Chapitre 1

Notes de l’auteur : Bonjour à tous ! Je suis définitivement émue de vous présenter le premier chapitre du Prince déchu et je n'ai qu'une hâte : savoir ce que vous en pensez. Donc sans plus attendre le voici ! Bonne lecture :)

La nuit était tombée depuis bien longtemps sur la plus grande ville du royaume d’Aeldor. Le ciel, vierge de tout nuage, n’était plus qu’un long drap bleu roi piqueté de diamants et assombrissait les rues vides. Ou presque. Malgré l’heure tardive et le couvre-feu qu’avait instauré le nouveau roi depuis la tragédie, une personne se trouvait encore dehors.

Alexander avait enfin obtenu une permission de quelques jours, et se pressait désormais dans les rues désertes avec une sensation de malaise grandissante. Son statut lui permettait de ne pas tenir compte de l’heure tardive, mais il n’aimait pas ce vide qui l’entourait, et lui préférait les foules et l’animation des passages incessants. Seul le bruit de ses pas sur les pavés était audible.

D’un pas vif, il emprunta une ruelle perpendiculaire en laissant derrière lui une traînée de buée. Un coup de vent agita ses cheveux blonds autour de son visage et il frissonna. Il faisait encore terriblement froid en cette fin de mars. Sans hésitation, il rentra dans un vieux bâtiment en pierre qui tombait aujourd’hui en ruines, comme bien d’autres dans la ville. Les restaurer ne faisait pas partie des priorités de la royauté, surtout depuis que les prémisses d’une crise économique s’étaient enracinées dans le royaume.

Mais cette bâtisse avait l’avantage de lui permettre de gagner quelques minutes pour arriver chez lui. Silencieusement, il traversa le hall où il ne restait que des débris et des feuilles de papier froissées. Le lieu avait autrefois été le siège d’un ancien journal, tombé dans l’oubli suite aux restrictions imposées par la royauté. Il ne s’attarda pas, il connaissait le lieu depuis son plus jeune âge, à cette époque où il venait jouer avec les autres enfants de l’orphelinat.

Il s’apprêtait à sortir par une porte donnant sur une petite cour quand il s’arrêta soudainement. Il avait entendu un bruit.

Il resta immobile quelques instants, et le bruit résonna à nouveau, plus faiblement. Alexander retint son souffle. Ce son d’origine inconnue ressemblait furieusement à un gémissement. Alors, lentement, il fit demi-tour. Le bruit paraissait venir d’une petite pièce sur le côté, à moitié cachée par un vieux comptoir abîmé. Sur ses gardes, il poussa la porte, prêt à bondir à tout moment.

Grand bien lui prit, car à l’instant où il franchit le seuil de la pièce, une puissante vague de magie s’écrasa sur lui. Ou plutôt sur le bouclier qu’il avait érigé juste à temps. Bouclier qui trembla dangereusement. Alexander fronça les sourcils. Que ses défenses soient ainsi malmenées était inhabituel, mais la magie qui venait de le heurter était plus surprenante encore. Il s’agissait d’une magie brute, déréglée, et surtout impossible à maîtriser. Celle-ci s’évanouit, et il vit enfin celui qui en était à l’origine.

La silhouette d’un jeune homme était recroquevillée contre le mur. Des mèches sombres et désordonnées dissimulaient son visage, mais pas sa souffrance évidente. Alexander s’approcha rapidement et s’agenouilla près de lui. Il ne put que constater l’état déplorable dans lequel se trouvait le jeune homme. Ses vêtements déchirés ne cachaient rien des marques qui ravageaient sa peau claire. Oubliant qu’il s’agissait d’un parfait inconnu, il posa une main douce sur son bras.

La réaction ne se fit pas attendre : le jeune homme eut un violent mouvement de recul qui lui arracha un nouveau gémissement de douleur. Il ressemblait à une bête traquée. Face à une telle détresse, Alexander sentit son cœur se serrer. Tout son être lui hurlait d’aider cet inconnu.

— Je ne te veux aucun mal, dit-il à voix basse.

Il se retrouva happé par deux orbes bleu pâle, si clairs qu’il aurait pu s’y noyer. Mais si les iris paraissaient taillés à même le givre, au fond ne brillait qu’un intense désespoir.

— Je peux t’emmener là où tu seras soigné.

Une lueur de panique traversa ses prunelles.

— Non ! murmura-t-il. Je t’en supplie…

Sa voix était grave, rauque, comme s’il n’avait pas parlé depuis une éternité. Et peut-être était-ce le cas. Alexander réfléchit rapidement. L’inconnu ne passerait probablement pas la nuit. Pas dans cet état, et encore moins avec le froid mordant de la fin de l’hiver. Que lui était-il arrivé pour privilégier ainsi la mort ? Ses mots passèrent la barrière de ses lèvres avant même qu’il n’y réfléchisse :

— D’accord, viens chez-moi alors, tu y seras en sécurité.

L’hésitation se refléta sur le visage du jeune homme, à peine éclairé par la faible lueur des étoiles qui baignait la pièce.

— Au moins pour la nuit, insista Alexander.

Il vit le blessé baisser les armes, épuisé et glacé. Alors, il se releva et lui tendit la main. Le jeune homme l’ignora, pas encore prêt à faire confiance à cet inconnu. Difficilement, en prenant laborieusement appui sur le mur, il se remit debout sur ses pieds nus… Et s’effondra, trop faible pour supporter l’effort. Seuls les réflexes d’Alexander l’empêchèrent de heurter le sol.

Le jeune homme s’agrippa à la tunique de son vis-à-vis tandis que celui-ci posait une main dans son dos pour le maintenir debout. Le corps contre lui tressaillit et Alexander retira brusquement sa main lorsqu’il sentit un liquide chaud et poisseux. Ses doigts étaient désormais maculés de sang.

— Est-ce que tu peux marcher ? demanda Alexander, qui luttait ferme pour ne pas céder face à l’inquiétude.

Abandonnant toute forme de fierté, le jeune homme secoua lentement la tête. Sans un mot, Alexander le souleva dans ses bras comme s’il ne pesait pas plus lourd qu’une plume.

 

***

 

Un long hurlement de colère se répercuta contre les murs de pierre.

— Comment a-t-il pu s’enfuir ? rugit un homme, fou de rage. Dis-le-moi Sebastian, misérable vermine, ou je jure que je te tue sur le champ !

— Je ne sais pas, répondit prudemment le dénommé Sebastian.

Pour une fois, il avait jugé bon de poser un genou au sol.

— Tu ne sais pas ? ricana son interlocuteur, l’air mauvais. Comment a-t-il pu ne serait-ce que se relever ? Dans son état ?

Sebastian estima plus sage de garder le silence.

— Hors de ma vue, ordonna sèchement l’homme de haute stature. Et reste à ma disposition.

La menace était palpable. Sebastian hocha la tête, s’inclina et tourna les talons aussi rapidement que les convenances le lui permettaient. S’il y avait bien une chose qu’il ne souhaitait pas, c’était faire de cet homme son ennemi. Car il n’y survivrait pas longtemps. Personne n’y survivait.

Il sortit de la pièce et rejoignit le garde qui l’avait conduit jusqu’au bureau. Il serait cependant ravi de remettre la main sur le fugitif. Dans son état, il ne devait pas être allé bien loin de toute manière. Quelques mercenaires devraient rapidement régler ce problème.

Resté seul, l’homme balaya tout ce qui se trouvait sur son bureau avec hargne. Sa magie enfla brusquement dans la pièce, fissurant les objets fragiles qui s’y trouvaient et les hautes vitres qui laissaient entrevoir le ciel de minuit. Au bout d’un long moment, la force de sa magie s’atténua et il retrouva une maîtrise de lui-même acceptable.

Il se servit un verre de vin. Son visage marqué par le temps se refléta un instant sur la surface pourpre. Ses yeux anthracites brillèrent d’un éclat dur. Il le retrouverait, et ce jour-là il lui ferait chèrement payer ce nouvel affront.

 

***

 

Alexander poussa la porte de son appartement avec soulagement, son précieux fardeau serré contre lui. L’heure tardive lui avait évité de croiser une quelconque personne sur son chemin, mais, par prudence, il avait tout de même fait un détour par les rues les plus sombres.

Il lança un sort mineur pour allumer les chandelles déposées çà et là, et se dirigea immédiatement vers la petite salle d’eau. La lumière était ténue, mais cela suffirait. Il déposa le jeune homme dans la large bassine de cuivre avant de récupérer une paire de ciseaux. Le blessé, qui avait fini par glisser dans l’inconscience, ne fit aucun mouvement. Méticuleusement, Alexander entreprit de découper les vêtements déjà en lambeaux.

Il frémit quand il parvint enfin à retirer le haut. Le corps du jeune homme n’était plus qu’un champ de ruines. Pas une parcelle de sa peau blanche n’avait été épargnée par les coups et un fouet semblait l’avoir déchiré à de nombreuses reprises, en particulier dans son dos. Des marques sur ses poignets et son cou, marbrés de bleu et de rouge, présageaient que le jeune homme avait été enchaîné un long moment.

Et puis il y avait cette brûlure au fer rouge sur son épaule qu’Alexander reconnut. La marque des esclaves. Ce n’était pas un secret que, malgré son abolition dans le royaume plusieurs décennies auparavant, l’esclavage n’avait pas disparu. Il subsistait encore, notamment dans les terribles bas-fonds de la capitale, un monde à part. Était-ce de là que venait cet inconnu ? Une bouffée de colère envahit Alexander à cette pensée.

Rapidement, le pantalon subit le même sort que le haut. Par respect pour le jeune homme, Alexander lui laissa son sous-vêtement. Les marques s’étendaient également sur ses jambes, et les chevilles arboraient les mêmes traces que les poignets et le cou. Il fronça les sourcils. Une des chevilles avait un angle étrange. Cassée ? C’était le plus probable, même s’il devait falloir une détermination immense pour se déplacer dans cet état. Mais ce qu’il redouta le plus, ce fut l’origine des petits hématomes et des traces de griffures sur les hanches du jeune homme.

Alexander fit un geste de la main pour remplir la bassine d’eau, veillant à ce qu’elle ne soit ni trop chaude ni trop froide, et entreprit de laver le jeune homme. Bientôt, l’eau se teinta de rouge, résultat du sang et de la crasse qui quittaient le corps abîmé. Enfin, il passa avec bienveillance un tissu humide sur le visage qui semblait avoir été relativement épargné, à l’exception de la lèvre fendue et de l’arcade sourcilière en sang.

Il récupéra une serviette propre et enveloppa le jeune homme dedans avant de le soulever à nouveau dans ses bras. Il l’emporta jusqu’à sa chambre où il l’étendit sur le lit aux draps blancs, prenant garde à ses blessures. Puis il récupéra une trousse de soins heureusement bien fournie — son métier le conduisait en effet souvent à être blessé, quoiqu’il n’ait jamais eu rien de grave.

Alexander n’était pas du tout spécialisé dans la magie de soins. Il avait quelques bases bien sûr, mais certainement pas suffisamment pour soigner toutes les blessures de l’inconnu. Il fit donc ce qu’il put, désinfecta, referma les plaies récentes, atténua la douleur, mais il redoutait des lésions internes qu’il ne saurait pas guérir. Une pâle lumière blanche éclaira ses mains durant tout le processus.

Quand enfin il eut fini de poser des bandages ainsi qu’une attelle sur la cheville qu’il avait rapidement bricolée, Alexander soupira de soulagement. Il ne pourrait rien faire de plus ce soir. Son regard vert, dans lequel des paillettes d’or paraissaient tenir en suspension, glissa jusqu’au visage de l’inconnu. Son sommeil ne devait pas être tendre au vu de son expression agitée.

Ses cheveux d’ébène contrastaient avec sa peau claire. Peut-être trop, comme s’il n’avait pas connu le soleil depuis longtemps. Son visage respirait la finesse. Ses sourcils, la forme de ses yeux, son nez, ses lèvres… Il ressemblait à ces statues anciennes aux proportions parfaites et aux traits ciselés. Pourtant, quelque chose dérangeait Alexander, peut-être cette impression de déjà-vu.

Il repensa aux yeux d’un bleu aussi pâle que le givre. Ces yeux qu’il avait vus quelque part. Mais… Ça ne se pouvait pas. C’était impossible.

Il se leva, pris d’un doute soudain, et se rendit dans son petit salon. Une étagère en bois remplie de livres était appuyée contre le mur, sans doute la seule fantaisie qu’il s’était permise dans ce petit appartement. Sans hésitation, il attrapa un journal dans une pile, rangée en bas de l’étagère et qui débordait sur le sol. Un titre s’étalait en gros sur la couverture : « Le régicide qui meurtrit le royaume ». Le régicide… La tragédie qui avait frappé Aeldor deux ans plus tôt.

Alexander s’assit dans un fauteuil, le journal en main. Sous le titre, un dessin parfaitement réaliste montrait le roi décédé face à ses troupes, l’air déterminé, un véritable chef prêt à faire taire la guerre civile qui grondait dans les terres glacées du Nord. Mais ce n’était pas ce qui intéressait Alexander. Non, ce qui l’intéressait, c’était l’autre dessin de la page, sur lequel on pouvait voir un jeune homme, dont les yeux brillaient d’un éclat dur. Des yeux d’une pâleur à couper le souffle. Une légende accompagnait l’image : « Le prince régicide est désormais en fuite. »

Alexander s’adossa plus confortablement dans son fauteuil, secoué par cette une qui avait fait le tour du royaume deux ans plus tôt. Le prince Altaïs était le fils cadet du plus jeune frère du roi, et était de ce fait plutôt loin dans l’ordre de succession. Pourtant, il y a deux ans, le roi avait été assassiné et Altaïs, accusé de meurtre à tout juste vingt ans, avait disparu. L’armée avait fouillé Aeldor de fond en comble, mais n’était jamais parvenue à le retrouver. On le soupçonnait de s’être réfugié au-delà des frontières.

Alors pourquoi donc se retrouvait-il allongé dans le lit d’Alexander, dans un état lamentable et frappé par la marque des esclaves ?

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Alex D
Posté le 22/04/2021
Coucou!

Ton résumé m'a intrigué et j'avoue que ce premier chapitre tient toutes ses promesses.
Je ne suis pas une grande lectrice de fantasy, mais tu nous mets dans l'ambiance sans nous noyer sous une tonne d'informations sur l'univers. Ton écriture est fluide et on est plongé directement dans l'action et ça donne envie d'en lire plus.
Mathilde Blue
Posté le 24/04/2021
Coucou !

Oh bah je suis ravie que tu apprécies ce premier chapitre, même sans être une grande lectrice de fantasy ! Merci pour ton commentaire :)
Romanticgirl
Posté le 14/04/2021
Bonjour,
Ce premier chapitre est très intéressant ! Il nous plonge immédiatement dans un univers merveilleux prometteur, riche et bien construit. Le style est travaillé et le vocabulaire recherché. Félicitations à vous.
C'est mon premier commentaire sur le site, je ne sais pas si ma remarque sera appropriée, je découvre le fonctionnement. Je trouve que l'expression "le jeune homme" revient trop souvent dans l'extrait où Alexander lave le personnage blessé.
Bonne continuation à vous.
Mathilde Blue
Posté le 14/04/2021
Coucou !

Je suis heureuse que ce chapitre te plaise ! Merci pour ton retour :)
Et ne t’inquiète tous les retours construits sont bons à prendre, donc je prends note de ce que tu me dis !

À bientôt :)
LDreams
Posté le 11/04/2021
Bonjour !

J'adore vraiment ce premier chapitre ! On a envie d'en apprendre plus sur ce royaume et bien sûr sur ce prince qui se retrouve dans un état lamentable. Pourquoi est-il un esclave alors qu'on le croyait loin du royaume ? Est-il réellement responsable ou fait il le coupable idéal ? J'ai hâte d'en savoir plus, bonne continuation !
Mathilde Blue
Posté le 12/04/2021
Coucou !

Je suis contente que tu aimes ce premier chapitre ! J’espère que la suite te plaira :D
Buscaa_me
Posté le 11/03/2021
Je suis toujours surexcitée quand je lis une histoire remplie de magie, de sorciers, de prince en détresse, de preux et vaillant chevalier prêt à tout pour son bien aimé… Je m’enflamme peut-être ? Evidemment, nous ne sommes pas dans un conte de fées.
Les personnages sont intrigants dans la mesure où on entre dans l’action dès que l’histoire commence. Je veux dire par là qu’on devine des personnages sans rien connaitre d’eux, même pas leur prénom. Du coup, il y’a un voile de mystère qui plane tout le long des chapitres.
Le pourquoi du comment le prince se trouve dans cet état a l’air tellement complexe. Il a peut-être subi une injustice MAIS quelque chose me dit qu’il n’est pas non plus tout blanc dans l’histoire. Ai-je raison ou tort ? Affaire à suivre. Après tout, je n’en suis qu’au chapitre 1.
Mathilde Blue
Posté le 13/03/2021
Coucou !

Je suis ravie que ce premier chapitre te plaise et que les personnages t'intriguent ! Moi aussi j'ai tendance à m'emballer dès que ça parle de magie, de prince en détresse et de preux chevalier x) Pour tes suppositions je ne dis rien, je te laisse découvrir hihi ^^

À bientôt !
ModesteContesse
Posté le 06/03/2021
Enfin je viens laisser un commentaire ici ! J'ai commencé la lecture de ton histoire depuis quelques temps, mais mes obligations m'ont fait revenir de force sur la terre ferme ^^ Pardonne-moi donc de ce retard !
Ce prologue est très agréable à lire et nous imprègne directement de l'ambiance et l'univers. On a quelques éléments sur les personnages principaux, mais pas trop afin que le mystère plane encore et que de nombreuses questions naissent dans notre esprit ! J'avoue avoir un petit faible pour ce genre d'histoires : les princes et princesses hors-la-loi, poursuivis par la justice, c'est un peu mon dada x) Une odeur alléchante de complot se dégage aussi de cette histoire, c'est intriguant !

Quelques petites choses (3 fois rien) m'ont fait tiquer, alors je les mentionne mais c'est purement subjectif alors tu es bien sûr libre d'en prendre compte (ou pas)!
"n’était plus qu’un long drap bleu roi piqueté de diamants" --> le mot piqueté ici m'a semblé étrange, on comprend naturellement l'idée mais je pense que tu peux trouver un mot plus joli :)
"frappé par la marque des esclaves" --> frappé par la marque, je ne sais pas si c'est une expression connue ? Mais l'idée d'être frappé par une marque me parait légèrement étrange, non ? Je ne sais pas, moi je pensais plutôt à être souillé, sali... ce genre de trucs ^^ Bien sûr, ce n'est que mon avis :)

A bientôt pour la suite !
Mathilde Blue
Posté le 07/03/2021
Coucou !

Contente de te voir par ici ^^ (Mais en vrai tqt pour le retard, prends tout ton temps hein !) Je suis contente que ce premier chapitre te plaise en tout cas ! J'avoue que j'ai aussi un gros faible pour les princes et princesses hors-la-loi, avec une pointe de complot en plus c'est parfait x)

Merci pour tes notes, je les garde en mémoire !

À bientôt :)
Aylinn37
Posté le 03/03/2021
Une plongée dans un univers qui ne peut que nous intriguer! Les personnages sont très bien dépeints, on remarque aussitôt qu'ils ne sont pas forcément blancs ou noirs. Le prince notamment m'intéresse énormément, j'ai hâte d'en savoir plus à son sujet. À bientôt!
Mathilde Blue
Posté le 04/03/2021
Coucou !

Je suis contente que ce premier chapitre te plaise ;) Merci pour ton commentaire !

À bientôt :)
Jali
Posté le 21/02/2021
Salut !

Moi qui étais curieuse de savoir si tu écrivais une histoire, hé bien quelle belle surprise ! J'aime beaucoup ta manière d'écrire, c'est honnêtement un délice :) c'est très visuel, je n'ai eu aucune peine à me représenter les scènes. On saisit déjà qu'Alexander est quelqu'un empli d'altruisme, on ne peut que l'apprécier. J'ai hâte d'en découvrir plus sur ce prince en mauvaise posture :p
Quant au côté magie, il est bien introduit, je suis curieuse de la suite à ce propos !
Mathilde Blue
Posté le 21/02/2021
Coucou :D

Merci pour ton commentaire et tes très gentils compliments ! Je suis contente que ce début te plaise ;) J’espère que tu apprécieras la suite ^^

À bientôt !
Gabhany
Posté le 02/02/2021
Coucou Mathilde ! Je trouve ce premier chapitre très intéressant, les tout premiers paragraphes nous plongent directement dans l'ambiance et le mystère de ton univers qui n'a pas l'air tendre. Je me pose déjà des questions sur la magie, comment fonctionne-t-elle, est-ce que tout le monde peut en faire, etc ... Je me demande aussi quel est le métier d'Alexander. On ne sait pas grand chose de lui pour l'instant, à part qu'il est magicien, qu'il habite dans un quartier plutôt humble et qu'il a les yeux verts :) Le personnage d'Altaïs est très intrigant quant à lui, et tu introduis déjà une partie de l'intrigue avec cet assassinat dont il est accusé, ce qui donne envie de connaître la suite.
Une petite chose m'a gênée : quand Alexander découvre Altaïs, malgré le fait qu'il est attaqué (je présume que c'est ça la vague de magie qu'il reçoit) il se porte tout de suite au secours de l'inconnu, sans vérifier que ce n'est pas un piège ou qu'il n'y a plus de danger. Soit ça donne une indication sur son caractère et le fait qu'il soit très imprudent, soit ça peut être expliqué s'il était par exemple un soigneur ou autre, mais sinon je trouve ça un peu incohérent comme réaction.
À côté de ça, ton style est fluide, le chapitre se déroule bien, on ne s'ennuie pas une seconde et Alexander a un petit côté "sauveur de la veuve et de l'orphelin" qui le rend attachant :)
Je continuerai ma lecture avec plaisir !
A bientôt
Gab
Mathilde Blue
Posté le 02/02/2021
Coucou Gab !

Je suis contente que ce premier chapitre attire ton attention :) Et que tu te sentes plongée dans l'ambiance, parce que les descriptions font partie de ce que je dois retravailler !

C'est vrai qu'on en apprend peu sur Alexander, mais ça va venir, tout comme les explications sur son comportement. Cependant, tu as raison, je pense qu'il faudrait que j'essaie de davantage développer ce passage.

J'espère que la suite te plaira ! À bientôt :)
Latifa
Posté le 28/01/2021
Félicitations pour ce premier chapitre. J'aime l'alliance du thème de la magie et du thème de la royauté. Il me tarde de lire la suite. Merci pour ce premier chapitre <3
Mathilde Blue
Posté le 28/01/2021
Coucou ! Merci pour ton retour, il me fait très plaisir :D J'espère que la suite te plaira !
Blanche Koltien
Posté le 10/01/2021
Hello!

Ah je ne regrette pas d'avoir ajouté ce livre à ma PAL!! Dès le début on est pris dans l'intrigue, c'est incroyable! Et la personnalité des personnages commence déjà à s'esquisser, suffisamment pour qu'ils paraissent concrets, et pas trop pour qu'on en ai encore à découvrir, ce qui est top!
Je n'ai qu'une envie, c'est de connaître la suite, alors j'y vais de ce pas!
Mathilde Blue
Posté le 11/01/2021
Coucou !

Waouh ! Je suis contente que ce premier chapitre te plaise autant :D
Merci beaucoup pour ton commentaire, il me fait chaud au coeur !
Belara
Posté le 30/12/2020
Hello !

Après avoir lu ton résumé il y a quelques jours, j’avais vraiment hâte d’entrer dans ton univers. Aucune déception à la lecture de ce premier chapitre, c’est tout ce que j’aime: bien écrit, descriptions suffisantes pour commencer une ébauche imaginaire des lieux et des personnages, intrigue et surtout un petit soupçon de magie ;)
Hâte d’en savoir plus !
Mathilde Blue
Posté le 30/12/2020
Coucou !

Je suis contente que tu aimes ce premier chapitre ! J'espère que la suite te plaira également :D

À bientôt !
Aline Prov
Posté le 28/12/2020
Hello !

J'ADORE ce premier chapitre. Ton style est vraiment très agréable à lire, et tu as une manière de faire des descriptions qui me parle tout particulièrement. J'ai été happée par l'histoire, et j'ai hâte de trouver le temps de lire la suite.

Un petit détail (je n'ai pas épluché tous les commentaires, donc je ne sais pas si quelqu'un te l'a déjà dit) : "Je peux t’emmener là où tu seras soigner" > "soigné". Ainsi que : "L’heure tardive lui avait éviter" > "évité".

En tout cas, j'ai hâte de savoir ce qui est arrivé au prince, et d'en apprendre plus sur Alexander !

Bonne continuation !
Mathilde Blue
Posté le 28/12/2020
Coucou !

Oh je suis contente que tu aimes ce premier chapitre :D

Merci pour les coquilles, je vais corriger ça !

J'espère que la suite te plaira ;)

Merci pour ton commentaire et à bientôt !
petite_louve
Posté le 21/12/2020
Bonjour !

Quel bon premier chapitre ! Je suis très contente d'avoir ajouté ton texte dans ma PAL ! Ton résumé me donnait envie et cet incipit ne me donne que plus envie d'en savoir plus sur ton univers, ainsi que ton intrigue.
Ton écriture est fluide et agréable à lire. Pour ce début, tu en as dit assez pour amener le lecteur à suivre l'aventure d'Alexander et Altaïs. On se prend vite de sympathie pour le premier qui vient en aide à un inconnu perdu et on se demande ce qui 'est arrivé au second. On se doute qu'il n'est pas l'auteur du régicide et on a de l'empathie pour lui, car il a sûrement souffert pour rien. Une amitié naissante entre ces deux personnages ? Peut-être ! En tout cas, je suis contente d'avoir la suite à lire, dès que j'ai plus de temps, je continue !

Bravo pour ton travail et ce beau début !
Mathilde Blue
Posté le 22/12/2020
Coucou !

Oh je suis contente que ce début te plaise ! J'espère que ce également le cas de la suite :D

Merci pour ton commentaire, à bientôt ! ;)
Cherry
Posté le 13/12/2020
Hey !
Décidément, il n'y a que des bons textes sur PA ;)
Ce chapitre est fluide et l'intrigue se pose déjà ! On n'est pas perdu par le flot d'information et je trouve que tu maîtrise bien ta plume :)
Dommage qu'on n'est pas eu plus de descriptions sur Alexander parce que j'ai eu du mal à l'imaginer dans ma tête mais j'imagine que cela ne va pas tarder. ^^

Sinon il y a un petit bémol : "C’était le plus probable, mais il devait falloir une détermination immense pour se déplacer dans cet état. Mais, ce qu’il redouta le plus, ce furent les petits hématomes " = il y a une répétition de "mais" qui m'a rebuté

Toutefois, c'est un bon début et je m'embarque pour la suite x)

Cherry
Mathilde Blue
Posté le 13/12/2020
Coucou !

Merci pour ton commentaire, il me fait très plaisir ;)
Pour la description d'Alexander c'est vrai que dans ce chapitre c'est un peu délicat vu que c'est essentiellement son point de vue, mais ça arrive !

Pour le petit bémol tu as raison, je vais corriger ça !

J'espère que la suite te plaira :D
À bientôt !
Palli-Palli
Posté le 02/12/2020
Bonjour!
Intriguant, révélateur dans la mesure où il répond à autant de questions qu'il n'en apporte, j'ai adoré ce premier chapitre!
J'ai hâte de mieux connaître Alexander! Ce personnage m'intrigue tout particulièrement; j'ai envie de connaître ses habitudes, son enfance...
Les paragraphes de description sont déjà d'une taille normale, donc sans te pousser à rajouter de la matière, je dirais que ça manque peut-être de précision... Il faudrait qu'on puisse comprendre en quelques mots comment s'organise le décor autour de nos protagonistes!
Je suis impatiente d'en savoir plus sur la magie qui semble habiter cet univers, aussi! En somme, un très bon début!
Bon courage pour la suite!
Mathilde Blue
Posté le 03/12/2020
Bonjour !
Merci pour ton commentaire, je suis contente que ce chapitre te plaise :D Et je suis contente aussi qu'Alexander te plaise ;)
Pour les descriptions, je pense que je vais tout reprendre lors de la réécriture parce que c'est vrai qu'elles sont un peu légères, surtout dans les premiers chapitres...
À bientôt !
Shangaï
Posté le 02/12/2020
Bonjour !
Je trouve ce début prometteur ! Le premier chapitre pose le décor et surtout on résous déjà un premier mystère, je trouve ça très bien comme ça !
Le style d'écriture est fluide même si certaines phrases pourraient-être rendu plus fine, plus jolie parfois, mais rien de dramatique du tout !
J'ai aimé avoir la petit parenthèse de l'endroit ou le prince a réussi de s'échapper.
Je suis curieuse de découvrir la suite !
Je pense aussi qu'il aurait pu être inintéressant de mieux d'écrire la magie qu'il utilise, à quoi ressemble le bouclier ? Comment le soigne-t-il ? Y'a t'il de la lumière des couleurs ? J'aurai aimé que la magie prenne un peu plus vie :)
Voilà, à bientôt pour la suite !
Mathilde Blue
Posté le 02/12/2020
Coucou !
Je suis contente que ce premier chapitre te plaise !
En ce qui concerne ta remarque est interessante et je la garde en tête pour la réécriture !
J'espère que la suite te plaira, à bientôt :)
Mathilde Blue
Posté le 02/12/2020
*En ce qui concerne la magie
Leïsa.P
Posté le 02/12/2020
Coucou !

Je suis venue jeter un petit coup d'œil à ta page pour découvrir ta première histoire avec ce chapitre tout beau, tout neuf, et finalement je me suis lancée directement dans la lecture :p

C'est un premier chapitre très bien écrit, bien construit. Les éléments sont présents pour attirer notre attention, attiser notre curiosité et, par conséquent, notre faim. J'aime beaucoup les prénoms que tu as choisi. Altaïs... c'est élégant, mystérieux, énigmatique, intriguant... c'est classe. J'adore. De plus, j'ai un faible pour les fantasy qui abordent la royauté et ses scandales. Avec toi, je suis bien tombée ! :D

Juste une petite remarque pour ton premier paragraphe :

"La nuit ETAIT tombée depuis bien longtemps sur la plus grande ville du royaume d’Aeldor.

Le ciel, vierge de tout nuage, n’ETAIT plus qu’un long drap bleu roi piqueté de diamants qui assombrissait les rues vides. Ou presque.

Malgré l’heure tardive et le couvre-feu qu’avait instauré le nouveau roi depuis la Tragédie, une personne ETAIT encore dehors."

Tu vois ce petit verbe être ? Il paraît tout gentil et mignon vu comme ça mais fais attention quand tu l'emploies. Personnellement, quand je me suis mise à analyser mon propre manuscrit, j'ai repéré cette sale habitude que j'avais. Depuis, je suis devenue hyper attentive à ce genre détail. Que ce soit sur mes écrits ou sur ceux des autres. Les auxiliaires sont faciles à utiliser, peut-être même trop.

Je pense que tu peux reformuler deux de ces trois phrases en éliminant ce verbe. Ca apporterait une touche différente à cette petite intro. Le dictionnaire de synonyme est un très bon ami, si tu veux mon avis ;)

Sinon, à part ces petits détails, je n'ai pas repéré de véritables coquilles. J'aime beaucoup ton premier chapitre. J'espère que la suite ne tardera pas trop à venir ! Tu as titillé ma curiosité...

A très vite, j'espère ! :)
Mathilde Blue
Posté le 02/12/2020
Coucou !

Oh bah je suis super contente que ce premier chapitre titille ta curiosité :D Et si tu veux un beau scandale, tu es bien tombée x)

Je vois ce que tu veux dire, tu n’as pas tort, c’est vrai qu’on a tendance à ne plus faire attention aux auxiliaires... J’essaierai de faire attention pour la suite et d’en tenir compte quand je passerai à la réécriture.

Le deuxième chapitre sera posté dans l’après-midi ;) Je pense publier un chapitre par semaine, le mercredi du coup, puisque que pour l’instant j’ai de l’avance. J’espère que tu ne seras pas déçue et que le deuxième chapitre te plaira autant que le premier !

Merci pour ton commentaire en tout cas, et à bientôt ;)
Leïsa.P
Posté le 02/12/2020
Ne t'inquiète pas. Ca m'arrive encore quelque fois d'en trouver accoler dans mes écrits. Ca se corrige vite ;)

Tous les mercredis ? C'est parfait alors ! Compte sur moi pour être au rendez-vous ! :D

A bientôt !
Mathilde Blue
Posté le 02/12/2020
Oh c'est gentil ! J'attendrai tes retours avec impatience :D

A bientôt !
Hastur
Posté le 30/11/2020
Hello !

Un premier chapitre fort sympathique. Une entrée en matière qui plante très bien le décor et soupoudre le tout de mystères et d'intrigues !

L'écriture est plutôt fluide et riche. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup "que" et "qui" de manière générale. Peut-être qu'à certains endroits, ils mériteraient d'être supprimés en reformulant ;).

J'ai relevé des petites choses que je te mets là:

Le ciel, vierge de tout nuage, n’était plus qu’un long drap bleu roi piqueté de diamants qui assombrissait les rues vides.

2 fois "qu'/qui"

"je te jure que je te tue"
je le jure ? Pour éviter le te te ^^

"sur son chemin mais la prudence"
Virgule avant mais ?

"malgré son abolition dans le royaume deux règnes auparavant"
? Je n'ai pas compris

"pour activer l’eau pour remplir"
Répétition

En tout cas je suis curieux de voir la suite :) A très vite !
Mathilde Blue
Posté le 30/11/2020
Coucou !

Merci beaucoup pour ton commentaire, je suis contente que tu apprécies ce premier chapitre ;)

En ce qui concerne les « que » et les « qui », c’est un problème dont j’ai conscience, mais malheureusement une prof de français m’a traumatisée m’a traumatisée sur ce sujet en insistant sur le fait que les participes présents étaient moches et que les « que » et les « qui » suivis d’un verbe conjugué c’était mieux… Breeeef, j’essaie de me défaire de sa petite voix au-dessus de ma tête quand j’écris ^^ J’essaierai de reprendre ça lors de la réécriture !

À bientôt en tout cas ! Le prochain chapitre arrive mercredi :)
Hastur
Posté le 01/12/2020
Oh c'est vilain ça :). J'ai déjà entendu cette chanson de quelqu'un. Après les participes présents, les qui/que, c'est comme le fromage. Il ne faut pas en abuser et alterner pour équilibrer ^^. Chouette, ça fera mon café du jeudi matin :)
Zoju
Posté le 27/11/2020
Salut ! Me voilà pour ce premier chapitre qui m'a beaucoup plu. Je l'ai trouvé très intéressant. Dès le départ, tu nous mets assez d'éléments pour nous intriguer et nous pousser à lire la suite. J'aime beaucoup les prénoms de tes personnages. Altaïs m'avait tout de suite marqué dans ton résumé. J'ai lu les autres commentaires, honnêtement, j'aime bien cette idée de journal. Au début, j'ai été un peu surprise, car je ne m'y attendais pas, mais j'ai trouvé ça sympa.

Pour les remarques, j'en aurais peut-être deux. L'une est pour pinailler, mais tu écris deux fois la même chose dans ce passage et ça alourdi un peu la lecture "Il resta immobile quelques instants et retint son souffle, et le bruit résonna à nouveau, plus faiblement. Alexander retint son souffle."
L'autre élément concerne le passage du milieu. Je l'ai trouvé intéressant, mais il m'a laissé un peu un goût de trop peu. Je pense que tu pourrais un peu l'allonger sans toutefois lâcher des informations en plus. C'est principalement des dialogues (aucun problème avec, j'adore ça) et je pense qu'un peu plus de description pourrait nous permettre de mieux visualiser la scène. Après, ce n'est que mon ressenti.

Quoi qu'il en soit, j'aime bien ce début prenant. Ton écriture est agréable à lire et tu éveilles notre curiosité. Je me demande où tu vas nous emmener. Curieuse de lire la suite ! :-)
Mathilde Blue
Posté le 27/11/2020
Coucou ! D’abord merci beaucoup pour ton commentaire, je suis vraiment contente que ce premier chapitre te plaise =D
En ce qui concerne le prénom d’Altaïs j’ai pas mal de temps à le trouver (contrairement à Alexander pour qui ça coulait de source), mais quand je suis tombée dessus j’ai tout de suite adoré et je me suis dit qu’il ne pouvait pas s’appeler autrement ! Pour la petite anecdote c’est une étoile de la constellation du dragon ^^
Enfin pour l’idée du journal, je suis contente que ça te plaise malgré la surprise, j’avoue que je ne pensais pas que ça susciterait ces réactions, ça m’a paru très normal de l’écrire x)

Pour ta première remarque, tu as parfaitement raison de me signaler cette répétition, je vais tout de suite corrigé !
Pour le passage du milieu, ta remarque est très intéressante et je vais ajouter dans mon carnet à la page « Réécriture ».

J’espère que la suite te plaira également et je te dis à bientôt ;)
Svenor
Posté le 26/11/2020
Comme je te l'ai dit sur le forum, me voilà !
Globalement, c'est vraiment très intéressant. Le peu qu'on lit donne envie de connaître la suite et les personnages ont l'air très attachants. J'aime particulièrement celui que j'imagine être à la tête du complot contre Altaïs !

Mais j'ai vu quelques "défauts" (à mes yeux, ce n'est jamais que mon avis). Premièrement, j'ai un peu de mal avec les phrases choc dans ton texte, qui ne servent pas à grand chose, si ce n'est à donner une impression de je ne sais trop quoi...
"Et il le ferait." -> cette phrase en particulier me semble vraiment inutile, et même contre productive. On dirait un peu une voix off à la fin d'un épisode, qui reformule quelque chose que le lecteur sait déjà, sans vraiment apporter quoique ce soit...
"Alors pourquoi donc se retrouvait-il allongé dans le lit d’Alexander, dans un état lamentable et frappé par la marque des esclaves ?" -> Même commentaire que la phrase précédente, mais ça donne en plus l'impression de prendre le lecteur pour un enfant. C'est assez clair que l'homme qu'Alexander a trouvé était le prince, et une manière plus subtile de le dire m'aurait semblé meilleure.

Autre chose, dans ton premier paragraphe, j'ai trouvé la fin du paragraphe un peu désordonnée. On a d'abord la phrase qui commence par "Certaines personnes", puis la dernière, avec "Ou plutôt, une personne...". Sauf que je trouve ton avant-dernière phrase trop longue, et en lisant le "ou plutôt, une personne", je ne comprenais pas la structure car je pensais que tu suivais la fin de la phrase précédente, et non le début. Je sais pas si c'est très clair, je peux essayer de l'éclaircir si jamais, et sinon c'est un tout petit truc qui m'a juste gêné, je suis pas sûr que ce soit un vrai problème !

Dernier commentaire, quand tu parles du siège d'un ancien journal, j'ai pensé à une anachronie, parce qu'on a pas l'habitude de voir des journals dans des oeuvres de fantasy. En tout cas, j'aime beaucoup l'ambiance que ça donne, cet endroit (petit, j'allais beaucoup dans une ancienne presse abandonnée avec mes ami.e.s, et ça m'a fait très plaisir de repenser à ça :3), et j'aime encore plus les informations que ça nous donne sur l'état du royaume, et du coup sur ton travail de worldbuilding.

BREF, globalement, c'était vraiment très sympa malgré ces petits problèmes qui m'ont ennuyé, et j'ai très hâte de lire la suite !
Mathilde Blue
Posté le 26/11/2020
Merci pour ton commentaire ! Je suis contente que tu trouves ce début intéressant et que tu trouves les personnages attachants !

J’avoue que j’ai du mal à me départir des phrases choc avec lesquelles j’ai toujours écrit. Dans les deux cas que tu as souligné, ce sont les pensées des personnages qui prennent le dessus (la deuxième a en plus l’intérêt de clore le chapitre), mais je comprends ton ressenti et je vais y réfléchir pour voir comment je pourrais améliorer ça.

En ce qui concerne le premier paragraphe, je pense que tu as raison donc je vais essayer de le reprendre pour que ce soit moins confus !

Pour le journal, au début j’ai hésité un petit peu en lisant ton commentaire parce que je ne savais pas si c’était un défaut ou non x) Bon, finalement la suite de ta remarque m’a éclairée et je suis contente que tu apprécies ce passage, d’autant plus que les journaux ont une certaine importance dans l’histoire !

J’espère que la suite te plaira également et que tu y trouveras moins de défauts, j’ai hâte de lire à nouveau tes remarques (très pertinentes) !
AnatoleJ
Posté le 25/11/2020
Yes ! Très content que tu te sois lancée !
Alors, de manière générale : J’aime beaucoup cette entrée en matière. On a assez d’éléments pour savoir où on va et qui sont les personnages sans que trop soit dit, c’est très bien équilibré. J’ai déjà réussi à m’attacher à Alexander (en même temps, il a l’air du genre de type un peu trop gentil qui ramène tous les chatons perdus chez lui, obligé je l’aime bien !) et à m’inquiéter pour cet Altaïs bien amoché. Les aspects magiques sont aussi bien introduits, c'est suffisamment clair pour suivre le début de l'aventure.
J’aime bien ce changement de décor en milieu de chapitre pour rythmer le retour et rajouter de la pression sur nos deux protagonistes !

Pistes d’améliorations/pinaillages divers/bureau des réclamations :
- il reste encore quelques fautes de grammaires perdues ici et là, et quelques répétitions, mais rien de méchant ni qui casse la lecture.
- dans la scène 1, j’ai eu du mal à comprendre « le lieu avait été le siège d’un ancien journal » à la première lecture, j’ai d’abord pensé qu’il marchait dans un objet-journal géant parce que je n’avais conscience que ça pouvait désigner un lieu de travail (et apparemment mon cerveau n’a aucun problème à imaginer des journaux géants dans lequel on marche ?). Mais du coup, c’est une ancienne presse, là où les journaux sont imprimés, ou alors là où les journalistes travaillent ? Ou les deux ? (je pinaille parce que ça a l’air important au niveau du contexte politique, un lieu de diffusion d’information abandonné)
- dans la scène 2, le « ailleurs » au début est de trop, en tant que lecteur on peut deviner tout de suite le changement de scène rien qu’aux décors et aux personnages, et ça casse un peu l'immersion.
- « Par respect pour le jeune homme, Alexander lui laissa son sous-vêtement. » Il est en train de crever, c’est pas le moment d’être prude petit Alex ! (en vrai rien à changer, ça m’a juste fait rire qu’il s’inquiète de ça vu les circonstances, le pauvre)

En tout cas c'est très bien parti, ça présage de bonnes choses pour la suite !
Mathilde Blue
Posté le 25/11/2020
Je suis ravie que ce début te plaise ! Et tu as bien cerné Alexander haha ;)

En ce qui concerne les fautes de grammaire, ça ne m’étonne pas, tu n’imagines pas le nombre de fautes horribles sur lesquelles je suis déjà repassée ^^’ C’était trop la honte x)

Pour la phrase « le lieu avait été le siège d’un ancien journal », c’est vrai que j’aurais pu détaillé un peu plus. Effectivement, ton cerveau s’est un peu compliqué la tâche je crois x) Je pensais à la presse et au lieu où les journalistes travaillent ! Ce n’est pas vraiment une information essentielle mais ça te donne une idée du contexte politique qui s’est instauré depuis deux ou trois décennies.

Pour le « ailleurs », tu as raison. À l’origine je ne l’avais pas mis mais je l’avais rajouté suite à une remarque de mon seul lecteur qui trouvait la transition un peu floue. Mais comme tu es plutôt d’accord sur le fait qu’il est en trop, je vais revenir à ce que j’avais mis au début !

Je t’avoue que j’y ai pensé, mais en même temps Alexander est comme ça x) Mais en attendant ta remarque m’a bien fait rire !

En tout cas, merci pour toutes tes remarques ! J’espère que la suite te plaira tout autant et j’attendrai ton retour avec impatience ;)
Dzoody
Posté le 25/11/2020
J’ADORE ! Les histoires remplies de magie me fascinent surtout quand elles sont bien écrites et c’est le cas ! Pour un première chapitre je suis convaincue et j’attends la suite avec impatience, laissée dans un suspens bien géré.
Continue comme ça !
Mathilde Blue
Posté le 25/11/2020
Merci beaucoup ! Ton commentaire me fair super plaisir, j'espère que tu ne seras pas déçue par la suite :D
Vous lisez