Chapitre 11 : La Fuite Désespérée

Ils étaient enfin réuni, Noor y comprit. Mais l'heure ne se prêtait guère au réjouissance car les Abominables avaient rejoint un grand vaisseau de combat rouge et noir dont les deux redoutables lance-missile les avaient en ligne de mire.

Alucard ne bluffait pas. Il faut déguerpir de la et vite !

Un premier missile vint pilonner le manoir, l'explosion en résultant  dévora une partie de la magnifique coupole d'or.

— Ma maison... Ils détruisent ma maison ! s'indigna Noor, qui voyait sa vie lui être arraché et jetait en pâture dans une lutte sanglante. Light cherchait un moyen de sortir, il ne pouvait se risquer à prendre le chemin inverse.

La fenêtre ! songea t-il, son frère était passé par la et il n'avait ironiquement que cette issue.

— Par ici ! s'écria t-il, en la pointant du doigt. Spectral sauta le premier avec Noor dans ses bras, suivit de Rosemary et Strawberry. Light bondit en dernier échappant de peu à la déflagration d'un second missile qui englouti avec fracas une nouvelle portion.

Il atterrit sur le sol enneigé et observa rapidement son environnement. L'espace était grand, et il pouvait apercevoir un chemin qui longait la montagne.

— Tu pense à la même chose que moi, Bahadour ? lui demanda Rosemary qui l'avait elle aussi repéré.

— Oui, j'ai l'impression qu'il n'est pas là par hasard. Vite prenons le !

Le centre du manoir s'effondra dans  un terrible fracas et les décombres fumant laissèrent apparaître le maudit vaisseau déterminé à les réduire en charpie.

Bordel, il nous lache pas !

— TA DAM ! La cavalerie de l'air arrive ! annonça une voix énergétique.

Sakhir ! il reconnut sa voix.

— C'est bien son genre d'arriver au dernier moment ! s'exclama Strawberry en souriant.

Le Shaheen fonça à toute allure et vint mitrailler la cuirasse du vaisseau ennemie. Ce dernier le prit aussitôt en chasse, détournant son attention du groupe.

— Sakhir tu les met à ta poursuite, c'est trop risqué ! dit Light.

— Tu rigole ? Ce gros tas rivaliser avec mon Shaheen ? Bahadour Light ai confiance... je m'occupe d'eux. Allez vous en ! lui somma t-il avec assurance. Le vaisseau de SOB à ses trousses, le Shaheen esquiva habilement plusieurs missiles n'hésitant pas lui aussi, à contre-attaquer son poursuivant.

Tandis que le groupe courait le long du col de la montagne, la bataille céleste gagnait de plus en plus d'altitude jusqu'à disparaître.

Plus rien... Sakhir ne répond plus.

— Il faut faire une pause Light... Elle est épuisée et frigorifié ! signala Rosemary en désignant Noor qu'elle aidait à marcher. Ses vêtements ne lui permettaient pas de supporter les bourrasques glaciale qui frôlaient par intermittence le col de la montagne.

— On va perdre du temps si on s'arrête maintenant, elle doit continuer. insista t-il.

— Non Light, elle ne tiendra pas, il faut qu'elle se repose. Rosemary observa plus en détail le chemin qui descendait. La regarde ! Il y'a une grotte un peu plus bas, ont pourraient y faire une halte.

Hmm... cela me permettra de prendre contact avec Gust et décider de se qu'il faut faire. songea t-il.

— Bon très bien. Arrêtons nous ! se résigna t-il. Ils pénétrerent dans la grotte et s'installèrent à l'entrée où la lumière de l'extérieur était visible. Elle semblait donner bien plus loin dans les profondeurs de la montagne. Les murmures du vents pouvaient être entendu à mesure qu'ils carressaient les entrailles de la grotte.

— Aller Noor, repose toi. dit Rosemary.

— Mer... merci Rose... Rosemary ?

— Oui c'est ça mais appelle moi simplement Rose, d'accord ? lui dit-elle d'un sourire.

— En...entendu... Atchoum ! éternua la jeune fille. Les paroi... sont glacés. fit-elle remarquer en reniflant.
Rosemary s'assit près d'elle et l'invita à se coller. Noor fut d'abord quelque peu récalcitrante mais le froid la poussa à accepter.

— Vôtre combinaison est chaude ! Comment c'est possible ? s'étonnait-elle en se blotissant contre son bras.

— Nos tenues sont équipés pour supporter toute sorte de climat. Tu vois de toi même à quel pont c'est pratique .

— J'aimerais pas m'aventurer la dedans. déclara Strawberry en désignant le fond ténébreux de la grotte.

— Tu as peur du noir ? demanda Noor d'un ton innocent.

— Non... je...

— Elle a surtout peur des endroits exigues... comme les ascenseurs ! lui précisa Rosemary, amusé.

— Hey ! Tu vas arrêter avec ça oui !

— Oh... Je vois. s'amusa Noor à son tour d'un léger sourire. Les trois femmes rirent de bon cœur apportant une forme de gaieté à cette mission pour quelques instants.

Light et Spectral n'étaient pas d'humeur aussi jovial : le premier se chargeant de contacter Gust pour faire son rapport tandis que le second montait la garde.

— Ici Gust. Light dit moi tout. pressa t-il, avec une certaine inquiétude dans la voix.

— Nous avons sauvé Noor... mais il y'a eu de nombreuses complications mon commandant. expliqua Light, se préparant intérieurement à exposer la situation de la manière la plus claire possible.

Il lui parla de ses mystérieux soldats du Poltergeist, de la trahison de Grim, du réseau Todznets de Stalker ainsi que des Abominables et d'Alucard.
Après son rapport, il régnait un silence pesant. Gust était entrain de réfléchir tout en assimilant les informations.

— Ce maudit Stalker en a donc après Noor et il a des monstres dans ses rangs. Tout cela prend une tournure très préoccupante. Tu dis que Sakhir ne répond plus ?

— Non, c'est le calme plat.

— C'est notre meilleur pilote, il va s'en sortir mais dans l'état actuelle des choses, Noor sera plus en sécurité sur terre que dans le ciel. Envoyer un autre vaisseau vous cherchez serais un risque trop grand, Stalker est loin d'être idiot et il surveillera toute la zones et les transports partant du Zindabad.

— Que devons nous faire ?

— Comment va Noor ? Light jetta un bref regard à la jeune fille qui somnolait.

— Nous avons fait halte dans une grotte pour qu'elle puise se reposer.

— Bien, il faut que vous preniez soin d'elle. Une fois reposer, rendez vous Au Queen Ann's Revenge : c'est un bar pas très éloigné de votre position. Il est tenue par un vieil ami à moi.

— Un ami ?

— Oui, il s'appel Teach. Il est un peu spécial dans son genre mais il pourra vous aidez. Je t'envoi sa position exacte et je vais essayer de prendre contact avec lui.

— Très bien, mon commandant ! Light terminé.

— Alors qu'à dit le commandant ? questionna Rosemary avec anxiété.

— On doit se rendre à un bar nommé le Queen Ann's Revenge. Un certain Teach devrait être en mesure de nous aider.

— Un bar ? dit Strawberry surprise.

— C'est en effet... inattendu. ajouta Rosemary.

— Profitez de ce temps de répit, car il n'y en aura plus jusqu'à ce que l'on atteigne l'objectif. Ses deux partenaires suivirent son conseil. Light en profita lui aussi pour souffler un peu.

Maintenant que la situation était plus calme, il regarda Noor plus en détail, portant son attention sur son visage : ses traits lui rappelaient quelqu'un. Une bien étrange sensation l'envahit. Il eut froid et ce malgré son armure tandis qu'un mal de tête venait le tirailler.

Cette douleur... cette sensation... pourquoi maintenant ?

Ses paupière devinrent lourdes et il ne put lutter contre l'irrésistible envie de dormir.

Juste quelques instants...

Il ouvrit de nouveau les yeux, mais l'endroit était complètement différents, ses subordonnés ainsi que Noor n'étaient pas la.

C'est un rêve ?

Une forte pluie tombait dans la ruelle ou il se tenait. Le ciel noir était armé d'un orage menaçant, comme prêt à dévorer le monde.

Devant lui se trouvait un homme à genoux et de dos. Il tenait une femme  dans ses bras, mais le déluge d'eau l'empêchait de distinguer son visage.

Qui est ce ?

Il eut à peine le temps de faire un pas que l'homme se retourna brusquement. Light resta figé à la vision de son visage.

C'est... moi ?

Le regard de son double débordait à la fois de haine et d'une grande peine. Il degaina un pistolet qu'il pointa sur Light.

Disparais meurtrier ! lui lança t-il avant de tirer une balle qui le réveilla en sursaut.

— L... Light vous allez bien ? lui demanda une voix innocente.

Encore un cauchemars... mais il était bien plus précis cette fois-ci. Il leva les yeux et vit Noor qui l'observait d'un air inquiète.

— Ne t'occupe pas de moi. J'espère que tu as bien profité de ton repos car on se remet en route de suite. lui signala t-il sèchement tout en se levant.

Noor baissa le regard et ne dit rien.
Les autres étaient déjà dehors, prêt à partir quand soudain l'immense montagne se mit à trembler.

— Vite dépêchez vous ! cria Rosemary en leur faisait signe de sortir.

La grotte commençait à s'effondrait.
Light attrapa la main de Noor et se précipita vers l'extérieur pour rejoindre les autres mais malheureusement l'entrée disparut sous un décombres de pierre.

Merde, Merde, Merde !

Il décida de prendre Noor dans ses bras et de se courir droit dans les profondeurs de la grotte en évitant le déluge de roche.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Vous lisez