Cendres

Cendres

 

 

Les yeux remplis d'espoir

Tu me supplies d'y croire

 

Ne vois-tu pas ?

L'illusion de nos choix

L'impossible te guide à moi

Nous avançons vers le trépas

 

Qu'as-tu à pleurer ?

Tu veux être aimée

Encore et encore

Mais je ne désire pas même ton corps

 

Va au-dehors de tes chimères

N'aie aucun remords

Ni même une prière

Quand je serai mort

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Ambroise Ange
Posté le 14/09/2021
Hello !
Moi aussi ça m’intéresse, tes sentiments ou de l’imaginaire ?
C’est vrai que dans ce cas là, ça ressemble beaucoup à du vécu, mais peut-être pas dans tous tes poèmes…
Et si tu es inspiré grâce aux deux, avec lequel tu te sens le plus à l’aise pour écrire ? =D
Bon courage pour la suite.
AntonJakaro
Posté le 14/09/2021
Bonjour Ambroise,

Merci pour le commentaire. Je t'invite à aller voir ma réponse à Tia, j'y réponds à tes questions.

Je rajouterai que tous mes poèmes partent à la base de moi, que ce soit d'une émotion, d'une réflexion ou d'une expérience (souvent d'un mélange de ces choses). L'imagination me sert, comme je l'ai dit à Tia, essentiellement à créer des images qui peuvent permettre au lecteur de ressentir l'émotion qui m'a poussé à écrire.
Tia
Posté le 14/09/2021
Haloa !
J'ai adoré lire ce poème, il est tellement fort, puissant presque cruel !
Pourtant, malgré cette cruauté que tu as sur donee à tes mots tu as aussi ajouté une certain douceur.
C'est vraiment magnifique ^^
Petite question : quand tu écris ce genre de poème c'est tes sentiments ou quelque chose que tu imagine ? Ça m'a l'air peut être trop profond pour que ce sois de l'imaginaire.
AntonJakaro
Posté le 14/09/2021
Bonjour Tia,
Merci pour ton commentaire. J'apprécie un point que tu relèves, à savoir cette douceur qui côtoie la violence. C'est exactement ce que je voulais qu'on ressente. Je suis donc assez content.

Quant à savoir si c'est personnel ; oui bien-sûr ça l'est. Je ne pense pas avoir assez de sagesse pour écrire en étant complètement détaché de moi-même, et cela me semble assez difficile à faire. Bien-sûr, la poésie sert d'exutoire et permet de mettre à nu certaines choses ; l'imagination ici, sert surtout à retransmettre au lecteur l'émotion première.

Au plaisir de te relire.
Vous lisez