Bal et masques

On met tous des masques

Passée la porte du foyer

On est tous dissimulés

Sous un visage flasque

 

On punaise des sourires

On passe nos mains sur nos joues

Pour les faire tenir

On se casse la poitrine

Sur des pics acérés

Devenir autre

Changer de peau et d’artifice

De vestes ou de pantalons

Pour plaire à tâtons

 

On fait semblant

On dit oui, on dit nan

Et finalement, on se cherche

On se trouve, on dégouline en pleurs

On se déteste en croisant

Notre corps plaqué au reflet

On ne sait plus qui on est

Abandonnés sur les planches

Du théâtre, on danse

Bras dessus, bras dessous

On se compare au rythme des ballades

On tente des rôles à s'en rendre malades,

Des castings et des faux pas...

 

On est souvent

Souvent recalés à la pénombre

La lumière nous éblouit

Nous dérobe à l’ennui.

 

 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Vous lisez