Chapitre 10. Le Diable est dans les détails

Par dcelian
Notes de l’auteur : Bonsoir ! Voilà pour le chapitre hebdomadaire c:
En le relisant, je me suis rendu compte qu'il devenait difficile de se repérer dans l'espace, vu tous les lieux que je mentionne sans jamais dévoiler de carte ^^'
Il se trouve que j'en ai une (de carte), donc ce que je raconte est (plus ou moins) cohérent, mais je comprends que ça puisse être un peu rébarbatif. Je m'excuse, j'ai pas trop de solution à ce problème :c

Il est reparti au petit matin. Voilà maintenant plusieurs heures qu'il traverse la forêt de Brimm d'un pas rapide, il connaît le chemin, trace sa route sans interruption. Les arbres défilent et se ressemblent tous, le ciel est de nouveau morne, aujourd'hui, c'est le retour de la mauvaise saison. Le retour du froid, aussi. Soa le sent s'infiltrer dans les moindres interstices, dans les plus petits recoins, glaçant tout son être.

Il frissonne.

Soudain, il pile net. A quelques mètres de lui, derrière quelques sapins touffus, il y a une petite clairière. Le jeune homme a suffisamment parcouru ces bois pour savoir qu'il n'est jamais passé par ici. Aurait-il dévié de sa trajectoire ? Se serait-il inconsciemment rapproché des Terres Inconnues ? Non, c'est autre chose. Il ne parvient pas à se l'expliquer.
C'est comme si elle était apparue là, abruptement, de façon totalement incompréhensible.
Prudemment, Soa s'en approche. C'est un endroit doux et minuscule, peut-être long et large de cinq mètres, pas plus. Etrangement, aucun arbre n'y a poussé, et l'herbe est plus verte qu'ailleurs, comme si la terre était différente, comme si c'était un autre endroit, venu d'ailleurs.
Presque inconsciemment, Soa fait un pas, puis un deuxième. Il foule la clairière d'une étrange démarche, il se plante en plein milieu dans une sorte de transe. Il est parcouru par mille émotions qu'il ne comprend pas, comme s'il était déjà venu, comme s'il reconnaissait l'herbe et la terre. Il n'en a pourtant aucun souvenir, mais il le sait intimement, c'est ancré dans sa chair, il a traversé ce lieu auparavant.

Il est alors à nouveau parcouru d'un frisson glaçant, d'une profonde sensation de mal-être. Il se sent épié, comme au sommet des murs de Grimard, il sent le regard pesant de la chose posé sur lui.
Instinctivement, il regarde au-dessus, vers le ciel et son manteau de nuage.
Rien.
Alors ses yeux redescendent et tombent immédiatement sur ceux de la créature, lueurs incandescentes dissimulées dans l'ombre d'un arbre, un peu plus loin.

Il n'a pas oublié cet éclat.

Le démon le fixe avec intérêt depuis les ténèbres. Finalement, après quelques secondes, il se dégage de son abri pour s'approcher lentement de Soa en flottant légèrement au-dessus du sol. Il se plante à la lisière de la clairière, à plusieurs mètres du jeune homme, qui ressent toutefois nettement sa présence, glaçante, et ne parvient une fois de plus pas en détacher ses yeux.
La chose a exactement la même allure qu'à Grimard, toujours cette tête mécaniquement penchée sur le côté, toujours cette étrange tenue sombre recouvrant son corps difforme, toujours ce regard ardent, aussi, regorgeant d'émotions qu'il ne parvient pas à capter, pas à comprendre tout à fait.
Soa est violemment déchiré entre deux instincts contradictoires. Une partie de lui veut reculer, agir avec prudence et calme, analyser, réfléchir. L'autre est peut-être un peu plus discrète, un peu plus en retrait, un peu plus sournoise. Elle lui susurre à l'oreille, elle l'envoûte doucement, va, avance à la rencontre de ton destin, c'est la voie que tu as choisi d'emprunter, elle lui dit.

Alors il ne sait pas.
Parce que les deux ont raison, parce qu'il ne parvient pas à trancher, parce que son cerveau bout de l'intérieur et que ça le bloque, que ça l'empêche de réagir, qu'il ne peut pas prendre une décision sur le vif.
Il reste simplement planté là, à fixer l'autre qui l'observe en retour, l'autre qui ne fait plus un geste, l'autre qui n'est plus rien d'autre qu'un regard de braise, un regard dont Soa ne comprend pas la signification, ne comprend pas le sens ni le but.

"On m'appelle Ash, là d'où je viens." Sa voix semble provenir des entrailles de la terre et s'amplifier pour résonner partout autour.
Soa fronce les sourcils.
Là d'où il vient ? Il meurt d'envie de lui poser la question. Il ne le fait pas, pourtant, il a cru comprendre que ce n'était pas la façon de procéder avec lui, que ça ne fonctionnerait pas comme ça. Il garde pour lui ses tourments et continue simplement de fixer la chose, de fixer Ash avec un intérêt grandissant. Peut-être le silence l'encourage-t-il à parler ? Voilà qui l'arrangerait presque.
Eviter d'avoir à formuler ses interrogations, c'est encore ce qu'il sait faire de mieux.

"Hm hm hm ! Je perçois ton incompréhension, mon jeune ami. Patience. Les réponses t'apparaîtront d'elles-mêmes quand il sera temps. Il n'est pas encore temps."

Chaque rencontre avec l'apparition apporte plus de questions qu'elle n'en écarte. Quelles réponses ? Il en attend tellement qu'il n'en a aucune idée.
Serait-il possible que Ash ait un lien avec ses vrais parents ? D'une façon ou d'une autre, il semble en tout cas lié à Cléa. Que ce soit dans la façon mystérieuse d'apparaître et de disparaître, dans la lévitation ou dans cette étrange immatérialité, ils ont trop de similarités pour ne pas intriguer l'esprit vif de Soa.
Mais alors... est-ce que Cléa pourrait elle aussi avoir un lien avec ses parents ? Après tout, la première fois qu'elle lui est apparue, c'était... Soa secoue la tête. Il chasse ce souvenir de son esprit.
Il n'empêche...ne dit-on pas que le Diable est dans les détails ?

Soa inspire un coup, il se ressaisit et sort de ses pensées, il se reconnecte sur le présent, sur la silhouette distordue de Ash et sur son étonnant monologue. Il lui fait toujours face et le fixe avec les mêmes yeux de braise.
Le jeune homme jurerait y voir une lueur d'amusement.

"Il est bientôt temps de se dire au revoir, mon jeune ami. Patience. Les réponses viendront plus tôt que tu ne le crois. Il faut tâcher d'espérer qu'elles satisferont tes questions... ce n'est pas certain."

Ash lève alors son bras atrophié vers Soa dans un mouvement mécanique.
Soudain, tout devient plus sombre, comme si un voile noir avait recouvert la clairière, comme si la lumière du ciel ne parvenait plus jusqu'ici. Comme lorsque les ombres l'avaient protégé au fond de l'eau.
Un froid glacial s'abat alors sur les lieux et Soa est pris de violents tremblements. Face à lui, toujours à la limite de la clairière, Ash n'a pas bougé. Il le fixe de ses yeux embrasés. Le jeune homme est incapable d'effectuer le moindre mouvement, il est comme hypnotisé par son regard, par le froid, par les ombres, il ne sait plus vraiment, tout semble tourner et se déplacer autour de lui.

La lourde voix du démon résonne alors dans son crâne, elle vibre de l'intérieur.

"Je ne resterais pas là, si j'étais toi..."

Son mécanisme interne se remet en marche aussitôt. Le froid est toujours aussi intense, mais ses jambes parviennent à s'y arracher et à s'activer, lentement, il fait un pas, puis un autre. La clairière ne mesure pas plus de cinq mètres mais elle paraît ne jamais s'arrêter, elle paraît s'étendre à l'infini alors que Soa se démène pour en sortir.
Il continue, pourtant, ne perd pas espoir, il avance toujours droit vers l'apparition, il avance droit vers Ash, et son regard ardent devient son repère dans le chaos, son phare dans la tempête, mais tout tourne, tout tourne toujours plus vite, il se sent comme aspiré vers l'arrière, comme happé par les ténèbres.
Dans un ultime effort, il pose un pied hors de la clairière, puis le second.
Tout prend fin aussitôt. Tout s'est arrêté. Il ferme les yeux, reprend son souffle, inspire longuement. Tout est terminé, maintenant. Tout s'est arrêté.

Autour de lui, la saison froide approche à grands pas. Pourtant, il meurt de chaud, il est en sueur, il étouffe dans ses vêtements. Il enlève son manteau, puis il s'effondre au sol, vidé, fiévreux.
Il reste longtemps comme ça, à terre. Peut-être qu'il dort un peu.
Quand il rouvre les yeux, la nuit est tombée. Il n'a plus chaud du tout, il est même transi de froid. Il porte sa main à son front. La fièvre est retombée, c'est déjà ça. Il revêt en hâte ses habits chauds et reste assis à contempler les alentours.
Derrière lui, plus aucune trace de Ash. Plus aucune trace de la clairière, non plus. Elle s'est évaporée, comme si le trou noir qui avait failli engloutir le jeune homme l'avait dévorée.
A la place, il y a un grand frêne qu'il reconnaît. Ce tronc large et noueux, ces branches immenses et ces feuilles rougies par la fin des beaux jours... il sait où il est. Il n'a pas dévié d'un mètre de sa trajectoire.
C'est donc bien que cette clairière a été implantée là par une magie obscure dont Soa ne parvient pas à comprendre la nature. D'où provenait cet endroit ? Et surtout, pourquoi a-t-il eu l'étrange impression de l'avoir déjà traversé auparavant ? Est-ce un piège ? Ash en est-il à l'origine ? Tout porte à le croire. C'est lorsqu'il a levé la main dans sa direction que l'endroit a semblé se refermer sur lui-même.
Pourtant, il n'avait pas l'air de lui vouloir du mal...

Une main se pose alors doucement sur son épaule, et il sursaute brusquement en se retournant.
Il lâche aussitôt un soupir de soulagement. Cléa se tient là, toute contente de son petit effet, un sourire narquois aux lèvres.

"On était perdu dans ses pensées ?"
Il sourit à son tour. Son absence lui a paru longue, cette fois, très longue. Il est content de la revoir enfin. Il peut compter sur elle, au moins. Mais il a des questions à lui poser, cette fois il ne l'oubliera pas.
"Cléa, tu...
— J'ai essayé de venir et je n'ai pas pu, Soa." Elle a perdu son sourire, à présent. Son expression se fait plus grave, presque... effrayée ? Il n'est pas sûr.
"C'était comme si... il faisait nuit et froid. Une nuit très sombre et glaciale, comme ça, en pleine journée. Et quelque chose me retenait, je voulais venir mais je ne pouvais pas."

Soa a un instant d'hésitation. Doit-il lui parler de Ash ? Soudain, il ne sait plus vraiment. Et s'ils étaient vraiment liés ? Et si... non. Il préfère ne pas y penser. Mais il le garde dans un coin de son esprit, il garde ces pensées troubles en cas de temps troubles, en cas d'absolue nécessité. Et, du même coup, il se décide. Il ne va pas mentionner ce qui vient de se passer.
Tant pis s'il doit mentir, il doit aller dans les ténèbres seul, il ne veut pas impliquer Cléa là-dedans.

"Je... je ne me souviens pas. De rien. J'avançais à bonne allure, et puis le noir, le vide total."
Cléa fronce les sourcils. Il espère de tout cœur avoir été suffisamment convaincant.
"Tu as peut-être fait un malaise", suggère-t-elle finalement. "Avec ce froid, et puis tout ce qui s'est passé à Grimard..."
Soa tâche de ne rien montrer, mais sa curiosité est violemment piquée par cette remarque. A Grimard ? Elle n'est pas apparue une seule fois, comment pourrait-elle savoir ?
Le visage de Cléa s'adoucit à nouveau, ses traits se relâchent, elle semble se détendre.
"Enfin... t'es vivant, ça fait au moins une promesse de tenue."
Il hoche la tête. Vivant. Il est vivant. Pourtant, les derniers événements ont tout mis en œuvre pour s'assurer du contraire.
Mais il est vivant.

"Et maintenant ?"
Elle a reposé ses grands yeux curieux sur lui. Il les observe un instant. Il a toujours trouvé belles leurs couleurs différentes. Elle détourne alors le regard, comme gênée.
"Je suis désolée, au fait. J'ai fait fausse route, avec mes informations. Je croyais qu'on trouverait des réponses à Grimard... je me sens un peu coupable, sur ce coup-là."
Il secoue la tête. Elle l'interprétera sûrement comme, t'en fais pas, c'est rien, je suis vivant et c'est ce qui compte. Mais pour lui, ça voulait plutôt dire, non, tu te trompes, j'ai rencontré Ash et je vais obtenir des réponses, c'est lui qui me l'a dit.

Cléa plante à nouveau ses yeux dans les siens.
"Bon, et maintenant, alors ?
— Maintenant ?
— Oui, maintenant. On fait quoi ? On va où ? C'est quoi la suite ?"
C'est au tour de Soa de baisser les yeux. Maintenant, on rentre. Après... il avisera.
"Je retourne à Pryven, voir Grégor, il doit s'inquiéter."
Il a un sourire léger à ces mots. Grégor. Lui aussi, il a l'impression de l'avoir quitté depuis plusieurs lunes déjà.
Cléa hoche la tête, mais elle continue de le fixer, l'air de dire, oui, ça d'accord...
"Et... ?
— Et quoi ?
— Après ? Après Grégor ? On va quand même pas en rester là, si ?
Soa a un léger soupir qu'il espère sincère.
"C'était intense, ces derniers jours, tu sais ? Je sais pas... je suis pas sûr d'avoir envie de revivre tout ça. Pas pour le moment."

Cléa a une moue un peu dépitée, une moue qui dit, roh, allez, fais pas ton douillet, ça pourrait être pire.
Pour la première fois, Soa a le sentiment qu'elle ne le comprend pas, qu'elle ne peut pas le comprendre. Est-elle seulement mortelle ? Rien n'est moins certain. Elle ne sait pas ce que c'est, de risquer sa vie, de rencontrer des gens qui vous regardent vraiment avant de vous lâcher pour ce que vous êtes, elle ne sait pas tout ça.
Le sourire de Cléa ne tarde pas à revenir, pourtant.

"Bon, après tout c'est toi qui vois ! Je vais pas pouvoir rester plus longtemps."
Soa la regarde avec une gratitude sincère dans les yeux. Il a eu tort de croire qu'elle ne pouvait pas le comprendre. Il hoche la tête.
"Reviens vite..."
Elle lui donne un coup de poing amical dans l'épaule.
"Allez, pleure pas mon grand, ça va aller. Passe le bonjour à Grégor !" Tout sourire, fière de sa plaisanterie, elle se désintègre en un millier de lucioles que Soa regarde danser un moment dans le ciel nocturne.

Il est temps de reprendre la route. Il baisse les yeux pour les fixer droit devant, vers la forêt sombre et la forme inquiétante de ses arbres crochus, vers l'horizon qui s'étend au loin, l'horizon qui conduit chez lui, à Pryven. Soudain, alors qu'il allait s'élancer à travers bois, un éclat mystérieux attire son regard. Il tourne la tête.
La lune vient d'émerger des nuages pour éclairer les alentours, et ses doux rayons illuminent un morceau de papier, délicatement posé à même le tronc du grand frêne qui a pris la place de la clairière mystérieuse.
Il s'en approche d'un pas rapide et s'en saisit prudemment.
Dessus est inscrit un message dans un style sobre qu'il ne comprend pas. Ou du moins, qu'il n'est pas sûr de comprendre. Ça pourrait être n'importe quoi, ça pourrait appartenir à n'importe qui. Pourtant, une intime conviction le pousse à croire que c'est à lui que ça s'adresse. Est-ce Ash qui l'a laissé là avant de s'éclipser ? Est-ce une énigme à résoudre ?
Impossible de le dire.

Il soupire un long moment. Il soupire parce qu'il sait qu'il ne peut plus s'accorder le répit qu'il avait prévu. Il soupire parce qu'il pense à Grégor qui doit mourir d'inquiétude, seul dans sa taverne.

Il fait miroiter un instant les lettres noires à la lueur du ciel étoilé, comme pour montrer le message aux astres.

"Le Porc Rouge scintille sous la pleine lune"

Soa lève les yeux. La lune sera pleine dans deux jours.
Le compte à rebours est lancé.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Louison-
Posté le 10/04/2022
Re- ! Et voilou un chapitre intense, bien mystérieux, comme on les aime ! *-*

Déjà au départ, avec l’appartion de la clairière, j’étais ooooouh, kesk’y va se passeeeeer. Puis y’a le regard de la chose posée sur lui, de quoi bien faire peur, et Soa qui dit ça :
« Soa est violemment déchiré entre deux instincts contradictoires. Une partie de lui veut reculer, agir avec prudence et calme, analyser, réfléchir. L'autre est peut-être un peu plus discrète, un peu plus en retrait, un peu plus sournoise. Elle lui susurre à l'oreille, elle l'envoûte doucement, va, avance à la rencontre de ton destin, c'est la voie que tu as choisi d'emprunter, elle lui dit. » >> Alors ça j’aime profondément ! C’est comme si y’avait la partie « ombre » de lui qui lui dit : c’est un ami, n’ait pas peur, quelqu’un comme toi, et l’autre + humaine qui lui dit : mec c’est dangereux la créature devant toi. Ça rend le personnage encore plus mystérieux et bien déchiré de l'intérieur ! J’adore. J'adore d'autant plus qu'il comprend que ces deux parties ont raison, y'en a pas une qui prend le pas sur l'autre. Et que Soa choisisse de rester planter là en conséquences : hahaha, j’adore. C’est siiii Soa x)

Quand Ash prend la parole : oh c’est intéressant tout ce qu’il dit. Et mystérieux. On a déjà quelques éléments nouveaux, comme le fait qu’il ait un lien peut-être avec les parents de Soa, OU que Cléa même en ait, OU que les réponses vont venir bientôt, grrrr ze veux savooooir ! Super hâte aussi de découvrir quel type de parents ils étaient, je sais pas si on aura des souvenirs ou quoi, mais si oui, j’ai hâte de les découvrir :)

En tout cas, bravo pour la scène avec Ash, le rendu donne super bien. Le retour à la réalité de Soa est aussi super bien décrit, tantôt il fait froid, puis il meurt de chaud, ça montre bien que tout ceci à des répercussions physiques sur son état.

On a aussi le retour de Cléaaaa. C’est inquiétant ce qu’elle dit ! Le fait qu’elle ne pouvait pas venir, qu’il semblait y avoir une nuit glaciale en pleine journée, brrr. Que de mystère !
(les yeux de différentes couleurs de Cléa : j’adore <3)

« Pour la première fois, Soa a le sentiment qu'elle ne le comprend pas, qu'elle ne peut pas le comprendre. » >> Oh alors là, ça m’a un peu pincé le cœur. C’est comme si Soa se retrouvait de plus en plus isolé. Gaelle qui s’en va, Cléa qui lui est un peu plus mystérieuse que d’habitude…

« Il baisse les yeux pour les fixer droit devant, vers la forêt sombre et la forme inquiétante de ses arbres crochus, vers l'horizon qui s'étend au loin, l'horizon qui conduit chez lui, à Pryven. » >> « arbre crochu », j’adore <3

Et cette fin ! haha, j’allais te dire : moh c’est nul s’il revient sur ses pas, mais tu m’as bien eu avec ce papier qui relance une nouvelle dynamique !

"Le Porc Rouge scintille sous la pleine lune
Soa lève les yeux. La lune sera pleine dans deux jours.
Le compte à rebours est lancé. » >> J’adore vraiment j’adore comment tu clos ce chapitre, que de mystères nouveaux ! On avance à petits pas mais on avance, pour l’instant tu gères assez bien la dynamique globale et je voulais te féliciter pour ça. Hâte d’en découvrir plus ! *-*

Un très chouette chapitre en somme. Zoubiiii <3
dcelian
Posté le 15/04/2022
RE !
T'es vraiment trop chou avec toute l'intensité dans tes commentaires là, j'ai l'impression de revivre mon chapitre avec tes yeux.

Trop cool ce que tu me dis sur la clairière et le dédoublement de Soa. C'est un truc sur lequel j'aimerais mettre plus l'accent à la réécriture, ce côté "j'arrive pas à trancher entre les deux moi", je trouve ça intéressant c:
Mais ducou c'est chouette si tu le ressens déjà bien dans ce chapitre-ci !!
"Et que Soa choisisse de rester planter là en conséquences : hahaha, j’adore. C’est siiii Soa x)" >> OUI hahahaha

Merci pour la scène avec Ash !! C'est un personnage que j'aime beaucoup écrire, ce côté mystérieux et difforme et un peu rigolo aussi ça fait un combo qui me plaît bien. Tant mieux aussi si il entretient bien le rythme et que tu trouves la dynamique globale bien gérée, ça me fait super plaisir !!
C'est marrant que tu me dises "haha, j’allais te dire : moh c’est nul s’il revient sur ses pas, mais tu m’as bien eu avec ce papier qui relance une nouvelle dynamique !"
parce qu'une autre lectrice trogentille m'a dit l'inverse x) Elle disait "ha ben oui quand même pauvre Grégor j'ai hâte de le voir un peu plus" alors que toi t'es en mode FULL AVENTURE GRR
Je respecte ça hahaha

"« Pour la première fois, Soa a le sentiment qu'elle ne le comprend pas, qu'elle ne peut pas le comprendre. » >> Oh alors là, ça m’a un peu pincé le cœur. C’est comme si Soa se retrouvait de plus en plus isolé. Gaelle qui s’en va, Cléa qui lui est un peu plus mystérieuse que d’habitude…"
>> Oui pauvre choupi là il fait un peu mal au cœur... Mais je trouvais aussi ça intéressant comme sentiment, cette solitude presque imposée par lui-même qui se met à douter et à cacher ses doutes.

Merci enfin et encore pour ta HYPE et ton envie d'en savoir plus. Moi aussi j'ai trop hâte que vous en sachiez plus punez c:

BISOUS <3
Raratralala
Posté le 12/03/2022
Mais alors là XD "Le Porc Rouge scintille sous la pleine lune" Ahahahaha, celle là je m'y attendais paaaas du tout, j'ai bien ris (comment ça je commence par la fin ?)

Bonjour bonjour

"Mais alors... est-ce que Cléa pourrait elle aussi avoir un lien avec ses parents ? Après tout, la première fois qu'elle lui est apparue, c'était... Soa secoue la tête. Il chasse ce souvenir de son esprit.
Il n'empêche...ne dit-on pas que le Diable est dans les détails ?"
Caaaa c'est TRES mystérieux et gênant. Je me demande comment il va résoudre cette question. Moi-même j'ai bien hâte d'en apprendre davantage. Ce coquin de Soa qui ne nous dit pas tout, à nous, ses fidèles lecteurs !

"elle se désintègre en un millier de lucioles" Je n'arrive pas à me souvenir si elle avait aussi fait ça les fois précédentes... Si ce n'est pas le cas, pourquoi ? Si oui, je me demande si ça a un lien avec les lucioles de Soa. Et je suppose que oui. Je classe ça dans la pochette "mystères à élucider".

"C'est comme si elle était apparue là, par magie, de façon totalement incompréhensible." Sois c'est par magie soit c'est incompréhensible mais comme on a déjà vu de la magie noyer une ville entière dans les chapitres précédents, finalement, une clairière vert fluo dans les bois... :p

"Il est parcouru par mille émotions qu'il ne comprend pas, comme s'il était déjà venu, comme s'il reconnaissait l'herbe et la terre. Il n'en a pourtant aucun souvenir, mais il le sait intimement, c'est ancré dans sa chair, il a traversé ce lieu auparavant.
Ohoooo... Un portail vers le monde des Ombres ??!!!

"Une partie de lui veut reculer, agir avec prudence et calme, analyser, réfléchir. L'autre est peut-être un peu plus discrète, un peu plus en retrait, un peu plus sournoise. Elle lui susurre à l'oreille, elle l'envoûte doucement, va, avance à la rencontre de ton destin, c'est la voie que tu as choisi d'emprunter, elle lui dit.

Alors il ne sait pas.
Parce que les deux ont raison, parce qu'il ne parvient pas à trancher, parce que son cerveau bout de l'intérieur et que ça le bloque, que ça l'empêche de réagir, qu'il ne peut pas prendre une décision sur le vif.
Il reste simplement planté là"
RAAAAAAAAAAAA ! J'étais SURE qu'il allait dire ça !

"Il meurt d'envie de lui poser la question. Il ne le fait pas, pourtant, il a cru comprendre que ce n'était pas la façon de procéder avec lui, que ça ne fonctionnerait pas comme ça. Il garde pour lui ses tourments et continue simplement de fixer la chose, de fixer Ash avec un intérêt grandissant. Peut-être le silence l'encourage-t-il à parler ? Voilà qui l'arrangerait presque.
Eviter d'avoir à formuler ses interrogations, c'est encore ce qu'il sait faire de mieux."
Huhuhu. Bon OK, je lui pardonne. Parce que cette réplique est drôle. C'est vrai que cette façon d'être à AUSSI ses avantages.

"Il continue, pourtant, ne perd pas espoir, il avance toujours droit vers l'apparition, il avance droit vers Ash, et son regard ardent devient son repère dans le chaos, son phare dans la tempête, mais tout tourne, tout tourne toujours plus vite, il se sent comme aspiré vers l'arrière, comme happé par les ténèbres.
Dans un ultime effort, il pose un pied hors de la clairière, puis le second.
Tout prend fin aussitôt. Tout s'est arrêté. Il ferme les yeux, reprend son souffle, inspire longuement. Tout est terminé, maintenant. Tout s'est arrêté."
Ce passage est inteeennnnsse. J'étais à fond dedans.

Sinon, j'ai trouvé intéressant le décalage de ressentis entre Soa et Cléa, qui étaient peut-être un poil trop "sur la même longueur d'onde" genre on-communique-sans-mots jusqu'à présent. Cette petite fissure me donne un peu plus de consistance (si je peux dire :') ) pour le personnage de Cléa, sans pour autant gêner leur complicité. C'est bien dosé, donc. Le fait qu'il décide de lui mentir est aussi intéressant.
Le pauvre il est déjà assez seul dans l'ensemble, soupçonner son amie imaginaire ça devient difficile à gérer...

Tu auras peut-être remarqué que ce commentaire est rédigé dans un certain désordre eeeeet... Oui bon, pas d'excuse, j'espère que tu t'en sortiras pour démêler tout ça. ^^'
dcelian
Posté le 14/03/2022
Coucouuuu !!! Content de te revoir par ici :D
Je réponds en désordre moi aussi, et je réponds sur ton désordre en plus (histoire de bien te faire payer ton audace muhahaha (céfo)) => Aucun souci bien évidemment, tu peux me mettre tes remarques dans l'ordre que tu veux, de toute façon je ne connais pas (encore) tous mes chapitres par cœur donc ça fait pas une grosse différence ;)

Hin hin hin, content que tu aies apprécié ce semblant d'ambiguïté et de discorde entre Cléa et Soa. C'est pour ça que je te répondais sans trop d'appréhension au début que Cléa s'étofferait par la suite, mais je suis content que tu le constates effectivement ! Leur dynamique était inintéressante au possible quand ils étaient toujours en "fusion", alors j'ai trouvé judicieux d'instaurer ce petit mensonge. Parce qu'on sait bien qu'on mensonge en entraîne souvent d'autres...mais peut-être le bon Soa saura-t-il éviter ce travers !

""elle se désintègre en un millier de lucioles" Je n'arrive pas à me souvenir si elle avait aussi fait ça les fois précédentes... Si ce n'est pas le cas, pourquoi ? Si oui, je me demande si ça a un lien avec les lucioles de Soa. Et je suppose que oui. Je classe ça dans la pochette "mystères à élucider"."
>> Alors oui c'est juste, je crois bien que je le décrivais pas toujours comme ça auparavant mais c'est l'image que j'avais en tête. Je reviendrai peut-être dessus du coup. Quant au lien potentiel avec les lueurs, tu tiens quelque chose !

"Sois c'est par magie soit c'est incompréhensible mais comme on a déjà vu de la magie noyer une ville entière dans les chapitres précédents, finalement, une clairière vert fluo dans les bois... :p"
>> Hahaha c'est très juste ! Je vais corriger ça

"Ohoooo... Un portail vers le monde des Ombres ??!!!"
>> hohoooo didonc encore une fois tu es sur une bonne piste :D

"RAAAAAAAAAAAA ! J'étais SURE qu'il allait dire ça !"
>> HAHAHA j'adore comme les réactions de Soa peuvent diviser les gens. Y a ceux qui me disent "awé je suis pareil je comprends de fou" et y a ceux que ça fait enrager au plus haut point. Je crois que je sais dans quelle catégorie tu te trouves maintenant ;-;
Mais le PAUVRE CHOUPI LA il est tout chamboulé par les événements !!!! Nan en vrai il abuse c'est une évidence bhahah

"Eviter d'avoir à formuler ses interrogations, c'est encore ce qu'il sait faire de mieux."
Huhuhu. Bon OK, je lui pardonne. Parce que cette réplique est drôle. C'est vrai que cette façon d'être à AUSSI ses avantages."
>> Hehe tu vois il est quand même attachant sous ses airs de nouille empâtée

"Tout est terminé, maintenant. Tout s'est arrêté."
Ce passage est inteeennnnsse. J'étais à fond dedans."
>> oooouuuh trop COOL !!!

"Le pauvre il est déjà assez seul dans l'ensemble, soupçonner son amie imaginaire ça devient difficile à gérer..."
>> J'ai trouvé ça à la fois drôle et à la fois intéressant que tu l'appelles "son amie imaginaire". Je sais pas si c'était juste une petite boutade à son égard ou si c'est comme ça que tu la perçois, mais je prends bonne note, c'est très intéressant même !

Merci pour ton commentaire ROHLALA vraiment trop sympa tout ce que tu me dis <3
J'ai plus qu'à espérer que le Porc Rouge et scintillant sache contenter ta curiosité hahaha ;)

A bientôôôôt
AnatoleJ
Posté le 22/05/2021
Hello :D

Commençons par le commencement : Au sujet de la carte, je ne pense pas que ce soit nécessaire du tout ! On suit les personnages, si ils savent où ils sont on sait où ils sont, s’ils ne savent pas où ils sont on est perdu avec eux, c’est une collaboration qui marche bien ^^

Un chapitre avec 100% que des Ombres au casting ! Je pars du principe que Cléa en est une maintenant, et j’étais content qu’elle refasse son apparition même si c’était rapide, je me demande si elle restera plus de cinq minutes un jour ? Et aussi, comment ils ont réussi à devenir potos alors qu’elle passe toujours en coup de vent ? ? (je veux leur secret de l’amitié)
Retour aussi du gentleman qui vole, et je ne sais pas s’il lit les pensées ou si la tête de paumé de Soa est très facile à lire (je vote pour cette seconde option), mais en tout cas il n’a pas l’air déterminé à rendre notre pauvre petit bonhomme moins paumé qu’avant

Vu que j’ai pris un paquet de notes plus ou moins pertinentes, je te laisse là dessus :
« et l'herbe est plus verte qu'ailleurs, comme si la terre était différente, comme si c'était un autre endroit, venu d'ailleurs. »
Ha, quelqu’un a fait un feu de forêt et enterré un cadavre dans les décombres ou je m’y connais pas ! (je m’y connais pas, me dénonce pas à la police please)

« Elle lui susurre à l'oreille, elle l'envoûte doucement, va, avance à la rencontre de ton destin, c'est la voie que tu as choisi d'emprunter, elle lui dit. »
« Finis la boite de cookies. » ajoute-t-elle dans un murmure. « Personne ne saura que c’est toi. »

« Parce que les deux ont raison, parce qu'il ne parvient pas à trancher, parce que son cerveau bout de l'intérieur et que ça le bloque, que ça l'empêche de réagir, qu'il ne peut pas prendre une décision sur le vif. »
C’est confirmé que ces derniers chapitres, je suis team Soa en termes d’expérience, je connais bien cette paralysie de la décision haha

« Sa voix semble provenir des entrailles de la terre, elle résonne partout. »
Ces deux morceaux de phrases ne me paraissent pas aller totalement ensemble, puisque les entrailles sont loin en-dessous, alors que « partout », c’est a priori la terre et ses entrailles + les arbres autour de la clairière + le manteau de nuage au-dessus + l’herbe bien verte. Il y a peut-être quelque chose à pousser un peu plus ici pour renforcer l’impression d’écrasement, je ne sais pas ce que tu en penses ^^

« Il n'empêche... Ce serait pousser la réflexion à l'extrême, mais ne dit-on pas que le Diable est dans les détails ? »
C’est marrant parce que les questions qu’il se pose avant ne paraissent pas du tout extrêmes, au contraire, ou du moins elles ne le sont pas quand on regarde la situation de l’extérieur, que ce soit en tant que lecteur ou en tant que Gaëlle qui sait des trucs sur les Ombres. Et de voir que lui considère ça comme extrême, finalement, ça renforce l’impression que Soa, même s’il agit et cherche des choses, se laissait quand même pas mal porter jusqu’à récemment, comme s’il galérait encore à jouer les enquêteurs pour de vrai (tout ça pour dire, donnez des cookies à cet enfant bon sang de bonsoir)

« Autour de lui, la saison froide approche à grands pas. »
J’aime bien ce retour à quelque chose qu’on a déjà appris au début du chapitre, ça fait pas lourd, ça marque un retour à la réalité qui va bien avec la scène

« Il reste longtemps comme ça, à terre. Peut-être qu'il dort un peu. »
Haha la petite sieste improvisée pour se remettre de ses émotions, je connais aussi, c’est très efficace

« A la place, il y a un grand sapin qu'il reconnaît. »
Alors, ce qui est marrant, c’est que Ash veut aussi dire frêne en anglais, du coup ça ne VA PAS DU TOUT C’EST QUOI CES BETISES C’EST PAS LE BON ARBRE JE SUIS PERTURBE (non en vrai ça va, t’inquiète)

« Tant pis s'il doit mentir, il doit aller dans les ténèbres seul, il ne veut pas impliquer Cléa là-dedans. »
Aaaaaah non, une petite tape sur la tête c’est tout ce que tu mérites là gamin, on parle de ses problèmes à ses potos non mais ho

« Il a un sourire léger à ces mots. Grégor. Lui aussi, il a l'impression de l'avoir quitté depuis plusieurs lunes déjà. »
J’ai souris de son sourire, du coup je lui pardonne momentanément de ses bêtises de juste avant, si et seulement il peut s’excuser d’être parti sans dire au revoir comme le vil criminel qu’il est (pas garanti c’t’affaire)

Voilà pour ce chapitre, à bientôt :D
dcelian
Posté le 25/05/2021
Coucou c:
Content de te revoir encore et toujours parmi ma commu (je rigole évidemment, range cette arme)
Blague à part, ça me fait super plaisir parce que j'ai constaté avec une grande admiration que malgré ta lenteur (je me permets d'appeler ça de la lenteur parce que je suis de la même team que toi hahaha), tu finis toujours par revenir, et ça c'est vraiment adorable. Du coup : mille mercis pour ça <3
(aussi : ce commentaire est trop long donc il est en deux parties, désolé d'avanceeeee)

"Au sujet de la carte, je ne pense pas que ce soit nécessaire du tout ! On suit les personnages, si ils savent où ils sont on sait où ils sont, s’ils ne savent pas où ils sont on est perdu avec eux, c’est une collaboration qui marche bien ^^" Ahhhhh trop génial que tu me dises ça, merci merci merci

"Un chapitre avec 100% que des Ombres au casting ! Je pars du principe que Cléa en est une maintenant, et j’étais content qu’elle refasse son apparition même si c’était rapide, je me demande si elle restera plus de cinq minutes un jour ? Et aussi, comment ils ont réussi à devenir potos alors qu’elle passe toujours en coup de vent ? ? (je veux leur secret de l’amitié)
Retour aussi du gentleman qui vole, et je ne sais pas s’il lit les pensées ou si la tête de paumé de Soa est très facile à lire (je vote pour cette seconde option), mais en tout cas il n’a pas l’air déterminé à rendre notre pauvre petit bonhomme moins paumé qu’avant"
Effectivement, on jurerait une réunion de famille, c'est la folie ! Pour Cléa : mes excuses, c'est vrai que c'est sûrement un personnage frustrant à lire à cause de ses apparitions super imprévisibles et courtes. Je vais pas te mentir, cette absence risque de ne pas s'arranger par la suite... MAIS (je me suis permis de commencer par la mauvaise nouvelle hehe) : tu auras le droit par la suite à des précisions sur leur amitié/la façon dont ils se sont connus (je ne t'en dis pas plus), donc ça c'est tout de même chouette et je suis très content de l'avoir écrit grâce à ce genre de commentaires !!
Pour notre gentleman volant, encore une fois, je ne peux qu'être d'accord avec toi : il n'a pas l'air décidé à aider qui que ce soit de façon claire. A se demander quel peut bien être son objectif... ? (:D)

"Vu que j’ai pris un paquet de notes plus ou moins pertinentes, je te laisse là dessus :
« et l'herbe est plus verte qu'ailleurs, comme si la terre était différente, comme si c'était un autre endroit, venu d'ailleurs. »
Ha, quelqu’un a fait un feu de forêt et enterré un cadavre dans les décombres ou je m’y connais pas ! (je m’y connais pas, me dénonce pas à la police please)"
Haha...oui.....(alors euh, '9')... oui c'est marrant ça...('1')...haha..('1')..
Jrigol : merci, tu me fais beaucoup rire (et avec cette histoire c'était pas gagné)

"« Elle lui susurre à l'oreille, elle l'envoûte doucement, va, avance à la rencontre de ton destin, c'est la voie que tu as choisi d'emprunter, elle lui dit. »
« Finis la boite de cookies. » ajoute-t-elle dans un murmure. « Personne ne saura que c’est toi. »
HAHAHAHA MAIS-
T'es génial.e x)

"« Parce que les deux ont raison, parce qu'il ne parvient pas à trancher, parce que son cerveau bout de l'intérieur et que ça le bloque, que ça l'empêche de réagir, qu'il ne peut pas prendre une décision sur le vif. »
C’est confirmé que ces derniers chapitres, je suis team Soa en termes d’expérience, je connais bien cette paralysie de la décision haha"
Ohhh comme je te comprends. Je parlais d'expérience, cette fois, je sais pas si ça s'est ressenti x)

"« Sa voix semble provenir des entrailles de la terre, elle résonne partout. »
Ces deux morceaux de phrases ne me paraissent pas aller totalement ensemble, puisque les entrailles sont loin en-dessous, alors que « partout », c’est a priori la terre et ses entrailles + les arbres autour de la clairière + le manteau de nuage au-dessus + l’herbe bien verte. Il y a peut-être quelque chose à pousser un peu plus ici pour renforcer l’impression d’écrasement, je ne sais pas ce que tu en penses ^^"
oop-
Effectivement, c'est pertinent ce que tu me dis là. Je vais essayer de trouver un truc pour arranger ça ! Merci :D
dcelian
Posté le 25/05/2021
"« Il n'empêche... Ce serait pousser la réflexion à l'extrême, mais ne dit-on pas que le Diable est dans les détails ? »
C’est marrant parce que les questions qu’il se pose avant ne paraissent pas du tout extrêmes, au contraire, ou du moins elles ne le sont pas quand on regarde la situation de l’extérieur, que ce soit en tant que lecteur ou en tant que Gaëlle qui sait des trucs sur les Ombres. Et de voir que lui considère ça comme extrême, finalement, ça renforce l’impression que Soa, même s’il agit et cherche des choses, se laissait quand même pas mal porter jusqu’à récemment, comme s’il galérait encore à jouer les enquêteurs pour de vrai (tout ça pour dire, donnez des cookies à cet enfant bon sang de bonsoir)"
Hahahaha pauvre Soa encore tout innocent (oserais-je dire 'idiot' ?) et naïf. S'il savait où je l'emmène...
Cela dit : je vois ce que tu veux dire, et j'espère que c'est pas frustrant en tant que lecteur. Je déteste la sensation d'en connaître plus que les personnages et d'avoir l'impression de devoir leur hurler 'MAIS SI ANDOUILLE, EN FAIT C'EST TON PERE, TOUT LE MONDE LE SAIT' tu vois ce que je veux dire ? Je voudrais pas que Soa donne cette impression de ne rien comprendre à rien. C'est juste pas le couteau le plus aiguisé du tiroir comme on dit xD

"« Autour de lui, la saison froide approche à grands pas. »
J’aime bien ce retour à quelque chose qu’on a déjà appris au début du chapitre, ça fait pas lourd, ça marque un retour à la réalité qui va bien avec la scène"
Tu régales, merci <3

"« A la place, il y a un grand sapin qu'il reconnaît. »
Alors, ce qui est marrant, c’est que Ash veut aussi dire frêne en anglais, du coup ça ne VA PAS DU TOUT C’EST QUOI CES BETISES C’EST PAS LE BON ARBRE JE SUIS PERTURBE (non en vrai ça va, t’inquiète)"
Quoi, un sapin ? Quel sapin ? (ok j'avoue j'ai changé)
Alors vraiment tu vas me prendre pour le dernier des imbéciles mais j'ai absolument pas fait le rapprochement x) Pourtant ça paraissait évident mais je sais pas, les sapins c'est cool, et puis -
(et puis c'est tout, j'ai pas d'excuse, je suis nul, lapidez-moi)

"« Tant pis s'il doit mentir, il doit aller dans les ténèbres seul, il ne veut pas impliquer Cléa là-dedans. »
Aaaaaah non, une petite tape sur la tête c’est tout ce que tu mérites là gamin, on parle de ses problèmes à ses potos non mais ho"
Il a encore tout à apprendre, jte jure...

"« Il a un sourire léger à ces mots. Grégor. Lui aussi, il a l'impression de l'avoir quitté depuis plusieurs lunes déjà. »
J’ai souris de son sourire, du coup je lui pardonne momentanément de ses bêtises de juste avant, si et seulement il peut s’excuser d’être parti sans dire au revoir comme le vil criminel qu’il est (pas garanti c’t’affaire)"
Hahaha trop chou, merci de lui donner cette deuxième chance. Cette fois c'est la bonne, on y croit !!

Merci pour ta lecture toujours aussi pertinente mais surtout tellement drôle, je me tape mes meilleurs fous rires en te lisant et ça c'est trop génial <3

A très vite !!!
Salut Les Confi
Posté le 25/04/2021
Bonjour dcelian, pour répondre à tes questions, non ça ne me gêne pas plus que ça, vu que j'ai une bonne mémoire, j'arrive assez bien à me situer. Aussi j'ai vu la couverture de ton récit et j'ai appris que c'était ton frère qui l'avait fait. Et bien je tiens à dire qu'elle est magnifique, et qu'elle représente bien l'histoire. Ton frère est un vrai dessinateur ! Et d'ailleurs à propos de l'histoire, j'ai une question, pourquoi ce titre ? C'est vrai que jusqu'à maintenant, je ne comprends pas le rapport avec le roman...
dcelian
Posté le 27/04/2021
Oui, il est super doué ! Merci pour lui, je lui transmettrai le message :)
Et pour le titre, y a la sorcière Yana qui qualifie Soa d'"Enfant des Ombres" dans le chapitre 2 si mes souvenirs sont bons ;)
Et puis, y a quand même un gros rapport aux Ombres en général dans tout mon récit, donc voilà pour le rapport. Je pourrais aussi te dire que ça risque de prendre sens par la suite, mais rien n'est certain... héhéhé
Sklaërenn
Posté le 28/02/2021
"Soa est violemment déchiré entre deux instincts contradictoires. Une partie de lui veut reculer, agir avec prudence et calme, analyser, réfléchir. L'autre est peut-être un peu plus discrète, un peu plus en retrait, un peu plus sournoise. Elle lui susurre à l'oreille, elle l'envoûte doucement, va, avance à la rencontre de ton destin, c'est la voie que tu as choisi d'emprunter, elle lui dit." 'aime beaucoup ce passage !

"Mais alors...est-ce que Cléa pourrait elle aussi avoir un lien avec ses parents ?" il manque un espace après les points de suspension.

"Elle a perdu son sourire, à présent. Son expression se fait plus grave, presque...effrayée ? " Idem ici.

Il y a d'autres endroits, mais je te laisse vérifier, je pense que tu les trouvera facilement :)

"Toute sourire, fière de sa plaisanterie, elle se désintègre en un millier de lucioles que Soa regarde danser un moment dans le ciel nocturne." Tout sourire. J'aime beaucoup l'image que ça m'évoque.

Du coup, ton chapitre me met le doute sur Cléa, son implication envers Soa. Est-ce qu'elle ne le manipulerai pas XD ? Je me dis que c'est l'effet recherché en même temps, mais j'avoue que je ne l'avais pas vu venir. J'aime beaucoup le moment avec Ash aussi, hors du temps. Un moment qui relance les questions qui hante Soa. Le passage dans la clairière "magique" est super bien amené. Jusqu'au moment où il en parle, je pensais vraiment qu'elle était réelle.
dcelian
Posté le 28/02/2021
Merci pour ton retour ! Et pour les "...", j'ai tout corrigé, et je me suis rendu compte que j'en utilisais VRAIMENT beaucoup ^^'

Merci de me partager tes impressions et les questions que tu te poses, ça m'aide à me mettre à la place d'un lecteur externe qui ne connaît pas la suite, c'est vraiment utile !!
A bientôt :D
Belara
Posté le 26/02/2021
Hello ! Pour commencer et en lien avec ta note, effectivement ce n’est pas évident de s’y retrouver pour le moment. Pour autant, c’est ce que j’aime dans les univers fantasy : les détails qui affluent au fur et à mesure, jusqu’au moment où tu imagine ta propre carte, plus ou moins fidèle à celle de l’auteur, mais tellement éclairante. Je préfère d’ailleurs un récit écrit de cette façon plutôt qu’un dont les 10 premiers chapitres sont imbuvables, tellement il y a de détails.

Bref, parlons peu, parlons bien ! J’ai été captivée par cet instant de découverte de la clairière. J’ai imaginé les couleurs, la végétation, l’ambiance... tout est tellement bien dépeint !
On peut enfin mettre un visage (ou une forme plutôt ?) sur la créature de Grimard. Je me pose tellement de questions à son propos... en tous cas, je crois vraiment qu’il pourrait avoir un lien avec Cléa. Vraiment hâte de lire ce qu’il a à apprendre à Soa (3 a, bravo !!).

J’avais presque oublié le fameux Gregor et Pryven, mais ça me plait bien de retourner dans ce lieu qui m’avait happé dès le premier chapitre.

Pour ne pas changer, ce chapitre l’a littéralement transportée. Pour l’instant, je pense être davantage attachée à l’univers de Soa (merci la sorcière, merci Cléa), qu’à celui de Gaëlle (merci le Gobelin) et c’est toujours avec grand plaisir que je le retrouve.

On finit par la fameuse phrase favorite : « Il baisse les yeux pour les fixer droit devant, vers la forêt sombre et la forme inquiétante de ses arbres crochus, vers l'horizon qui s'étend au loin, l'horizon qui conduit chez lui, à Pryven ».

Merci pour ces beaux moments et à très vite
dcelian
Posté le 28/02/2021
C'est génial si tu préfères ça comme ça, je suis ravi !! Merci pour ton retour. C'est vrai qu'Ash est toujours très mystérieux...un peu de patience et tu en sauras plus !

Et oui, faudrait veiller à pas l'oublier, le Grégor ! C'est un personnage que j'affectionne tout particulièrement, alors je voudrais pas que les autres lui volent tout le spotlight x)

Je me suis rendu compte que beaucoup de gens préféraient le pdv de Soa par rapport à celui de Gaëlle. Je pense que c'est lié au fait que, inconsciemment, je le préférais aussi jusqu'à peu, et j'y mettais donc plus d'efforts et d'attentions. MAIS laisse-moi te dire que ça pourrait changer très prochainement !!!
Dans le prochain chapitre (je te spoil un peu, mais c'est pas un super spoiler non plus parce que, de ce côté-là, y avait pas tellement de suspens), Gaëlle va rentrer chez elle, et j'ai ADORE l'écrire dans sa ville natale, c'est un endroit tellement agréable, j'ai trop hâte de vous y emmener ;)
Du coup, ça a fait remonter le pdv de Gaëlle très haut dans mon estime, et je pense que les deux sont maintenant équivalents à mes yeux. Tu me diras si ça te fait aussi cette impression !
En plus de ça, le chapitre 13 contient un passage que j'aime énormément, et il se passe pendant le pdv de Gaëlle. Bref, j'ai trop envie de partager la suite avec vous tous, je trouve que ça s'améliore de chapitre en chapitre. J'espère pouvoir continuer sur ce rythme c:

Merci à TOI pour ces beaux commentaires, et je suis trop heureux de lire les petits passages que tu relèves à chaque fois, c'est adorable.
A très vite pour ton chapitre (que j'essaie de lire ce soir, normalement !)
Belara
Posté le 28/02/2021
Justement, je pense que ce qui m’a le plus attaché à Soa c’est son univers. On ne connaît rien (ou presque) de Gaëlle et même si dans le chapitre où elle va chercher Soa sous l’eau, on la découvre davantage en tant que personne, j’ai du mal à la considérer autrement que comme la traqueuse. Pour autant, les passages avec son PDV sont toujours hyper rythmés et se lisent très facilement donc....... et ben donc j’attends avec impatience le prochain chapitre ahah
dodoreve
Posté le 23/02/2021
"Il frissonne." On n'en a pas encore parlé je crois, mais j'aime beaucoup ces phrases très courtes et isolées. Les détacher des autres paragraphes leur donne une certaine résonance !

"Il se sent épié, comme au sommet des murs de Grimard, il sent le regard pesant de la chose posé sur lui." J'ai zéro tolérance au stress quand il s'agit de lire ou de regarder un truc et ce genre de phrase me fait peur ahah

"Instinctivement, il regarde au-dessus, vers le ciel et son manteau de nuage." Je veux enfiler cette doudoune ! siouplait !! J'en rigole mais ça m'atteint en plein cœur cette image, parce que je pense tout de suite à des vers que j'aime énormément d'Apollinaire : "Je ne sais plus si je l'aime / Ni si l'hiver sait mon péché / Le ciel est un manteau de laine / Et mes amours s'étant cachés / Périssent d'amour en moi-même" (Voilà c'est gratos, hop)

"Il se plante à la lisière de la clairière, à plusieurs mètres du jeune homme. Il ressent toutefois nettement sa présence, glaçante, et ne parvient une fois de plus pas en détacher ses yeux." Je trouve ça un peu gênant que "il" renvoie tour à tour au démon et à Soa, mais je ne vois pas trop quoi te proposer d'autre à part rallonger la phrase ("du jeune homme, qui ressent") et non seulement ça me convainc moyennement, mais en plus je ne pense pas que t'aimerait...! Et puis qui sait, c'est un parallèle assez intéressant, non ?

"On m'appelle Ash, là d'où je viens" (Il manque un point)

"Peut-être le silence l'encourage-t-il à parler ? Voilà qui l'arrangerait presque." La partie bavarde en moi secoue la tête de désespoir, et l'autre hoche la tête, parce qu'elle s'y retrouve complètement ! Je peux pas dire que je n'ai jamais vécu ça ahahah

"Serait-il possible que Ash ait un lien avec ses vrais parents ?" C'est bien d'avoir ajouté quelques phrases liées à ses parents dans les ajouts que tu avais apportés à l'un de tes chapitres ! J'ai le sentiment que si c'était la première fois qu'on voyait Soa penser à ses parents, ça semblerait un peu venu de nulle part (ou peut-être pas à ce point, mais en tout cas j'ai l'impression que tu as bien fait de faire ce que tu as fait).

"Après tout, la première fois qu'elle lui est apparue, c'était... Soa secoue la tête. Il chasse ce souvenir de son esprit." Han, la frustration. J'ai mal, je veux savoir, mais c'est bien de jouer avec ce point de vue, sans nous donner accès à toutes ses pensées et son histoire (que lui-même essaie de mettre de côté à ce moment là !).

"Il reste longtemps comme ça, à terre. Peut-être qu'il dort un peu." J'aime bien cette incertitude ! Je trouve qu'elle nous renvoie assez bien à la sensation d'épuisement à la fois physique et mental.

"Son absence lui a paru longue, cette fois, très longue. Il est content de la revoir enfin. Il peut compter sur elle, au moins." Je trouve ça amusant cette remarque parce que... il ne peut pas complètement compter sur elle, finalement, si ? Elle ne peut pas vraiment l'aider lorsqu'il en a besoin, et c'est ce qu'elle lui dit juste ensuite. L'écart parle sans doute de lui-même !

"Tant pis s'il doit mentir, il doit aller dans les ténèbres seul, il ne veut pas impliquer Cléa là-dedans." Ça en dit beaucoup sur leur relation, et en même temps, on en sait toujours si peu ! J'ai hâte de comprendre.

"Cléa fronce les sourcils. Il espère de tout cœur avoir été suffisamment convaincant." Mec c'est déjà dur pour toi de parler, je crois pas que mentir ce soit dans tes cordes. Si ? ahahah
"Tu as peut-être fait un malaise, suggère-t-elle finalement." Cléa, je sais que tu vois aussi qu'il ment très mal. (Ou je me tape encore un délire, mais tant pis si c'est le cas.)

"Enfin...t'es vivant, ça fait au moins une promesse de tenue" Il manque un point et l'espace après les trois points de suspension (et je crois que c'est aussi le cas plus tôt).

"Il secoue la tête. Elle l'interprétera sûrement comme, t'en fais pas, c'est rien, je suis vivant et c'est ce qui compte. Mais pour lui, ça voulait plutôt dire, non, tu te trompes, j'ai rencontré Ash et je vais obtenir des réponses, c'est lui qui me l'a dit." J'aime bien ce double sens !

"Est-elle-même mortelle ? Rien n'est moins certain. Elle ne sait pas ce que c'est, de risquer sa vie, de rencontrer des gens qui vous regardent vraiment avant de vous lâcher pour ce que vous êtes, elle ne sait pas tout ça." J'aime beaucoup cette petite phrase, qui renvoie à ce qui s'est passé avec Gaëlle, et au fait que ça ait pu l'affecter bien plus qu'une simple déception (tu avais lu mon ressenti à ce propos). Et puis ça soulève encore d'autres questions liées à Cléa !

Je veux savoir ! Qui/Qu'est ce Ash, et qui est vraiment Cléa ? J'espère qu'on le saura bientôt, mais en même temps, c'est un enjeu si important que je sens qu'il va falloir que je patiente. Pareil pour Gregor, que je me réjouissais de retrouver ! Tes chapitres et les événements qui s'y déroulent ont une bonne dynamique d'ailleurs : on n'éprouve pas de moments de flottement désagréable et l'histoire continue de nous tenir en haleine. "Le compte à rebours est lancé." Ah !!!

Quant à ta note d'auteur, je trouve que ça pourrait être pire. Effectivement on ne se repère pas totalement, on ne sait pas exactement situer Brimm par rapport à Pryven par rapport à Grimard. Mais en même temps, cette conscience de l'espace se construira sans doute petit à petit dans notre esprit ! Sachant que personnellement, même quand c'est Tolkien qui m'explique où est quoi, je relève pas, hein (je vais adorer les passages descriptifs, mais faut croire qu'il n'y a pas de papier là-haut pour que je retienne ce qu'il en est). Selon les cas, disposer d'une carte en annexe peut parfois être la seule solution (que ce soit du point de vue de l'auteur ou du point de vue des personnes qui le lisent). Une question à méditer sur FPA ?
dcelian
Posté le 24/02/2021
""Il frissonne." On n'en a pas encore parlé je crois, mais j'aime beaucoup ces phrases très courtes et isolées. Les détacher des autres paragraphes leur donne une certaine résonance !"
Ahaha, ma spécialité, ça ! Je sais pas trop expliquer pourquoi, mais j'adore, tout simplement. Comme ça c'est dit !

"J'ai zéro tolérance au stress quand il s'agit de lire ou de regarder un truc et ce genre de phrase me fait peur ahah"
Oups, désolé pour ton petit cœur alors, parce que le stress risque de monter crescendo. Enfin, je dis ça... je dis rien, évidemment !

"Je veux enfiler cette doudoune ! siouplait !! J'en rigole mais ça m'atteint en plein cœur cette image, parce que je pense tout de suite à des vers que j'aime énormément d'Apollinaire : "Je ne sais plus si je l'aime / Ni si l'hiver sait mon péché / Le ciel est un manteau de laine / Et mes amours s'étant cachés / Périssent d'amour en moi-même" (Voilà c'est gratos, hop)"
Ecoute, merci pour ça hein, je prends ! Je comprends ce que tu veux dire, je trouve dans les nuages quelque chose de très réconfortant.

"Je trouve ça un peu gênant que "il" renvoie tour à tour au démon et à Soa, mais je ne vois pas trop quoi te proposer d'autre à part rallonger la phrase ("du jeune homme, qui ressent") et non seulement ça me convainc moyennement, mais en plus je ne pense pas que t'aimerait...! Et puis qui sait, c'est un parallèle assez intéressant, non ?"
Effectivement, c'est bien vu ! Je vais modifier ça comme je peux.

"Je trouve ça amusant cette remarque parce que... il ne peut pas complètement compter sur elle, finalement, si ? Elle ne peut pas vraiment l'aider lorsqu'il en a besoin, et c'est ce qu'elle lui dit juste ensuite. L'écart parle sans doute de lui-même !"
C'est juste ! Mais même si elle ne peut pas toujours l'aider, elle fait tout son possible, et c'est ça que Soa apprécie chez elle, c'est son envie sincère de l'aider à surmonter tout ce qu'il traverse. Mais je reste d'accord avec toi, elle ne peut pas toujours vraiment l'aider :c

"Mec c'est déjà dur pour toi de parler, je crois pas que mentir ce soit dans tes cordes. Si ? ahahah"
"Cléa, je sais que tu vois aussi qu'il ment très mal. (Ou je me tape encore un délire, mais tant pis si c'est le cas.)"
Ahaha, Soa est trop pur pour ce monde de brutes. Mais c'est pas un délire, Cléa refuse juste de relever le mensonge pour une raison qu'on ignore encore...

"J'aime beaucoup cette petite phrase, qui renvoie à ce qui s'est passé avec Gaëlle, et au fait que ça ait pu l'affecter bien plus qu'une simple déception (tu avais lu mon ressenti à ce propos)."
Oui, décidément, Soa n'est pas tout à fait remis de ce qu'il s'est passé il y a quelques jours de ça. Peut-être faut-il y voir le signe qu'ils se reverront pour régler leurs différends ?

" Et puis ça soulève encore d'autres questions liées à Cléa !"
Ahaha, Cléa suscite de plus en plus d'attention de ta part, on dirait ;)
J'aime beaucoup ce personnage, je trouve son développement chouette, j'ai hâte de vous montrer tout ça !

Eh oui, qui/qu'est donc Ash ? Tu risques de ne pas l'apprendre tout de suite... Patience. Les réponses viendront. Il faut simplement espérer qu'elles te satisferont (le moment où un auteur se cite lui-même est probablement un point de non-retour) ;)
Tant mieux si l'absence de carte ne te dérange pas outre-mesure, c'est bon à savoir. J'irai voir sur FPA si des sujets ont été ouverts là-dessus !

Merci pour tous tes compliments ! ça fait chaud au cœur.
Merci aussi pour toute l'attention que tu portes à cette histoire, vraiment, ça me touche très sincèrement.
A bientôt pour la suite c:
Vous lisez