Chapitre 1

Par Mart

Une histoire sans lendemain

Avant le matin s'achève

Chacun qui reprend son chemin

Après une période de répit brève.

Répit d'un présent oppressant

Omniprésent dans l'esprit stressant

Du passant tressant les fils de sa vie

Ensemble sans s'enquérir d'avis.

Passé                            le passant                    repasse

Devant la maison de la veille

                                    Fondu dans la masse, se réveille,

                                                                       Ressasse sa nuit d'impasse.

Présent                         présente                       un présent

Pas si mirobolant qu'avant

                                    Pourtant à elle bien savant

                                                                        Et encore bien plus plaisant.

Le futur, lui, n'existe point. Car cette histoire est sans lendemain, et si chaque jour qui passe rend le présent passé, il est presque moins inutile de ressasser le passé que de préparer le futur. Sans attentes et sans promesses, il n'y a d'oubli qui blesse.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
tiyphe
Posté le 26/08/2019
J'adore ! On se retrouve dans un tourbillon de mots qui se ressemblent, se complètent, se détachent.
Ta mise en page est au début quelconque, mais j'adore ce que tu fais pour le passé, le présent et le futur !
Bravo !
Mart
Posté le 26/08/2019
Je lis tes commentaires sur portable là, et suis en train de me dire que je devrais vérifier sur pc la mise en page (il se pourrait qu'elle ait sauté avec la migration). Parce qu'en effet, elle n'est pas anodine, pour le milieu du texte :).
Merci pour ton enthousiasme ! :D
tiyphe
Posté le 26/08/2019
Non bah elle me semble être bien, les 2 premières strophes sont comme tes autres poèmes et après c'est décalé en 3 temps puis un texte justifié tout simple, donc je pense que c'est bon, non ?
Et justement ça rend vraiment bien !
Mart
Posté le 26/08/2019
C'est bien ça! Ça doit simplement être décalé sur portable, ouf ^^.
Merci! :D
Olek
Posté le 09/03/2018
Waouh ! J'adore ! Je ne sais pas si j'ai tout saisit de texte, mais ces sons qui s'enlacent, c'est sensationnel !
 
Mart
Posté le 09/03/2018
Merci ! C'est un de ces que j'ai envoyés pour les jeux floraux, j'espère que le jury sera aussi enthousiaste que toi! (Et ne sera pas trop podophile ;ß )
Fabienne19
Posté le 24/10/2017
Que c'est joli !
Que c'est poétique !
Je suis une quiche en poésie mais il me semble que tu multiplie avec bonheur les assonances.
J'adore 'Sans attenet et sans promesse; il n ya que l'oubli qui blesse".  Je peux l'utiliser en épigraphe pour mon histoire ?
 
Mart
Posté le 24/10/2017
Que d'enthousiasme!
Que de gentillesse!
Si ce ne sont mes rimes et ma régularité, au moins avec les sons je sais jouer.
Je t'en prie, utilise la phrase librement, je suis flatté.
Merci de ta lecture et de ton commentaire, ça m'a fait plaisir.
À une prochaine fois,
Mart. 
Milyana
Posté le 21/10/2017
Hello Mart !
 Ce poème est, je pense, mon préféré des trois de toi que j'ai lus aujourd'hui. 
 Il sonne et résonne bien, et j'adhère à preque tout sauf "il n'y a d'oubli qui blesse". Je pense au contraire que l'oubli a fortement tendance à blesser, même involontairement, même sans que l'on s'en rende compte. Mais c'est mon humble avis :) 
 Sinon, autre chose qui m'a un peu embêtée : les vers de ta strophe 2 ne font pas tous le même nombre de vers. Est-ce volontaire ? 
Idem pour les strophes 3 et 4. En fait, seul le premier quatrain est régulier. 
 
Autre chose, ton choix d'espacer les mots dans les strophes trois et quatre et la chute prosaïque sont du meilleur effet. 
 
Félicitation, et merci pour cette belle lecture ! 
 
Au plaisir de te lire, <br />Milyana
 
Mart
Posté le 21/10/2017
Salut Mily!
Tu sais toujours comment me rendre le sourire toi! Pour l'irrégularité, je dois t'avouer que j'ai accordé la priorité aux sons. Je devrais peut-être le retravailler un peu, il y a sûrement moyen d'ajuster ça.
Pour ce qui est de la dernière phrase, elle est à prendre dans son entièreté: tu ne peux blesser quelqu'un en oubliant une promesse si tu n'en as pas faite (je n'aime pas expliquer un vers, c'est moche x) ).
Merci pour ta lecrure (j'avoue que j'avais pensé à toi en les publiant et que je suis allé sur le chat directement après mais il était déjà tard ^^).
À bientôt (ça donne envie de rimailler :D )! 
Vous lisez