Chap.18 : Perte de contrôle

Notes de l’auteur : Pour la petite histoire, n'étant pas hyper douée en description de scène de combat, je me suis inspirée du livre "Tarkin" pour ce chapitre. Je rends hommage au Grand Moff comme je peux <3

Les choses s'étaient alors accélérées
Elle avait vu le général Hux devenir bien plus pâle qu'il ne l'était d'habitude et ses traits s'étaient tirés dans un masque d'inquiétude.
Quant à elle, son cœur s'était mis à s'emballer.
Ils n'avaient plus échangé un mot et avaient suivi le lieutenant jusqu'au poste de commandement, qui était en ébullition. L'agitation et l'inquiétude qui y régnaient oppressaient profondément l'amirale qui resta un instant à regarder ce qui se passait autour d'elle. Les membres du personnel qui s'activaient à la tâche bondirent de leurs sièges pour les saluer et Hux leur fit signe d'une main de se rasseoir. Et tandis qu'il se dirigeait vers le centre du poste de commandement, ce qui lui donnait une vue imprenable sur les hologrammes et les différents instruments de mesure, Enael vint s'installer à ses côtés. Contemplant les images de la station Forteresse qui subissait des assauts répétés, on pouvait remarquer que l'artillerie au sol mitraillaient en retour.

Les images de l'intérieur étaient pires encore, ils pouvaient y distinguer, malgré la mauvaise qualité de la transmission, la panique qui régnait au sein des ouvriers qui cherchaient déjà où se réfugier en cas d'invasion.
« Sentinelle » lança une voix parasitée dans la poste de commandement. « Nos boucliers ne sont plus qu'à trente pourcents... brouillage de nos transmissions, demandons renforts, je répète, demandons renforts immédiats. »
« Une attaque surprise ? » s'étonna Hux en observant l'holonet. Spencer resta silencieuse, sceptique.
« D'après les données que j'ai sous les yeux. » Commença l'amirale «Les assaillants avaient un code de passage valide pour entrer dans le système... » C'était à n'y rien comprendre. Si les vaisseaux sont entrés dans le système de sécurité, c'est qu'ils devaient posséder un badge d'officier.
« Forteresse, savez-vous mettre vos assaillants en analyse ? » lança Hux à l'hologramme.
« Négatif, ils brouillent nos signaux. »
*Quelque chose cloche* pensa Spencer, les yeux rivés sur l'hologramme. Non seulement cette attaque tombait pile au moment de leur visite, mais en plus, tout cela semblait bien trop fou à ses yeux. Comment avaient-ils su qu'ils étaient présents ? Et s'ils le savaient, pourquoi n'attaquaient-ils pas Sentinelle ? Il n'a jamais été un secret que leur visite commencerait par ici, s'ils savaient pour eux, ils savaient également où ils se trouvaient.
Elle continuait à regarder l'hologramme avec attention. Jadis, elle avait déjà bidouillé ce genre de système et des holo-transmissions, elle en avait entendu des dizaines voire des centaines dans sa vie de technicienne planquée au fond d'un vaisseau.

« Ça cloche... » souffla-t-elle.
Hux la regarda, intrigué. Se demandant à qui elle s'adressait vraiment.
« Peut-on agrandir ou stabiliser l'image lieutenant Gibbs? » lança Enael à l'attention de l'officier.
« Négatif Madame, si nous agrandissons la transmission on risque de les perdre pour de bon. J'ai déjà bien du mal à rassembler les informations que viennent de Forteresse.
- Et de notre côté, que dit la station holonet ?
- La tempête a perturbé le signal, nous ne fonctionnons pas au maximum de nos capacités.
»
Enael se tut, se fermant aussi tôt. Elle semblait avoir du mal à quitter la transmission des yeux et plus encore que la situation, c'était la voir se comporter de la sorte qui inquiétait Hux.
« Qui est notre interlocuteur sur place ? » lança le général à l'intention du Lieutenant.
« Un certain lieutenant Hamilton, Monsieur. » rétorqua le lieutenant. « C'est un jeune gradé présent sur la station depuis à peine cinq mois, mais il semble respectueux du protocole et...
- On a une photo ?
» coupa Enael sèchement.
« Euh... oui, Madame, voilà. » Le lieutenant semblait intrigué mais projeta l'image du jeune homme sur l'écran. Un garçon aux cheveux noirs, arborant une tête de jeune premier fraichement sorti de l'académie. Elle se détourna rapidement de l'image pour se concentrer à nouveau sur l'holotransmission. Forteresse était pilonnée incessamment et si les boucliers retenaient la plupart des tirs, elle avait vu à ce moment l'un des hangars à matériaux exploser.
« Bon sang... » Souffla Hux visiblement très nerveux.
« Demandez à Hamilton de se montrer » Dit-elle à l'attention du général Hux.
« Vous plaisantez j'espère ? » Hux parut choqué par l'excentricité de cette demande.
Spencer ne rétorqua rien du tout, muette et fermée à tout dialogue. Quelle mouche l'avait-elle piqué ? Le visage du général se déforma dans une grimace d'agacement et, cessant de chercher à comprendre, accéda à sa demande.
« Lieutenant Hamilton, pourriez-vous vous montrer je vous prie ?
- Voilà une bien étrange demande Général Hux, mais si je dois le faire pour obtenir des renforts plus rapidement, je m'exécute.
»
L'homme s'afficha alors à l'hologramme et il n'y avait pas de doute quant à son identité. Spencer avait beau comparer la photo et l'hologramme, il était clairement reconnaissable malgré la mauvaise qualité de la transmission.

« Vous êtes contente Spencer ? »
Elle grimaça, pas convaincue par ce qu'elle venait de voir et demeurait toujours impassible. Ne répondant même pas à la remarque cinglante du général.
Hux résigné par le mutisme de l'amirale fit volteface et interrogea l'équipe technique sur les vaisseaux des assaillants.
« Rarement vu des chasseurs de ce type ! » S'exclama-t-il.
« Ils ne datent pas d'hier, Monsieur, probablement du recyclage » lança un technicien derrière lui.
« Qu'importe, s'ils volent ils ont un numéro de fuselage sur la coque, entrez cela dans notre base de données pour qu'on puisse, avec un peu de chance, identifier nos assaillants. »
Spencer releva un instant les yeux vers le rouquin.
*Bien vu* Pensa-t-elle alors. Rivée sur l'hologramme, elle n'avait pas vraiment songé aux vaisseaux et elle appréciait que le général Hux ait eu se réflexe.
*Pourquoi attaquer Forteresse ? * Pensa-t-elle, irrésistiblement attirée vers les transmissions vidéo. Elle ne prêta plus attention à ce qui se passait autour d'elle, d'autant que Hux avait pris la situation en main.
« Comment sont-ils arrivés là ?
- Largage Monsieur, d'un vaisseau mère.
- Forteresse a-t-il eu l'occasion de nous envoyer une transmission de ce vaisseau ?
- Affirmatif Monsieur, un holovid qu'on a analysé avant votre arrivée.
» répondit le technicien.
Spencer eut un sursaut.
* Mais bien sûr, la transmission analytique du vaisseau !* pensa-t-elle. En posant cette question, Hux venait de tirer l'épine qui semblait l'immobiliser.
« Peut-on le revoir ? » lança Enael, immobile devant l'holonet.
Le technicien hocha la tête. Affichant alors l'étrange vaisseau sous leurs yeux. Il semblait disparate et manquait cruellement d'harmonie.
« Qu'est-ce que c'est que ça ? » lança Hux d'un air méprisant.
« Un...Assemblage expérimental, Monsieur, pas de doute qu'ils s'agissent de pièces détachées remises à neuf.
- Aurions-nous à faire à des pirates ?
» lança un second technicien derrière lui.
« Ont-ils envoyé une demande ? Une rançon ou autre ?
- Négatif Monsieur.
» rétorqua le technicien.

Enael regardait le vaisseau avec grand intérêt. Il était effectivement un patchwork de pièces détachées, mais il semblait en parfait état de marche et prêt au combat. Elle y avait repéré au moins deux canons ioniques et des pièces d'artillerie plus légères.
Soudain, elle eut un hoquet de surprise.
« Pourriez-vous repasser la transmission je vous prie ? »
Le technicien s'exécuta, Spencer avait repéré une anomalie dans l'image, une espèce de bande horizontale au fond de l'écran.
« Arrive-t-on a ouvrir un second canal de comm' vers Forteresse ? » lança-t-elle à une deuxième équipe technique.
« Négatif amirale. Nos communications dysfonctionnent totalement suite à l'attaque.
- Continuez d'essayer.
» Commença-t-elle avant de se tourner vers le premier technicien.
« Repassez-moi cette transmission.
- Vous me faites quoi Spencer ? On n'a pas autre chose à faire ?
» Souffla Hux qui était arrivé à son niveau, sa voix était si basse qu'il avait dû mettre son visage contre son oreille. Elle le regarda droit dans les yeux et elle fut surprise à nouveau de voir à quel point son visage était proche du sien.


« Si vous devez me faire confiance une fois dans votre vie, Hux, c'est aujourd'hui. »


N'attendant même pas réponse à l'affirmation, Enael se tourna à nouveau vers l'hologramme, ses yeux brillaient comme ceux d'un chasseur à l'affut.
Elle se mit à compter, chipotant avec ses doigts derrière son dos.
« Encore une fois ! » s'exclama-t-elle.
Et alors qu'elle comptait à nouveau, elle attrapa la manche de Hux et la tira vers elle au moment fatidique.
« Là !! » s'exclama-t-elle. Hux quant à lui venait de capter ce pour quoi elle interpellait.
« Relancez ! » cria-t-il aux techniciens qui semblaient ne plus trop comprendre ce qui se passaient dans les cerveaux de leurs supérieurs.
« Et alors que l'image repassait en boucle, elle se coupa net à l'instant où Spencer avait décelé l'anomalie.
« Que se passe-t-il ?? » s'exclama Hux, surpris.
« On cherche le souci monsieur, on ne parvient plus à retransmettre l'enregistrement. »
Hux se tourna vers Spencer et leurs regards se croisèrent à nouveau. Ils n'eurent pas besoin d'échanger un seul mot.
Enael su qu'il avait compris.
« Tenez bon Forteresse, les renforts arrivent ! » Lança-t-il aux micros qu'il portait à son oreille, coupant ensuite la transmission, adressant un regard à l'amirale.
« Que rien ne parte d'ici, est-ce clair ? Pas un chasseur, rien ! » s'exclama-t-il à l'attention du lieutenant.
« Mais...Général...
- C'est un ordre direct !
»

Le lieutenant Gibbs resta pantois face à cet ordre et se demandait si Hux n'était pas venu ici pour saboter la station de combat ou s'il n'avait pas simplement disjoncté.
« Ouvrez-moi la fréquence 452 alpha dans mon microphone je vous prie. » Lança Enael à l'attention d'une technicienne à côté d'elle.
« Très bien Madame. » Rétorqua la jeune femme en retournant à son écran.
Enael était inquiète. Si ses soupçons se confirmaient, elle craignait le pire. Il était plus que nécessaire pour elle d'entrer en contact avec Lewis et le Donnagher, restés sur l'aire de stationnement de Sentinelle.
« Lewis ?
- Amirale ? Je vous reçois cinq sur cinq.
»
Elle ferma les yeux, soulager d'entendre que visiblement, tout allait pour le mieux.
« Vous êtes au courant de ce qui se passe n'est-ce pas ?
- Affirmatif, j'attends vos ordres pour aller prêter main forte à Forteresse si cela est nécessaire.
- Non, gardez ça à l'esprit, mais ça sera pour plus tard ! Pour le moment j'aimerais que vous exécutiez un micro-saut jusqu'à la bordure extérieure. D'accord ?
»
Lewis paru surpris et ne répondit pas directement.
« Très bien, et dois-je rester discret ?
- Pas lorsque vous quitterez les lieux, mais une fois là-bas, le plus possible.
» Avait-elle soufflé.
Lewis semblait perplexe et resta un instant silencieux avant de répondre.
« Entendu...Une dernière chose amirale, vous me contactez avec la fréquence privée et je connais très bien l'intonation de votre voix en ce moment même. Dois-je me préparer au combat ?
- Bien possible Lewis, bien possible... »

Le capitaine avait acquiescé. « A vos ordres, je lance la procédure et me tiens disponible pour vos directives. »
Elle avait interrompu la communication, regardant autour d'elle le poste de commandement s'activer, sentant le poids du regard d'Hux sur elle, elle avait fini par lever les yeux vers lui. Il semblait lui demander du regard si elle avait fait ce qu'elle avait à faire.
Elle hocha la tête affirmativement.
« Les boucliers sont-ils activés ? » avait lancé le général à l'attention de ses techniciens.
« Affirmatifs Monsieur ». Tous semblaient sceptiques, sans vraiment comprendre cette étrange inquiétude qui avait animé leurs supérieurs.
Un bref instant le calme était revenu, un silence oppressant étouffait le poste de commandement et seul le bruit des appareils qui s'activaient autour d'eux le troublait légèrement. Le Donnagher avait quitté l'aire de stationnement et Hux put lire un mélange de soulagement et d'impatience dans les traits de l'amirale. Ils étaient restés là, debout, entourés de leurs hommes qui attendaient la suite, intrigués.


Soudain une alarme stridente brisa le silence pour de bon, les lumières s'étaient éteintes, laissant uniquement les néons rouges s'éteindre et s'allumer en permanence. Les détecteurs de menace s'étaient emballés dans une folle frénésie qui avait fait sursauter les techniciens qui se ruaient déjà sur leurs commandes.
« Monsieur, les détecteurs ont repéré une anomalie dans l'hyperspace et elle est ...énorme ! Environs huit cents mètres de long et ... on détecte un armement lourd, au moins cinq canons laser à grandes portées et au moins deux ioniques. Il est en train de réintégrer l'espace visible du côté de l'aire de stationnement. Il est à environ cent cinquante kliks et file dans notre direction.»
Enael avait entendu le sergent s'adresser à Hux avec une voix pleine d'adrénaline et elle avait senti des picotements lui parcourir l'échigne.
« Madame, vous avez bien fait d'envoyer le Donnagher ailleurs, sinon il serait en morceaux à l'heure qu'il est.
- Je sais...
» souffla-t-elle. Ainsi ses doutes semblaient se confirmer. En envoyant le Donnagher plus loin, Enael avait aussi lancé l'hameçon et le poisson n'avait pas tardé à mordre.


Ce n'était pas le moment de fléchir, si Hux gérait la situation il aurait besoin d'un support de commandement et le Donnagher était en sécurité. Enael avait demandé à Lewis de ne pas s'éloigner de trop et de se tenir prêt dans l'éventualité d'apporter renfort à la station alors que déjà, elle parcourait les écrans des yeux.
« Lancer une identification du vaisseau, sergent, je veux tout savoir de lui, y compris combien d'entités vivantes l'habitent.
- A vos ordres Amirale.
»
Elle s'était éloignée de ce poste de commandement pour se diriger vers Hux qui lui aussi donnait ses ordres.
Un hologramme fit apparaitre le vaisseau devant eux et ils le regardèrent l'air perplexe. Il s'agissait d'un porte vaisseau classique, lourdement armé mais sans emblème. Difficile donc à identifier.
« Il est similaire à celui qui a attaqué Forteresse, non ? » lança un sergent à leurs attentions.
Pour cela, pas de doute, c'était soit le même modèle, soit exactement ce vaisseau-là.
« Monsieur, se pourrait-il que ce vaisseau ait fait un saut de Forteresse jusqu'ici ? » avait lancé un sergent attablé à sa commande.
Hux n'avait pas répondu de suite, même pas du tout, il avait regardé Enael un instant ayant, une fois encore, l'impression de lire dans ses yeux.

« Pour cela, il faudrait déjà qu'il y soit allé... » avait-il lancé à l'attention du sergent.
« Pardon Monsieur ? » avait demandé le lieutenant Gibbs, n'ayant pas saisi l'ensemble de la phrase.
« Alerte ! Nous repérons des éléments qui sortent du porte-vaisseaux !
- Mais, mais qu'est-ce que c'est que ça ?
» s'exclama un technicien en apercevant de petits vaisseaux étranges sortir de l'entité mécanique.
« Ça alors ! Des chasseurs droïdes ! » S'exclama Enael dans un hoquet de surprise.
« Est-ce une blague ?
- Je n'en ai plus vu depuis...L'époque de votre grand père, Madame !
» s'était exclamé le plus ancien des techniciens.
« Voilà qui est étrange... » Souffla Enael, intriguée par la situation. Qui pouvait bien essayer de lancer une attaque sur une station du Premier Ordre alors que l'Arme n'était pas encore opérationnelle ? S'agirait-il de pirates ? Ou d'un groupement résistant, mécontents d'avoir vu des troupes du Premier Ordre marcher sur leurs plates-bandes ? A moins que cela soit bien plus complexe que cela.
« Branle-bas de combat ! » s'exclama Hux. « Boostez les boucliers au maximum, concentrez les défenses sur les réacteurs et préparer la contre-attaque. »
Enael s'était, quant à elle, penchée sur les soldats de son côté du plateau de commandement.
« Ne tenez pas compte des paramétrages de simulation. Faites feu à volonté et n'en laissez pas un seul.
- S'agit-il d'un test d'aptitude surprise Général Hux ?
- Eh bien, si c'est le cas, il est très réaliste !
» s'exclama-t-il en regardant les écrans.


Enael lança un bref coup d'œil à l'hologramme et constata que Sentinelle était bel et bien en train d'être prise d'assaut, exactement de la même façon que l'avait été Forteresse quelque temps auparavant.


A l'exception que, cette fois-ci, l'attaque était bien réelle.


« Les chasseurs rompent leurs positions, ils entrent en phase d'attaque ! »
L'artillerie au sol s'activa alors, on pouvait entendre les bruits sourds des canons à travers le poste de commandement. L'hologramme diffusait ce qui se passait dehors, les petits vaisseaux semblaient ne pas faire le poids face à l'artillerie moderne de la base et si certains parvenaient à passer les défenses. Ils venaient s'écraser sur le bouclier sans leurs faire subir le moindre dégât.
« Général ! Le vaisseau charge ses canons ! » hurla un technicien en panique. Hux et Spencer levèrent simultanément la tête vers les écrans.
« Chargez les canons ioniques !
- Impossible, hors de portée !
» s'exclama le sergent. « L'artillerie au sol ne peut rien faire. »
Hux et Spencer s'échangèrent un regard d'une fraction de seconde.


Agir ou mourir étaient les deux options possibles.


Enael posa son doigt sur l'oreillette.
« Lewis ! »
Le choc du tir fit trembler la paroi du poste de commandement. Tous s'agrippèrent à quelque chose de solide pour encaisser le coup, tandis que la tuyauterie se balançait au-dessus d'eux sous l'effet des tremblements.
Spencer avait perdu l'équilibre, croyant chuter sans savoir se rattraper elle fut étonnée de voir que quelque chose, ou plutôt quelqu'un, l'avait saisie dans sa chute.
Elle leva les yeux vers Hux qui la tenait dans ses bras. Alors que c'était la panique, le temps semblait s'être arrêté un instant lorsque leurs regards s'étaient croisés.

« Amirale ? Tout va bien ? Je...Je vous entends mal ? »
Elle fut sortie de sa parenthèse par Lewis dont la voix trahissait son inquiétude. Elle se releva, adressant un hochement de tête à Hux et reprit la conversation.
« Où en sont les boucliers ? » Fit Hux derrière elle à l'attention des techniciens.
« Ils ont accusé le coup, soixante pourcents Monsieur.
- Encore combien de temps avant qu'il ne soit à portée ?
- A ce rythme, on va encore devoir accuser quelques tirs.
- Ce n'est pas le genre de chose qu'on peut se permettre !
» Pesta Hux visiblement très nerveux.
Enael avait capté la conversation plus que la voix de Lewis.
« Amirale ?
- Oui, je suis là Lewis, il faut que vous reveniez ici le plus vite possible ! Sentinelle est attaquée par un vaisseau de type Destroyer à canon ionique. Je vous envoie les coordonnées.
» avait-elle commencé en indiquant les coordonnées aux techniciens à côté d'elle.
« La procédure est en place ?
- Affirmatif, Madame, les canons sont prêts.
- Vous ferez feu dès votre retour dans l'espace visible, ordonnez aux TIE de se tenir prêts en renfort de l'artillerie au sol.
- Reçu.
- Faites en sortes qu'il se crashe, mais en aucun cas vous ne devez le détruire. Instructions terminées, vous avez le plein commandement.
- A vos ordres, Amirale.
»


A peine eut-elle fini la communication qu'elle commença à compter.
*Un*
Hux avait opté pour une bonne stratégie en concentrant les défenses sur les réacteurs, c'était bien cela que les assaillants visaient. Le but n'était pas de tout détruire, le but était de leur nuire le plus possible.
*Deux*
De leur mettre des bâtons dans les roues.
*Trois*
Un deuxième tir ionique avait percuté les boucliers de la station, le poste de commandement avait à nouveau tremblé.
*Quatre*
Partout les écrans clignotaient rouge et à nouveau une sirène d'alerte retentit.
*Cinq*
« Monsieur ! Les boucliers sont à quarante-cinq pourcents ! » s'exclama un technicien à l'attention du général Hux.»
*Six*
Ils s'étaient encore échangé un regard.
*Sept*
« Encore un tir de ce genre, peut être deux et on est cuit ! »
*Huit*
Sa manie était revenue, mais à défaut d'avoir quoique ce soit en main, elle joua avec ses doigts.
*Neuf*
« Monsieur ! Une nouvelle anomalie dans l'hyperspace ! Ici, droit devant ! » S'exclama-t-il.
Le Destroyer apparut de toute sa superbe devant les écrans, en position latérale, barrant la route au vaisseau ennemi.
*Dix*
« C'est le Donnagher ! » s'exclama un sergent presque euphorique.
« Bien jouée amirale ! Très joli coup ! » lança un technicien à côté d'elle alors que les canons ioniques du Donnagher avaient déjà lancé leurs pleines puissances sur le flan du vaisseau. Les chasseurs Tie avaient aussi été libérés de la soute et volaient déjà à la rescousse des unités de la base.
« Monsieur, ils battent en retraite ! » s'exclama le sergent. Hux hocha la tête.
« Et le vaisseau ?
- Il s'éloigne, il est touché mais toujours opérationnel.
»
Enael s'était à nouveau positionnée au niveau de Hux, adressant un signe de tête au général pour lui indiquer qu'il avait le champ libre avec le Donnagher.
« Très bien, dites au capitaine Lewis que ses chasseurs peuvent s'en donner à cœur joie et qu'il peut commencer une procédure de rapatriement du vaisseau. Nous gagnerons à interroger l'équipage.
- Entendu.
»
Hux et Spencer avait alors contempler un instant les chasseurs Tie se lancer vers le vaisseau.
« Général, j'ai ici le commandant O'Hara de la station Forteresse, en vocal uniquement.
- Activez le haut-parleur. »

Une voix grave s'était alors élevée dans l'enceinte du poste de commandement, celle d'un homme d'âge mur, visiblement très surpris par cette demande de communication.
« Général Hux, que me vaut cet honneur ? » commença-t-il.
« Quelles sont les nouvelles de votre côté commandant ?
- He bien, ça va mieux ! Nous avons subi une panne importante de l'Holonet mais tout semble rentré dans l'ordre. J'ai envoyé une équipe de technicien sur notre station Holo' afin de voir d'où pouvait venir ce dysfonctionnement. Soyez assuré que cela rentra complètement dans l'ordre pour votre venue.»

Hux était médusé, ainsi les soupçons de l'amirale Spencer s'étaient désormais matérialisés. Il se retourna un instant vers elle, essayant de sonder ses yeux bleus qui demeuraient impassibles.
Comment avait-elle fait pour déceler l'anomalie de l'Holonet ? Comment avait-elle perçu qu'il s'agissait d'un enregistrement pirate ? Tout cela lui avait complètement échappé.


Si elle n'avait pas été là, tous ici, lui y compris, seraient morts à l'heure qu'il était.


« Je ne suis pas certain que vous trouviez quoi que ce soit d'anormal ! » lança le général.
« Et de votre côté, Monsieur, comment cela se passe sur votre lune ?
- Eh bien, figurez vous que nous subissons actuellement une attaque.
- Comment ??
» lança le commandant surpris.
« Je vous expliquerai lorsque nous nous rencontrerons, pour le moment, nous sommes quelque peu occupés ici. »
Et alors qu'il faisait dos à l'holotransmission, Hux ne perçut pas ce qui provoqua une vague de déception dans ses troupes. C'est lorsqu'il se retourna et qu'il aperçu le ciel étoilé et le Donnagher dans l'hologramme qu'il comprit.
« Il est passé en vitesse lumière ! » s'exclama un technicien, déçu d'avoir perdu le vaisseau ennemi de vue.
La déception fit grimacer Hux tandis qu'il regardait les derniers chasseurs virevolter dans tous les sens se faisant achever par les TIE.
« Lewis, faites-en sorte de récupérer et de ramener ce qui est récupérable des carcasses pour analyse.
- Entendu, Général.
»


Cette visite de routine allait très probablement durer plus longtemps que prévu, d'autant qu'il était hors de question de lâcher l'affaire avant d'avoir le fin mot de l'histoire.
Il aurait des comptes à rendre avec le Suprême Leader.
Prenant conscience de la catastrophe à laquelle ils avaient tous échappés, il chercha l'amirale Spencer du regard.


En vain.


Hux coupa la transmission avec Lewis et se tourna vers le lieutenant Gibbs.
« Quant à vous, demandez à vos équipes de dresser un état des lieux de la base et des dégâts aux boucliers. Je souhaite également que vous constituiez une équipe de techniciens pour analyser les débris. Cette affaire n'en restera pas là. »
Le lieutenant hocha la tête en signe d'approbation tandis qu'il quitta le poste de commandement.
Il devait la retrouver, tout de suite.

Spencer avait disparu, elle avait profité de l'agitation et de la disparition du vaisseau pour s'éclipser. Sentant que l'adrénaline retombait, elle avait pris conscience de ce qui s'était passé aujourd'hui. Ils étaient passés à côté d'une catastrophe et s'ils avaient survécu, la destruction de Sentinelle leur aurait valut la mise à mort par Snoke sans l'ombre d'un doute.
Ils avaient cependant échappé à tout ça.
Elle avait failli tout perdre en seulement quelques heures, perdre le Donnagher, perdre son équipage,..
Le perdre lui.


Elle avait senti les regards interrogateurs se poser elle lorsque le vaisseau ennemi était parti. Les techniciens n'avaient pas été dupes et avaient remarqué que c'était elle qui avait décelé l'anomalie dans la diffusion de l'holonet et certains brûlaient d'envie de lui demander des comptes.
Chose qu'elle n'avait pas envie de faire, pas maintenant.
Se glissant à travers l'agitation, elle avait pris la sortie principale et s'était engouffrée dans un couloir désert, l'ensemble de l'équipage était occupé actuellement à mesurer les dégâts aux boucliers et à l'artillerie et le reste de la base était totalement désert.
Le vertige la guettait dès qu'elle repensait à tout ce qui s'était passé, elle continua de marcher, sans but, car elle savait que si elle cessait cette allure elle s'effondrerait.
Mais soudain elle entendit des pas derrière elle, et sans se retourner elle accéléra.
Les pas accélérèrent eux aussi, et alors qu'elle pensait les distancer, Enael sentit une poigne lui attraper le poignet, une main qu'elle connaissait déjà.
Elle se retourna pour voir son visage, Hux était là, face à elle, et sans doute voulait-il des explications lui aussi. Ils restèrent pourtant muets tous les deux et Spencer ne parvenait pas à lire en lui, il semblait déstabilisé et perdu.

Tout comme elle.

Hux ne serrait pas sa prise sur le poignet de l'amirale. Il était arrivé ici avec l'envie de tirer certaines choses au clair, mais il en fut incapable lorsque ses yeux croisèrent ceux de Spencer. Un flot de questions avait inondé son esprit, il mourrait d'envie de lui demander comment elle avait compris, pourquoi elle avait su capter ce que personne d'autre n'avait capter et ce qu'elle avait pu vivre dans sa vie pour avoir un tel instinct de survie. Il aurait voulu lui demander ce qu'ils devaient faire maintenant.


Mais aucun son ne sorti de sa bouche.


Elle s'était retournée et il avait plongé ses yeux verts dans son regard. Il avait senti sa main attraper la sienne, ses doigts se mêler au sien.
Ils avaient fini par s'arrêter de marcher, l'épais mur de béton du couloir qu'ils avaient parcouru bloquait le dos de l'amirale.
Mais il s'en fichait, seul comptait ses grands yeux bleus.
Il n'arrivait plus à réfléchir, une seule pensée semblait occuper son esprit.


Ils avaient failli mourir ensemble aujourd'hui.
Ils avaient mené ce combat ensemble.
Ils l'avaient gagné, ensemble.


Enael avait senti son cœur s'accélérer lorsque la main de Hux avait attrapé son poignet. Paralysée, incapable de prononcer un seul mot, elle s'était contentée de le regarder intensément, ayant l'impression qu'aujourd'hui, elle avait failli perdre quelque chose d'important.
Elle avait alors saisi sa main et sans trop réfléchir, avait glissé ses doigts entre les siens alors que le mur bloqua sa progression, ils étaient seuls, tous les deux, et elle faisait dos au mur.
Renforçant sa prise sur sa main, elle craignait qu'il ne la lâche à nouveau et plus jamais elle ne voulait ça.


Hux eut la sensation d'être hors du temps, enfermé dans une bulle avec elle, rien d'autre ne comptait à part elle et ce qu'il voulait plus que tout à ce moment-là. Et sans réfléchir davantage, il brisa la distance qui séparait son visage du sien et déposa un baiser sur les lèvres de l'amirale.
Elle eut un léger sursaut à ce contact, mais une intense chaleur irradia alors tout son corps, ayant l'impression d'être enveloppée dans du coton, enivrée par son parfum, par la douceur de ses lèvres contre les siennes. Si elle avait un jour imaginé cela, jamais elle n'aurait pensé qu'une telle douceur pouvait provenir de quelqu'un comme lui. Et fermant les yeux, elle se laissa finalement emporter, glissant une main sur son visage, frissonnant au contact de sa peau, elle souhaitait que ce baiser ne cesse jamais.


Il sentit son cœur battre dans tout son corps alors qu'elle le laissa approfondir son baiser, devenant plus intense, plus passionnel. Passant un bras autour de ses hanches il l'attira vers lui et ils tressaillirent lorsque leurs corps se touchèrent.


« Général Hux »


Le haut-parleur de la station avait prononcé son nom, ils n'entendirent rien d'autre, ignorant complètement le contenu du message. Elle avait glissé ses mains sous son manteau et pouvait deviner à travers son uniforme les traits de son torse. Elle frissonna, totalement envoutée par lui, par sa présence, sa chaleur et sa tendresse.
Hux se ficha totalement de ce qu'il pouvait entendre, si le message s'était répété une deuxième fois, il l'ignora à nouveau, seul comptait ce moment et il frémit lorsqu'il sentit les mains de l'amirale glisser sur lui. Son désir le consumait et il sentit à la chaleur de ses mains qu'ils brulaient tous les deux.


« Général Hux, vous êtes attendu au poste de commande, d'urgence. »


Le message avait eu raison de leur étreinte et ils s'écartèrent l'un l'autre un instant, la bulle avait alors éclaté. Ils restèrent là, face à face, essoufflés et tremblants, que venaient-ils de faire ? Pourquoi avaient-ils ainsi perdu le contrôle ? Et pourquoi ressentaient-ils une telle frustration ?
Pourquoi avaient-ils la sensation d'avoir loupé quelque chose ?


Ils ne dirent mot, leurs regards ne parvenaient toujours pas à se détacher, mais Hux finit par s'y résoudre en détournant les yeux pour se diriger vers le poste de commandement. Il réajusta son manteau à la hâte et sentit le froid s'abattre sur ses épaules. Au fond de lui c'était un déchirement, il refoula son désir de retourner vers elle et continua son chemin sans même la regarder à nouveau, craignant de céder à nouveau s'il le faisait.

Seule, Spencer le regarda s'éloigner, elle tremblait désormais de froid dans cet immense couloir de béton. Paralysée, elle se laissa glisser le long du mur, tombant assise sur le sol, ses jambes n'arrivaient simplement plus à la soutenir.


Elle était désormais seule avec toutes ses questions.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
MissRedInHell
Posté le 17/12/2020
Yesss !!! Le bisou ! \o/
Quel plaisir ! Et tout aussi frustrant que ce soit interrompu comme ça, mais il fallait s'en douter. XD
Je trouve ça assez beau comme rapprochement d'ailleurs. Ils vivent quelque chose d'intense, ça les rapproche, les bouscule... Alors, forcément, ça ne m'étonne pas cette dernière phrase. Je sens que ça va être bien le bordel dans la tête de chacun après ça et on aime les conflits intérieurs oui oui :3
Cora Lee
Posté le 07/11/2020
Alléluia ! Le baiser que le monde entier attendait ! Plus que les résultats de l'élection américaine ! C'était chaud quand même...
Les scènes de combat étaient biens, pas trop rapide et explicatives, pas de soucis là-dessus ! Moi aussi, j'aimerais savoir comment elle a su que c'était du bluff !
Est-ce qu'il va faire comme si rien ne s'était passé ou le contraire ?
Enaelyork
Posté le 15/11/2020
Ce baiser ça va tout compliquer, surtout pour la suite ! Tu verras que rien ne se passe exactement comme Hux l'avait prévu au départ.
Cora Lee
Posté le 15/11/2020
J'imagine bien. Lol. Hux fait visiblement des choses qu'il ne pensait pas.
Oly.vier
Posté le 02/11/2020
Et si on résumait ce chapitre par : faîtes l'amour et pas la guerre. J'attendais ce baiser passionné depuis un petit moment maintenant. Hé bien il est arrivé à point nommé. L'effet produit fonctionne.
Enaelyork
Posté le 15/11/2020
Merci beaucoup ! Il faut beaucoup de patience avec moi pour que les personnages finissent par se rapprocher, et ça paye =)
Vous lisez