Changement

Hé toi, cher toi, toi, toi, toi, triple, mille et milliard toi !

 

Au fond

de ton ennui

et de ta solitude,

de ta colère

et de ta tristesse,

de ta souffrance

ou de tes malheurs, 

de ta douleur, 

 

Au fond

de ces choses

qui t'empêchent

de rire

et de sourire,

d'oser

et de créer,

d'être

et d'espérer, 

 

n'attends plus

le regard,

le sourire,

le rire

la promesse

ni la déclaration

 

n'attends plus 

ni le beau temps 

ni la neige

ni le vent

 

n'attends plus 

que la souffrance

se balaye de ton cœur 

que l'ennui, 

la solitude 

la tristesse,

et le malheur 

que la colère, 

toute ta douleur

se dissipent avec le temps,

 

n'attends plus :

 

 

 

 

 

Tu es le changement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Gandhi disait : "Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde.")

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Fy_
Posté le 24/03/2021
Ce qui est particulier avec ce petit poème, c'est que les lecteur.ices se sentent directement concerné.es car tu t'adresses à eux.lles avec une apostrophe.

Tu as totalement raison, rien ne sert d'attendre que tout nous vienne fin cuit dans la bouche, il faut se bouger pour avoir ce qu'on veut ! :)
Superbe réflexion en tout cas, merci à toi !
Fy
Prudence
Posté le 24/03/2021
Oooh, je ne savais pas trop comment cette pensée serait perçue, et ton commentaire me rassure. C'est exactement ce que je voulais, interpeller sans que cela soit perçu comme un ordre, ce qui, je trouve, peut être très agaçant xD
Merci pour tes réflexions, je suis complètement d'accord avec toi. ^^
Vous lisez