Chapitre 1 : L'entraînement

Par Melo

— Lamentable ! Et vous me dites que vous êtes en dernière année ? Des apprentis venant tout juste d'arriver se débrouillent mieux que vous !

Le soleil venait tout juste de se lever, mais irradiait déjà la cour d'une chaleur que devait supporter la trentaine d'élèves rassemblés, soumis à l'effort physique d'un entraînement exigeant.

Le groupe d'adolescents, du haut de leur dix-septième année, arrivaient enfin à la fin de leur apprentissage. Après cinq ans passés sur les bancs de l'Académie, ils approchaient enfin du prestigieux titre de Paladin qu'ils souhaitaient ardemment. Toutefois, ce doux rêve d'un avenir héroïque était remis en cause, sans pitié, par les mots mordants de Maître Panel, leur instructeur.

Il appréciait tout particulièrement les entraînements matinaux et prenait un plaisir mesquin à réduire en poussière les tendres espoirs de ses élèves.

La tenue des apprentis était complètement recouverte de terre, tant ils se jetaient les uns sur les autres avec ferveur. Ils tentaient tous de convaincre leur instructeur émérite de leurs progrès, sans grand succès au vu du regard désespéré qu'il leur lançait.

— Que les choses soient claires jeunes gens. Ceci est votre dernière année. Dans une semaine auront lieu les épreuves qui décideront de votre avenir. Il serait donc temps de me montrer de quoi vous êtes réellement capables.

Il était difficile de convaincre un maître d'armes d'une trempe légendaire, mais il l'était d'autant plus d'impressionner un fin esprit. Ce dernier, bien qu'il excellait dans la théorie et le savoir, n'avait pas ou peu confronté ces schémas théoriques à la réalité.

Maître Panel gardait toujours son regard sur un livre de technique comparant la perfection des démonstrations décrites dans son ouvrage à l'inévitable imperfection qu'étalaient les apprentis sous ses yeux.

Ceux qui attendaient se tenaient debout, le souffle court trahissant leur anxiété, tout en restant attentifs aux prestations plus ou moins médiocres de leurs camarades.

— Suivant !

Deux nouveaux apprentis se mirent en place. Tandis que leur regard arborait une forte détermination, deux jeunes gens déboulèrent dans la cour, essoufflés. Un jeune garçon blond aux yeux azur, frêle et petit pour son âge, accompagné d'une fille aux cheveux roux coiffée d'un chignon mal arrangé. Ils tentèrent, avec difficulté, de faire taire leur souffle saccadé et de ne pas attirer l'attention sans grand succès.

Maître Panel manifesta un profond agacement, ébouriffa ses quelques mèches brunes et soupira de lassitude :

— Shauna, Kevin, vous êtes en retard, encore. Mais sommes-nous étonnés ?

Sa question était purement rhétorique. Pourtant, chaque élève aurait pu y répondre tant les retards des deux jeunes étaient courants.

— Veuillez nous pardonner, Maître, avança Kevin d'un ton emprunt d'une fausse solennité. Il y en a une qui n'a pas voulu se réveiller.

— Vous l'êtes aussi, Maître, quand vous nous rendez nos écrits, se contenta de répondre la concernée en jetant un regard provocateur.

Quelques rires fusèrent au travers de la grande cour et des murmures amusés s'élevèrent, accrus par l'écho des couloirs ouverts qui jonchaient l'aire d'entraînement. Personne ne fut surpris par l'arrogance de Shauna.

— Apparemment, certaines et certains ne comprennent pas encore des notions pourtant basiques comme le respect et l'humilité. Il serait sans doute temps, jeunes gens, de vous montrer à la hauteur de l'Académie.

— Oui, oui, souffla Shauna habituée à ces tirades moralisatrices.

— Je suis d'accord avec vous, jeune fille. Moins de discours, plus d'entraînements !

Il se tourna vers le reste du groupe et ajouta :

— Puisqu'elle désire tant se faire remarquer, votre camarade, Shauna, sera la suivante à montrer ses capacités.

Shauna offrit un regard surpris dont Maître Panel se délecta. Elle finit par reprendre son attitude téméraire, refusant de courber l'échine face à cet homme qu'elle haïssait profondément.

— Je ne suis pas sûr qu'elle parvienne à lever la moindre arme, annonça d'un ton moqueur son camarade.

— La ferme Kevin ! cracha la jeune fille tout en s'avançant vers l'aire d'entraînement.

— Étant donné que la magie ne fait pas partie de tes talents, espérons que tes compétences en escrime compensent. C'est après tout le minimum pour être accepté ici... Enfin, pour la majorité des élèves.

Shauna sentit son poing se serrer à l'entente de ces mots provocateurs, mais continua malgré tout à afficher un visage neutre. Elle dégaina l'épée courte dont elle s'était équipée et attendit les consignes.

— Qui pour aider votre camarade à comprendre l'importance de la discipline ?

Une main dans la foule se leva et une jeune fille s'approcha. Alors que les élèves s'écartaient pour la laisser passer, un apprenti se saisit de son poignet.

— Eirin...

— Joshua, lâche-moi, chuchota-t-elle pour ne pas éveiller l'attention du professeur et du reste des élèves.

— Eirin, réponds simplement à l'exercice. N'en fais pas trop.

— Je n'ai en aucun cas l'obligation de suivre tes consignes. Je suivrai celle de l'instructeur : « Venir en aide à ma camarade », finit-elle avec un sourire en coin, ne laissant planer aucun doute sur ses intentions.

— Eirin Freymïr ! s'exclama Panel, venez donc nous rejoindre !

Sans perdre de temps et à la suite de quelques pas, l'élève, à la posture monacale, fit face à Shauna qui se contenta de la regarder avec défi. Les cheveux de son adversaire étaient noués en une longue et soigneuse natte brune qui tombait le long de son épaule jusqu'à sa poitrine. Ses mains se saisirent d'un bâton en fer disposé sur la table et, d'un rapide mouvement parfaitement maîtrisé, elle s'en arma et le pointa d'un air menaçant vers Shauna.

— Essaye de suivre, se contenta-t-elle de dire.

— Tu vas...

Sans que la rousse ne puisse finir sa phrase, le bâton d'Eirin frappa avec violence sa lame. Shauna tenta de mettre toute son énergie sur son bras, mais c'était comme si la fille qui lui faisait face, pourtant frêle, possédait soudainement une force surhumaine. Le bras de Shauna trembla violemment et avant qu'elle ne puisse trouver une solution, elle sentit le bâton d'Eirin s'abattre sur elle, la forçant à rencontrer le sol.

— Tu abandonnes ? jeta-t-elle, un air de dédain s'affichant sur son visage.

— Hors de question ! se dépêcha de répondre Shauna, une lueur habitant ses yeux, témoignant de sa détermination.

— Soit.

À ces mots, Eirin tapa le sol avec le bout de son bâton et une fine poussière se mit à danser autour. Progressivement, comme si un talentueux armurier invisible s'était mis à l'œuvre, une fine pointe faite de roches apparut à l'extrémité du bâton de l'assaillante, dévoilant une lance.

Shauna, hypnotisée par le processus, ne vit pas immédiatement Eirin qui se jeta sur elle, son dard visant sa poitrine. D'un habile coup, cette dernière fit descendre le long de sa lance l'arme de Shauna et finit par l'éjecter hors de ses mains. N'attendant pas plus, elle envoya un coup de pied dans l'estomac de son adversaire, la forçant à retomber au sol.

La jeune rousse tenta de se relever, mais l'arme de son adversaire menaçait à présent de pourfendre sa tête. À quelques centimètres de ses yeux, la pointe était prête à lui retirer la vie à tout instant.

Le temps sembla alors s'immobiliser. Les élèves, l'instructeur ainsi que les deux jeunes filles, nul ne bougeait. La lame d'Eirin s'approchait et s'éloignait du visage de Shauna au rythme de sa respiration saccadée. Elle entama un recul plus long que les autres et Shauna comprit que la lame allait s'abattre. Elle tenta de s'écarter pour éviter le coup alors que la pointe commençait sa descente dépourvue du moindre doute.

— Eirin !

Joshua avait haussé la voix et les yeux de la jeune Freymïr s'écarquillèrent offrant à Shauna la possibilité d'observer ses iris d'un gris profond. La pression retomba et les élèves ainsi que Maître Panel furent libérés de leur profond mutisme. Alors qu'ils n'étaient devenus que spectateur de ce dangereux spectacle, des mouvements commencèrent à agiter la foule, les élèves prenant lentement conscience de ce qu'il venait de se passer. La situation semblait s'être inversée, les spectateurs devenus comédiens et les deux principales joueuses de ce curieux spectacle immobiles, une lance entre les deux menaçant d'écorcher le visage de Shauna.

Eirin, fixait son adversaire dont le reflet de ses yeux lui renvoyait sa propre image. Prenant conscience de la situation, elle retourna d'un geste rapide sa lance et tapa le sol, signant la fin du sort et destituant ainsi la pointe si acérée de son arme.

— Il semble que nos élèves soient angoissés à l'approche des épreuves et aient du mal à mesurer la portée de leurs actes, souffla une voix au loin.

L'homme n'avait prononcé d'un ton bas que quelques mots, mais cela suffit à attirer l'attention de l'assemblée qui, d'un unique geste, le salua sans la moindre hésitation.

— Maître Garth, souffla Panel encore choqué par la scène qui venait de se dérouler et dont il avait conscience d'avoir perdu le contrôle.

Le Grand Maître s'approcha lentement et entra dans la cour. Le soleil le recouvrit et dévoila une peau mate ainsi qu'une grande prestance.

— Maître Garth, répéta Eirin d'un ton emprunt de respect et laissant Shauna se relever et épousseter ses vêtements.

— J'avais espéré pouvoir observer vos progrès à l'approche de vos épreuves, mais il semble que ce ne soit pas la technique qui nécessite un rappel de ma part.

— Grand maître, j'avais dans l'idée de..., tenta Maître Panel qui se fit interrompre d'un simple geste.

— Je vous remercie, Maître Panel, de votre préoccupation concernant la progression de nos élèves, annonça l'homme chauve.

Il jeta un œil vers Shauna, la lueur se reflétant dans son regard ne laissant aucun doute sur son autorité malgré son calme apparent.

— Malgré tout, vos remarques ne sont pas sans fondements. J'ai ouï-dire que Shauna était de nouveau en retard...

La concernée finit par baisser la tête, dépitée, s'attendant à une nouvelle reprise de sa discipline. Pourtant, le Grand Maître se contenta de la fixer un instant avant de reprendre d'un ton rapide et s'adressant à l'ensemble des élèves.

— Comme je vous l'ai déjà dit, jeunes gens, en ce cycle d'Apophis de l'an 1070, il est presque temps pour vous de passer vos épreuves. Bien qu'il soit inutile de vous le rappeler, cette période est une étape cruciale au sein de votre vie de Paladin, mais également pour le monde entier. C'est au terme de ces adversités qu'il vous accueillera enfin et vous laissera finalement la place que vous escomptez.

Maître Garth marqua une courte pause, soulignant l'importance des mots qu'il s'apprêtait à dire.

— Cependant, c'est à l'approche d'une épreuve et de sa concrétisation qu'il est nécessaire de se souvenir de ses fondements, de se rappeler ce pourquoi nous sommes ici, ce pourquoi vous serez là et ce pourquoi les Paladins existent. Si un Paladin combat, il ne le fait pas sans principe. Il fait appel à son arme, qu'elle soit magique ou physique, ce qui nécessite force et discipline...

Son regard se posa de nouveau sur Shauna qui se curait l'oreille, se croyant, à tort, à l'abri de toute remarque sur son comportement. Néanmoins, cette attention fut de si courte durée que peu de personnes la remarquèrent.

— Mais ce n'est pas tout, reprit-il. En effet, si c'est la force qui pousse l'épée vers l'ennemi, c'est votre volonté, votre justice, et votre empathie qui en seront les guides. Vous ne pouvez pas, en tant que Paladin, vous abaisser à un rôle de lame maudite seulement guidée par le sang, la domination sur votre adversaire et la victoire.

À nouveau, il fixa les apprentis en se concentrant cette fois-ci sur Eirin qui se contenta de garder une attitude froide bien qu'emplie de respect.

— Enfin, même si depuis une trop longue période, les dieux nous envoient de nombreuses épreuves, sachez qu'une lame, aussi affûtée soit-elle, possède toujours un fourreau. Il vous sera parfois nécessaire de refuser le combat au nom de la justice que vous représentez. Mes chers apprentis, je vous souhaite une grande réussite à vos épreuves, mais un succès plus grand encore en tant que Paladin et dépositaire de la fierté de vos divinités.

Il se frotta les mains, terminant ainsi son discours au grand soulagement de la plupart des élèves. Ces derniers, trop familiers à ces longues prises de paroles monotones, étaient épuisés de ce long exercice qui les avait sortis du lit.

— Mes jeunes apprentis, il me semble que vos révisions vous appellent. Avec l'autorisation de votre instructeur, je pense que nous pouvons vous libérer de ce cours éreintant.

Quelques apprentis hochèrent vivement la tête priant pour que cette proposition si généreuse soit acceptée, n'ayant nullement envie de poursuivre ce cours.

— Bien entendu, Grand Maître. Vous pouvez partir jeunes gens ! Je vous conseille vivement de travailler sur vos lacunes en vue des épreuves !

Acceptant cette consigne sans aucune intention de l'appliquer, le groupe d'élèves se dissipa sous le bruit de vives discussions pour retracer ce qu'il venait de se passer.

Alors qu'Eirin s'apprêtait à suivre ses camarades, Garth lui intima en silence de rester, poussant la jeune fille à observer Maître Panel refermer la porte derrière lui. Laissé seul avec Eirin, le Grand Maître s'adressa à elle d'une voix calme :

— Princesse Freymïr, je ne doute pas de vos capacités techniques ni de votre puissance magique comme physique. Néanmoins, le meurtre de vos propres camarades ne fait pas partie des valeurs promulguées par cette école.

— Maître, avec tout mon respect...

Le directeur leva une main, interrompant l'élève dans sa lancée. Il se doutait que la famille Freymïr avait appris et légué une panoplie de sortilèges, mais surtout de pensées et de dogmes avant d'envoyer leur unique enfant à l'Académie. Il ramena son attention sur la jeune fille et annonça d'une voix posée :

— Je suis persuadé qu'il vous est possible de réussir votre examen tout en faisant preuve d'une certaine retenue et de respect envers vos camarades. Je vous saurai gré d'y faire attention.

— Maître, j'ai conscience des conséquences de mon comportement. Il s'agissait d'un exercice et j'ai simplement répondu aux consignes de Maître Panel en considérant Shauna comme mon adversaire. Bien entendu, dans la réalité, je saurai diriger mon arme contre mes véritables adversaires, se justifia Eirin avec un sourire difficilement masqué, fière de sa réponse.

— Je comprends, murmura le Grand Maître. Je ne doute nullement de vos capacités et apprécie votre volonté de combattre nos adversaires ou du moins vos véritables adversaires. Travailler ses compétences est une chose, s'assurer de les utiliser selon ses propres envies et pensées en est une autre.

— Je vous remercie pour ce conseil, Grand Maître, souffla finalement Eirin comprenant sans peine ce que ce dernier souhaitait lui dire.

— Il s'agit bien plus qu'un simple conseil. Vous vous préparez depuis longtemps pour ces épreuves. Il est donc inutile de vous en rappeler les composants. Il existe certes, une épreuve de pratique que vous passerez haut la main, j'en suis persuadé. Cependant, vous devrez également faire face à un exercice jugeant non pas votre compétence à répondre à des consignes au "pied de la lettre", mais à choisir ce qui vous paraîtra être le plus juste. L'objectif étant d'observer votre capacité à prendre les bonnes décisions non pas d'un point de vue stratégique, mais humain. Je pense que c'est là que se trouve votre faiblesse.

Alors que le silence se faisait pesant, Eirin baissa finalement la tête.

— Merci, Maître. Me permettez-vous de prendre congé ? Je ne souhaite pas gaspiller inutilement votre temps.

Le Grand Maître accepta sa demande d'un simple signe et disparut. Il avait l'habitude d'apparaître et de disparaître suivant son sens du spectacle bien trop démesuré pour la jeune fille.

Cette dernière traversa rapidement le reste de la cour, ouvrit les lourds battants de la porte qui donnait sur le corridor et s'avança d'un pas maîtrisé. Elle s'arrêta en croisant le regard de Shauna et un sourire orna son visage.

— Alors comme ça, on écoute aux portes ? lança-t-elle avec une once de dégoût. Apparemment, en plus d'être incompétente et indisciplinée, tu es irrespectueuse ? Étrange pour un lieu qui prône la discipline et le respect du monde et des dieux.

Elle s'approcha de Shauna et lui chuchota d'un ton profondément moqueur à l'oreille :

— Cela montre sans doute à quel point tu n'as pas ta place dans cette école. Et ne t'y trompe pas, tu restes une adversaire quoi qu'en dise Maître Garth.

Sur ces mots, elle se retourna pour rejoindre son ami, Joshua, qui l'attendait légèrement en retrait. Shauna, ne voulant pas lui laisser le dernier mot, lui adressa d'une voix forte :

— Détrompe-toi ! J'ai tout autant ma place ici que toi et ces stupides épreuves le prouveront ! Contrairement à toi, je n'ai pas besoin de descendre d'une grande famille pour cela !

Sa réponse fut royalement ignorée par sa camarade qui se contenta de poursuivre son chemin, sans se retourner.

 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Hastur
Posté le 18/02/2021
Hello ! Me revoilà.

Un premier chapitre qui rentre directement dans le vif du sujet, cela permet de ne pas se perdre dans le classique quand il est question d'école de magie. Cela apporte un vent de fraicheur très appréciable je trouve :).

Un petit point m'a gêné, mais je ne sais pas trop comment le définir. Au travers de tes descriptions et des éléments hors dialogue, je n'ai pas ressenti que l'on avait affaire à des élèves des 7me années et d'un professeur qui connait ses élèves sur le bout des doigts en conséquence. Cela transparaît dans les dialogues, mais je trouve beaucoup moins dans le reste. Arf je ne sais pas si je suis clair ^^". Je ne saurais pas expliquer mon sentiment autrement.

Je m'en vais poursuivre. :)
Melo
Posté le 20/02/2021
Merci je suis ravie que ça change de tes habitudes de lectures !

Je vois ce que tu veux dire ! C'est vrai que ce n'est pas très subtile. En voulant présenter les personnages j'ai rendu les dialogues vis-à-vis du professeur trop impersonnels. Je vais revenir dessus ! Merci beaucoup pour ce retour !
DocteurK
Posté le 29/01/2021
L'ambiance change du tout au tout avec le prologue, c'est pas mal ! J'ai juste un petit bémol avec le nom de Eirin Freymïr. Je trouve ça un peu dur à prononcer en un coup. ^^' Mais tu sais toujours bien instaurer le mystère, même si je crois savoir qui est Shauna... Or je pense que je le découvrirai au(x) chapitre(s) suivant(s). ;)
Melo
Posté le 30/01/2021
Oui la différence d'ambiance entre prologue et premier chapitre est volontaire ! Je suis contente que cela se remarque ! ^^

Ah oui OwO ? C'est la première fois que j'ai un tel retour ^^'. En gros c'est Érine Fraiyemire si j'écris comme cela se prononce (c'est dur d'expliquer par écris 😂)
DocteurK
Posté le 30/01/2021
J'ai pas dû être la seule à le voir, rassure-toi. <3

Oui, mais jss con aussi, fais pas attention. xD Oui, c'est plus clair ainsi ! :)
Melo
Posté le 30/01/2021
ah ah ! Je suis rassurée alors XD
Nyubinette
Posté le 28/01/2021
C’est très vif, tes dialogues avec tes mélanges d’action m’ont directement plongé dedans, c’est exactement ce que j’attendais dans le prologue et le voilà ! Tes personnes ont tous l’air d’être haut en couleur, j’apprécie de voir qu’ils ont déjà des relations solides et un passé commun.
J’adore la franchise des personnages ! Et leur réalité, une bande de jeunes qui apprenne à se battre, c’est rafraîchissant et très agréable à lire. Bien qu’opposées les deux personnages principales sont très attachantes, j’ai hâte de voir la suite.

Encore merci :D à la prochaine ;
Melo
Posté le 30/01/2021
Oui ! Du coup comme tu peux le voir ce chapitre coupe beaucoup dans sa forme avec le prologue ! Si tu es satisfaites alors je le suis ^^'.

Ah si tu aimes la franchises, je suis certaine que tu apprécieras certains personnages en particulier ! 😅

Merci à toi ! Recevoir de tels commentaires fait tellement plaisir ! ^^
Gabhany
Posté le 26/01/2021
Coucou Melo ! J'ai bien aimé ce premier chapitre qui nous plonge directement dans ton monde, il y a juste une petite chose qui m'a gênée : je trouve qu'il manque un peu de descriptions des personnages (à part le directeur et les deux filles, aucun autre perso n'est décrit) et d'explications. Par ex, au début c'est le directeur qui parle, ensuite tu mentionnes qu'un professeur intervient, et ça m'a perdue car comme il n'avait pas été introduit, j'ai cru que c'était le directeur qui intervenait (pour faire baisser la tête de Shauna). Et que sont les Paladins ? Visiblement c'est un titre important, il serait intéressant de l'expliquer un peu, par exemple en montrant les élèves qui prennent un cours d'un Paladin ? Peut-être qu'un peu plus d'infos sur les relations entre les persos, le fonctionnement de cette école aiderait à s'y retrouver aussi ;).
A part ça ton style est plutôt fluide, agréable à lire, et l'affrontement entre les deux filles promet d'être explosif (idem, tu montres une grande animosité entre elles deux, d'où vient-elle ?).
A bientôt !
Gab
Melo
Posté le 26/01/2021
Coucou ! Déjà je te remercie pour ce commentaire !

Concernant les descriptions des personnages, je suis totalement d'accord avec toi ! C'est clairement mon point faible et je vais tenter de le retravailler ! (je prépare des fiches de personnages actuellement pour m'y aider d'ailleurs).

Concernant le rôle de paladin, je suis d'accord qu'un peu plus de clarté serait pas mal, mais un cours de paladin ? Déjà que le chapitre est assez lourd je ne me vois pas rajouter un cours de Paladin. Je vais tenter d'écrire une phrase pour expliquer la statut, mais tout cela reste expliqué dans la suite (il ne s'agit après tout que tu premier chapitre).

Concernant la clarté de la situation je suis d'accord, ce n'est pas super claire. Je vais retravailler ce passage pour tenter d'en simplifier la compréhension ! :)


Enfin concernant l'animosité entre les deux fille encore une fois il ne s'agit que du premier chapitre, je ne peux pas tout expliquer au cours d'un seul est même chapitre. Ton questionnement est juste mais trouve sa réponse dans la suite sinon le chapitre serait interminable >w<.

Merci pour ce commentaire dans tous les cas ! :)
Gabhany
Posté le 26/01/2021
Un cours de Paladin peut-être pas tu as raison, mais par ex la fin ou le début, où le Paladin explique en deux phrases ce qu'il est, quel est son rôle ? Après évidemment toutes mes remarques sont subjectives, l'équilibre n'est pas facile à trouver entre la narration et les infos à donner ;)
Melo
Posté le 26/01/2021
Ah mais oui t'en fais pas j'apprécie beaucoup ton commentaire ! Je prends note de tout ^^'. J'essaye juste de voir ce qui est réalisable ou non >w<. (Désolé par écris ça fait froid parfois)
Siocbo
Posté le 24/01/2021
Eh bien je suis sur le cul. Je n'ai pas pour habitude de lire en français, et me force quelques peu à le faire depuis que j'écris moi-même une histoire. Pourtant, ton histoire, ton écriture, est la première qui me fait lire sans me poser de question.

Je suis vraiment rentré dans le récit et c'était beau. Il y a probablement des axes d'améliorations mais il s'agit tout à fait d'un texte que je lirais sans problème de mon plein gré jusqu'ici.

À la suite !
Melo
Posté le 24/01/2021
Ouah ! Merci pour ce commentaire, ça me touche beaucoup ! Je suis totalement consciente qu'il reste (beaucoup) de travail sur ce texte et je suis ouverte aux critiques alors n'hésite pas ! ^^

Merci encore !
sifriane
Posté le 21/01/2021
Salut,
Deux caractères bien trempés, ça promet.
Tu alternes bien descriptions et dialogues, ces deux premiers chapitres se lisent vite, c'est fluide.
Hâte de lire la suite
Melo
Posté le 24/01/2021
Oui deux caractères c'est le mot ^^'. Je suis contente que ce soit fluide, ce n'est pas chose aisé ^^. Merci pour ce commentaire !
Blanche Koltien
Posté le 18/01/2021
Hello!

Alors j'aime beaucoup ce premier chapitre, qui plante bien le caractère des différents personnages! Entre Shauna et Eirin, il y a de quoi faire!
Je me demande pourquoi Shauna n'a pas pu faire de magie, alors qu'elle avait l'air de savoir le faire d'habitude... Et quelque chose me dit que c'est la petite fille du prologue!

En tout cas, je vais lire la suite de ce pas!

A bientôt!
Melo
Posté le 18/01/2021
Mystère, mystère... (je peux rien répondre du coup je ne sais pas quoi dire TwT)

Merci beaucoup pour ta lecture et à bientôt pour la suite du coup ^^.
Melo
Posté le 18/01/2021
Mystère, mystère... (je peux rien répondre du coup je ne sais pas quoi dire TwT)

Merci beaucoup pour ta lecture et à bientôt pour la suite du coup ^^.
sothisismyworld
Posté le 01/01/2021
on sens la tension dans ce chapitre! et je dois dire que Eirin me fait froid dans le dos et m'intrigue énormément à la fois, tout comme Shauna et le faite qu'elle n'arrive à produire de la magie après toutes ses années d'études. ça m'a rendu bien curieuse de découvrir la suite :)
Melo
Posté le 09/01/2021
Merci pour ta lecture :)

Eirin est pas un personnage facile ah ah ! Normal qu'elle fasse froid dans le dos ^^. Je publie la suite tout de suite ^^.
Vous lisez