Avant

Par Sorryf
Notes de l’auteur : Bienvenue dans ce spin-off ! J'espère que cette histoire va vous plaire ! elle est en 8 chapitres, je préviendrai a l'avance pour les chapitres les plus difficiles, celui-là est soft. Bonne lecture !

Avant

Vendredi 2 avril 2027 

Liam était couché sur mon lit, sur le ventre, le nez dans son téléphone. Il me commentait la conversation qu’il avait avec ses potes, c’était impossible pour moi de me concentrer sur mon devoir de maths.  

- Anthony veut faire une soirée le 17, ses parents seront pas là. Ambre et Mattéo ont dit qu’ils ramenaient de l’alcool. C’est facile pour Ambre elle a la carte d’identité de sa grande sœur, je sais pas si tu vois, Colombe Maury en terminale ? Elles se ressemblent vachement. Mattéo il se sert dans la cave de ses parents, j’y suis allé une fois y a des bouteilles jusqu’au plafond c’est ouf… 

- T’as pas des devoirs à faire plutôt ? 

Il m’a envoyé un coussin sur la figure. Je l’ai rattrapé à temps pour voir mon copain rigoler et se tourner sur le côté. 

- Je suis là sur ton lit et toi tu fais quoi ? Des maths. C’est un scandale. 

C’est vrai que je sais pas comment je me retiens de lui sauter dessus, quand il est étendu comme ça. Depuis le temps qu’on est ensemble, c’est-à-dire depuis toujours, il continue de m’intimider. Liam est tellement… beau, il a tellement de charme, je n’arriverai jamais à me faire à l’idée qu’il soit à moi, qu’il soit mon copain exclusif. Quand je le regarde comme ça, allongé sur mon lit comme si c’était le sien, j’ai l’impression d’être dans un rêve, et au lieu de me rendre heureux ça m’angoisse, j’ai peur de me réveiller. Liam n’aime pas ça, il me dit : « Tu me fais pas confiance ? Pourquoi ? Qu’est-ce que je fais pas bien ? ». Je lui fais confiance, aveuglément. Je l’aime. Mais j’ai toujours cette peur de me réveiller. Lui a l’air de le croire, mais moi je pense qu’on ne va pas rester ensemble pour toujours. On est trop différents, pas au même niveau. Je sais que la vie l’éloignera de moi. Il finira par comprendre et me quittera gentiment, comme il repousse gentiment tout le lycée pour moi. Et ça va me briser le cœur. Faudra que je sois prêt, psychologiquement. 

Pour le moment, j’étais loin de l’être, alors je l’ai rejoint sur mon lit, et il s’est calé dans mes bras. On fait jamais grand-chose chez moi parce que j’ai une petite sœur qui entre dans ma chambre sans frapper, et une mère qui vient frapper toutes les quinze minutes pour voir si on a besoin de rien. Aujourd’hui, les deux étaient dans la maison.  

Mes parents sont sceptiques sur notre relation. Ils pensent aussi, comme tout le monde, que c’est qu’une question de temps avant que Liam ne brise le cœur de leur fils. Malgré tout, ils l’adorent, évidemment. Mon frère ainé (je ne dis pas « grand frère » parce qu’il est juridiquement plus jeune) ne l’aime pas trop. Mais mon frère ne m’aime pas trop non plus, ni tout ce qui a un rapport avec moi. Il avait 5 ans quand Abderrahim est mort, et il m’a jamais laissé le remplacer. 

- Tu vas y aller, à cette soirée ? ai-je demandé. 

Liam a dû sentir la désapprobation dans ma voix, même si j’essayais d’être encourageant. 

- Je suis obligé. J’ai dit à Anthony qu’on resterait amis, que ça deviendrait pas bizarre. Si je viens pas il va croire que je l’évite, le pauvre. Mais promis je serais sage. 

Anthony c’est son meilleur pote de cette année. Pour différentes raisons, et la jalousie n’en fait même pas partie, je le hais. C’est réciproque, il me pourrit la vie depuis le collège. Liam le sait pas. Allez, à qui je mens, Liam le sait. Aria, ma meilleure amie (ma seule amie pour être honnête), était allée lui dire, un jour, en les voyant trainer ensemble, et pourtant rien n’a changé. J’en veux pas à Liam, je veux pas interférer dans ses amitiés, c’est tellement important pour lui.  

Récemment, Anthony s’était déclaré à mon copain. Il lui avait dit qu’il l’aimait, qu’il pensait à lui tout le temps et voulait sortir avec lui. Il avait essayé de l’embrasser, et Liam l’avait pas laissé faire. Il lui avait dit : « Tu sais bien que je suis avec Rahim et qu’on est exclusifs. » Il fallait le préciser parce que dans le groupe d’amis de Liam tout le monde couche avec tout le monde, en tout cas c’est l’impression que j’ai quand Liam me raconte toutes leurs embrouilles. Anthony lui avait dit : « Je serais exclusif avec toi ! » il avait surement dit plein de saloperies sur moi aussi, que j’étais un sale clone, que Liam pouvait pas perdre son temps avec moi, que ça devenait ridicule… enfin j’imagine, Liam ne m’a évidemment rien dit de tout ça. Je sais par contre qu’ils s’étaient un peu fâchés à mon sujet, et que depuis ils étaient en froid. Ça rendait Liam triste, et il espérait faire la paix. 

Tout le lycée, moi compris, pense que Liam et Anthony iraient très bien ensemble. Anthony est un beau gosse sportif, avec du bagout. À la hauteur de mon copain, lui. Enfin physiquement seulement, caractèrement je trouve que c’est un pauvre type, Liam est infiniment meilleur que lui. Je suis bien content qu’ils se fassent la gueule et j’aimerais qu’ils ne se réconcilient jamais. 

___

Mardi 6 avril 2027

On était maintenant chez Liam, et c’est moi qui étais allongé sur son lit. Le mercredi on commençait les cours à la même heure alors je dormais là les mardis soir. Les parents de Liam sont plus respectueux de l’intimité que les mien. Ils traitent presque leur fils comme un adulte, ça m’impressionne. Faut dire que Liam peut être mature quand il veut. Alors qu’il prenait sa douche, je lisais son devoir d’éco. Je sais pas si c’était parce que j’étais amoureux ou parce que j’avais jamais fait d’éco, mais je trouvais ce qu’il écrivait super intelligent. Liam commence à s’intéresser à la politique. Après le lycée il voudrait faire une prépa science Po, et à terme, changer le monde. Il y arrivera, j’en suis sûr et certain. S’il devient un tout petit peu moins naïf, s’il arrive à bien s’entourer (son point faible), je pense qu’il pourrait devenir président.

Moi… je ne sais pas encore ce que je veux faire après le lycée. J’aime bien l’histoire et la littérature, mais j’ai choisi la filière scientifique, je voulais pas décevoir mes parents, même un tout petit peu, déjà que je suis pas réellement leur fils, juste une copie de lui, si en plus je remplis pas les attentes qu’ils avaient pour lui, j’ai aucune raison d’exister. J’aimerais bien aller en prépa science Po moi aussi, juste pour garder mon copain près de moi un peu plus longtemps, mais je suis pas certain d’avoir le niveau. J’ai encore un an pour y réfléchir.

Liam est entré dans sa chambre, en boxer, les cheveux encore dégoulinants. Trop sexy. Il brandissait son téléphone :

- Tu devineras jamais !

- Quoi ? ai-je fait en riant bêtement sans raison.

Il s’est jeté sur le lit à côté de moi.

- Anthony t’invite à sa soirée !

Ça m’a fait comme un sceau d’eau froide sur la tête. Jamais je mettrais les pieds dans la maison de ce malade. Mais Liam avait l’air si naïvement heureux que j’ai pas osé me moquer :

- Non merci, ai-je répondu en plongeant une main dans les cheveux trempés de mon copain. Tu sais qu’on est pas amis.

- Justement ! ce serait l’occasion de le devenir !

Il y croit vraiment ? C’est pas possible. Mais je l’aime trop pour lui rire au nez, et cette confiance, cet amour qu’il a pour les gens, c’est un truc chez lui que j’adore et que je trouve précieux, j’en rirai pas.

- Non, vraiment, ça me dit pas. J’aime pas les soirées.

- Comment tu sais ? T’y vas jamais !

- Parce que j’aime pas.

En vérité c’est plutôt parce que personne ne m’invite. Liam le sait et c’est ce qu’il a failli me répondre, mais il s’est retenu pour pas me blesser.

- Ecoute, m’a-t-il roucoulé, il faut vraiment que j’aille à cette soirée, Anthony me fait la gueule depuis trop longtemps et c’est nul. Là il veut enfin qu’on fasse la paix, et en plus il est prêt à apprendre à te connaitre, tu peux pas lui refuser ça ! C’est un beau geste de sa part, je lui ai mis un râteau pour toi.

J’ai essayé de prendre un ton léger :

- Parce que tu serais sorti avec lui si on était pas ensemble ?

- C’est quoi cette question ? a-t-il rigolé. T’es jaloux ?

- Non… t’avais l’air de dire que c’était pour moi que tu lui avais dit non.

- Ben oui. Franchement Rahim j’arrive pas à m’imaginer ne pas sortir avec toi. Si on était pas ensemble j’essaierai par tous les moyens de te pécho ! Et si on se connaissait pas, je pense que je serai quelqu’un de complètement différent.

Il m’a dit tout ça avec un sourire tendre. J’ai embrassé ses cheveux mouillés, il a répondu d’un baiser sur la bouche. Je me demande quel genre de sacrifice héroïque et fabuleux j’ai bien pu commettre dans ma vie antérieure pour être en couple avec Liam Raleigh aujourd’hui. Et de penser ça m’a de nouveau inquiété. Je connais bien Anthony, je connais des facettes de lui qu’il cache à Liam. Anthony, et toute sa bande d’ailleurs, n’ont aucunement l’intention d’apprendre à me connaitre. Ils veulent ma peau. Ils veulent m’humilier tellement fort que Liam de voudra plus de moi. C’est pour ça qu’ils m’ont invité. Et ça peut marcher, parce que Liam a beau être tout en innocence et acceptation, il se soucie beaucoup trop des opinions des autres, il est influençable. C’est une belle qualité d’être conciliant, mais Liam l’est trop. Face à dix personnes qui me tourneront en ridicule et lui diront de me larguer, moi qui vais pas savoir me défendre, Liam va écouter ses amis. Je sais qu’il m’aime sincèrement, je doute pas de lui, mais il les aime aussi. Et sans doute que ce serait mieux pour lui de se débarrasser de moi, objectivement. Il mérite mieux. Mais je suis pas encore tout à fait prêt à le laisser me briser le cœur, et certainement pas pour Anthony et ses sales vicieux de potes. Eux non plus ils méritent pas Liam.

Ce dernier, toujours dans mes bras, s’était décollé de moi un tout petit peu pour me regarder. Il m’a caressé la joue de la main.

- Tu viendras, hein ? Tu laisseras une chance à Anthony. S’il te plait ? C’est important pour moi aussi, je voudrais tellement qu’on s’entende tous bien.

C’était trop dur de lui dire non, quand il avait ce sourire-là. Mais je savais au fond de moi que si j’allais à cette soirée, me confronter avec ses potes, ça casserait un truc, et j’allais le perdre. Alors j’ai répété :

- Non Liam, désolé. C’est pas contre tes potes, mais j’ai rien à leur dire. Et j’ai besoin de réviser pour le bac de français.

- Alleeeeeez ! Si tu fais pas ça pour Anthony fait le pour moi ! C’est la première fois qu’ils t’invitent ! ça fait depuis le début de l’année que je leur dis de t’inviter quand ils font des soirées, et là pour la première fois Anthony le fait ! Alors qu’on était fâchés ! C’est trop cool de sa part ! Je vais avoir l’air de quoi maintenant si je te ramène pas ?

Bah ils vont passer la soirée à dire du mal de moi, j’imagine, mais ça t’empêchera pas de t’amuser alors je vois pas le problème. J’ai répondu un peu plus durement que je le voulais :

- Je t’ai dit non, poussin. Arrête d’insister.

Son sourire s’est un peu effacé.

- T’es sérieux de me dire non comme ça sans me donner aucune raison ?

- J’ai pas envie d’y aller. Ça me paraît être une bonne raison.

- Sois pas égoïste. Je sais que tu les aimes pas, mais moi oui, c’est mes potes. Cette soirée pourrait tout arranger entre vous. Pourquoi tu veux pas faire l’effort ? Moi je fais du mieux que je peux pour bien m’entendre avec Aria.

Mon amie Aria est la seule personne du lycée à détester Liam. Elle le trouve poseur et superficiel. Elle est persuadée, elle aussi, qu’un jour il me quittera sans regrets. Elle en est tellement certaine qu’elle le déteste par anticipation. Liam ne rate pourtant jamais une occasion de lui parler, d’être sympa. Je soupçonne Aria de bien l’aimer, au fond, de faire semblant du contraire pour avoir l’air cool. Aria est une fille compliquée. Mais elle n’a rien à voir avec le troupeau de potes qui gravitent autour de Liam. Eux, ils ne se contentent pas de parler dans mon dos et de me faire des regards assassins. Depuis la 4eme jusqu’à la seconde ils m’ont fait vivre un enfer. Ils ne supportaient pas l’idée que Liam sorte avec un mec comme moi, un clone rappelé, un loser. Je regrette de n’en avoir jamais parlé à Liam à l’époque, si je l’avais fait il n’aurait pas voulu d’eux. Maintenant c’était trop tard. Liam sacralise l’amitié, ses potes sont intouchables.

- Tu me dis oui ? Vendredi prochain. Une soirée en amoureux. On va leur montrer comme t’es cool et comme on va bien ensemble. Et si tu te fais chier, on rentre. Okay ?

J’ai secoué la tête négativement. J’ai senti qu'il avait envie de s’énerver. Il déteste ça, s’énerver, ça lui arrive jamais et du coup il sait pas gérer la colère correctement, à la place il pleurniche, ce qui est tout mignon et pas crédible une seconde.

- Merde, Rahim, je te demande jamais rien !

- Je comprends pas pourquoi tu tiens tellement à ce que je vienne alors que tu sais que j’ai pas envie. Vas-y sans moi ! Tu vas à des tonnes de soirées sans moi, ça t’a jamais posé de problème.

- Et ben justement, si !

Il s’est levé, cette fois plus en colère que pleurnichant, ce qui m’a effrayé.

-Bien sûr que ça me fait chier d’aller en soirée tout le temps tout seul, avec tout le monde qui me drague parce qu’ils croient que je suis célibataire ou qu’on s’en fout l’un de l’autre. Personne nous voit comme un couple, à force de me voir débarquer tout seul à chaque fois, personne croit qu’on est solides, et tu veux que je te dise le pire ? Même toi t’y crois pas.

Il s’est frotté le nez rageusement.

- Depuis… raah putain, depuis le CP je passe ma vie… genre… toute ma vie je la consacre à te prouver que je t’aime et que j’irai nulle part, que tu peux me faire confiance, que j’ai pas honte de toi et toutes ces merdes. Mais c’est jamais suffisant, quoi que je fasse. Et je veux bien comprendre que tu peux pas me faire confiance parce que je suis populaire et toi non, et je l’accepte ! Mais moi aussi, une fois tous les 10 ans, j’ai besoin que tu me prouves que tu te fous pas de ma gueule. Si t’en as rien à foutre, je sais pas pourquoi je me donne tout ce mal. Une relation ça se construit à deux.

Il était debout, toujours en boxer au milieu de sa chambre, et moi j’étais assis sur le lit, estomaqué. Avant que j’ai eu le temps d’assimiler ce qu’il m’avait dit, il a attrapé son oreiller sur lequel j’étais appuyé et a tiré d’un coup sec, me faisant tanguer un peu.

- Je vais dormir dans la chambre d’amis.

Il a claqué la porte et je me suis retrouvé seul avec ma surprise et mes pensées. Je me sentais coupable. Il devait être super déçu, pour s’énerver comme ça. Et c’était vrai que… pas une seule fois, autant que je m’en rappelle, il m’avait donné de raison de croire qu’il m’abandonnerait. Au contraire, il est toujours là pour me rassurer, hyper affectueux, attentif à mes désirs. Et moi de mon côté, je lui apportais pas des masses de preuves d’amour. Faut dire qu’il était pas en demande, enfin c’est l’impression que j’avais avant aujourd’hui.

Je savais que cette dispute n’aurait pas de conséquences. Liam ferait la tête quelques temps, il irait à sa soirée tout seul, puis il passerait à autre chose. Il allait pas me quitter pour ça. J’aurais pu laisser les choses en rester là, donc. J’aurais ce que je voulais. Mais ça m’a rendu triste. Je voulais pas faire de la peine à mon copain, je voulais pas qu’il croit que je m’en foutais de nous deux. Liam se contentait de si peu, ça me fendait le cœur de lui refuser. Je me suis levé. Il fallait que j’accepte, je pouvais pas lui faire ça. Et puis qui sait, peut-être qu’à cette soirée il se rendrait compte de comme ses potes étaient mauvais. Peut-être aussi qu’on ferait tous la paix et qu’on passerait une bonne soirée. Le plus probable, c’est que ses potes m’insultent et m’humilient, mais au fond, entre me faire larguer par Liam parce qu’il est influencé par ses amis ou lui faire de la peine, le faire se sentir délaissé, je préfère la première option. Je veux pas le rendre triste. Je veux pas lui refuser un effort.

Je suis allé le rejoindre dans la chambre d’amis. Il était en train de faire le lit avec sa mère, tout en pestant et racontant notre dispute. Il y avait aussi son petit frère de 13 ans qui écoutait. Quand je suis entré, Liam a regardé ailleurs en boudant. Sa maman m’a fait une grimace de sympathie. J’ai pris mon courage à deux mains.

- Liam, on peut parler ?

Il a haussé une épaule et grogné. Ça voulait dire : je suis fâché mais je t’écoute. C’était le moment qu’auraient idéalement dû choisir Pauline et le petit Will pour nous laisser seuls, mais aucun des deux n’a bougé, et Liam ne les a pas chassés. C’était pas si gênant, je passais tellement de temps avec cette famille, je la connaissait et l’aimait autant que la mienne.

- J’ai changé d’avis, ai-je déclaré. Je viendrai à la soirée d’Anthony.

Mon copain s’est tourné face à moi, fixant le sol. Il était toujours en colère :

- C’est bon Rahim. Si tu veux pas venir, tu viens pas. J’essayais pas de te faire du chantage.

Je me suis approché de lui et j’ai pris ses mains dans les miennes. Il s’est laissé faire, même s’il évitait toujours mon regard.

- Tu m’as pas fait de chantage. Tu m’as dit que c’était important pour toi, et je suis content que tu l’aies fait. Si c’est important pour toi ça l’est pour moi. Je viendrai même si j’ai pas envie, pas parce que tu m’as fait du chantage mais parce que je t’aime.

Il a balancé ses mains timidement, puis enfin il m’a regardé. Un regard que j’ai trouvé triste, un sourire inquiet.

- Okay. Merci. Si tu te fais chier on se casse.

- ça me va.

Il s’est mis sur la pointe des pieds et m’a embrassé. Je l’ai serré dans mes bras.

- J’en déduis qu’on a fait le lit pour rien, a plaisanté Pauline. Liam et Rahim, vous me rangerez les draps et replierez le clic-clac avant d’aller vous coucher.

- Ouais.

Liam retrouvait le sourire seconde après seconde. J’ai fait taire l’angoisse en moi, la peur de le perdre. Peut-être qu’il me brisera le cœur, mais moi je ne briserai jamais le sien.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
tiyphe
Posté le 22/10/2020
Coucou Sorryf !

Je vais faire une overdose de KEM moi à force mdr, mais j'y peux rien, je suis trop fan !
Du coup, ça fait un moment que j'avais mis ce spin-off de côté, parce que je n'étais pas trop prête à le lire ><'
Je ne sais pas si je suis plus prête, mais le fait d'avoir relu le POV de Kiwi dans la partie 1 de KEM, ça m'a donné envie, donc me voilà !

Avoir le POV de Rahim, ça fait vraiment plaisir, il a tellement de doutes, on a envie de le prendre dans ses bras, doudou !
On sent que cette histoire ne sera pas comique comme le début de KEM, mais plutôt tragique comme la fin, ça se sent dans le ton, même si pour l'instant tout va bien, à peu près...
J'suis en panique pour le chapitre suivant, tu n'imagines pas xD

Je t'ai relevé une réaction et une faute ;) :


"Je sais pas si c’était parce que j’étais amoureux ou parce que j’avais jamais fait d’éco, mais je trouvais ce qu’il écrivait super intelligent."
-> Aaaaaaaw c'est trop mignon <3

"Ils veulent m’humilier tellement fort que Liam de voudra plus de moi."
-> ne* voudra

Des gros bisous <3<3<3
Sorryf
Posté le 23/10/2020
oooh Tiyphe ! trop surprise de tous ces coms, je m'y attendais pas du tout !
J'avais un peu oublié cette histoire, lol, la dernière fois que j'y ai pensé j'hésitais a l'archiver, je me demande un peu ce qui m'a pris d'écrire ces horreurs XDDD
Je suis contente de pas l'avoir fait, du coup, j'aurais manqué tes commentaire !
Pour l'anecdote, j'ai décidé de faire le POV Rahim après avoir lu les fics de Hinata <3 enfin je crois pas que j'aurais pu écrire le passé de Kiwi de son propre POV o.O
tiyphe
Posté le 23/10/2020
Merci Hinata alors <3 ;)
Oui du POV de Kiwi ça aurait été horrible ! Enfin encore plus ^^' Et on a un peu déjà son ressenti dans KEM ;)
ludivinecrtx
Posté le 10/04/2020
Coucou Sorryf !!

Je ne savais pas que tu écrivais un spin off !!

Alors j'ai été ravi de l'apprendre puis quand j'ai découvert le sujet... j'ai eu peur. Parce que oui je veux revoir tes perso mais le prix est cher a payer ahah. Pour autant... impossible de ne pas te lire.. J'adore ta plume et cette histoire également sans parlé des persos... Alors oui je t'ai lu et je continuerais.

Tout d'abord, ravie de retrouver Liam mais surtout de voir beaucoup plus Grenade !! Je trouve que dans Ex machina on l'avait beaucoup effleuré enfin par rapport à certains perso et là je suis contente qu'il prenne plus de place. Tu avais déjà traité le sujet difficile du viol avec brio dans l'histoire ''originale'' alors j'ai hâte et si peur de le découvrir ici. On comprend encore mieux tes perso surtout Grenade, pourquoi ils s'en voudront tellement tous les deux, la complexité de leur relation dès le départ..
Et ce kiwi.. Oh encore plus charmant jeune et si naïf.. Tu as envie de hurler, de dire non n'y allait pas et en même temps... C'est un moment clé de l'histoire il est inéluctable... mais douloureux. J'ai confiance en toi et je sais que tu te traiteras le sujet avec intelligence. Le viol c'est une des rares violence que je n'ai pas fait subir à mes perso.. Parce que je trouve cela compliqué à écrire et du coup j'ai aussi hâte de voir ta plume sur cela. De plus le viol d'un homme c'est si.. choquant... Enfin non pas que le viol d'une femme ne le soit pas hein loin de là mais ce que je veux dire c'est que dans les récits écrits ou filmés le viol d'une femme est banalisé.. On a l'habitude c'est horrible mais c'est moi choquant. Je sais pas si tu as vu Outlander, il y a un ou des viols de femmes et des viols à répétition sur un homme, le perso principal. Alors certes le viol de l'homme est traité avec plus de violence, de dureté et dans la durée mais il est plus malaisant que la femme. C'est pareil dans 13 raisons Why. Il y a plusieurs viols féminins et un viol d'un ado en saison 2 aussi très violent mais tu vois on a du mal à regarder la scène.. Tu détournes le regard, j'ai eu du mal après. Les viols féminins étaient traité plus facilement, alcool, drogue, ou la fille paralysé par la peur.. Les viols d'homme sont plus rare et souvent exprimés avec violence donc je lirais jusqu'au bout ce spin off dans la douleur mais avec plaisir.
Sorryf
Posté le 12/04/2020
Coucou ! Merci de me lire malgré le thème difficile !! Je suis un peu désolée de vous infliger ça xD
J'ai bien aimé écrire le point de vue de Grenade, et je me suis rendue compte que j'avais tellement a écrire sur lui ! C'est pour ça que ça que ce spin off est beaucoup plus long que ce que j'avais prévu !
J'espère que j'ai traité le sujet correctement... il faudra me dire ! Je me suis pas posé toutes ces questions sur le viol d'homme ou de femme, mais ça montre bien qu'il y a un putain de problème dans les médias, a banaliser les viols de femmes è.é (j'ai vu aucune de ces deux séries et là tu me donnes pas envie xD déjà j'ai arrêté game of thrones parce qu'il y avait trop de viols)(et maintenant j'en met dans mes histoires xD bonjour la logique)
Merci pour ce com !
Joke
Posté le 08/04/2020
Une nouvelle histoire de toi !
J’ai eu la même réaction que Mart, en découvrant le sujet : Non………je ne vais pas arriver à lire…

Et puis, je me suis dit qu’il n’y a jamais eu quelque chose que tu as écrit qui ne m’ait pas touchée, ou fait réfléchir.
Même quand je ne suis pas d’accord avec toi sur quelque chose (Kiwi quand il tue sans remords par exemple), je trouve que tu choisis toujours de traiter de questions essentielles et dures, et c’est une forme de courage.

J’aime que tu nous fasses toujours penser un peu plus loin.

De plus, ce qui me rassure, c’est que dans tout ce que j’ai lu de toi jusqu’à présent, toutes les fois où tu as abordé des sujets très lourds, tu l’as toujours fait avec beaucoup de justesse, de respect et de dignité, sans complaisance ni sensiblerie, avec simplicité et force, et sans jamais emmener le lecteur dans un voyeurisme imposé sur tes personnages.

Alors même en redoutant ce que tu vas raconter, je te suivrai dans cette nouvelle histoire, juste peut-être je n’arriverai pas à commenter, je verrai…

PS : la couverture de Léthé est sublime.
Autant j’ai quelques réserves sur celle de KEM (même si artistiquement parlant, elle est vraiment très bien réussie), autant je trouve celle-là parfaite, à tous points de vue.
En plus, le côté de la main à l’envers, comme inversée par rapport à celle de ton roman, j’y vois comme un écho de la résilience que Liam va opérer, par la suite, en choisissant la lutte pour aider les autres, alors ça me parle, et c’est beau.
Sorryf
Posté le 10/04/2020
oui une nouvelle histoire ! enfin nouvelle c'est relatif, disons plutôt un ajout sur une histoire deja existante ! Mais ça m'a fait du bien a écrire, et je pense que ça va m'aider a tourner la page sur ces persos.

ça me touche beaucoup ce que tu me dis, c'est vrai que les sujets comme ça sont tellement vite racoleurs, malsains... je sais pas si j'ai échappé a l'écueil dans cette histoire là, on verra avec le prochain chapitre ! Ca me fait plaisir que tu suives cette histoire, après il ne faut pas se forcer sur les sujets sensibles, c'est pour ça que les alertes et le 18+ sont là ! donc aucun souci si tu lis pas ou si tu lis mais ne commente pas !

Oui la couverture de Léthé est trop belle <3!!
merci pour ce com !!
Mart
Posté le 07/04/2020
Yo Sorryf !

Aussi intéressant que soit cette histoire et le développement des sentiments de Liam et Grenade (enfin, Abderrahim), je ne pense pas que je vais suivre jusqu'au bout. C'est juste de la torture de lire ça en sachant bien comment ça va finir.
De voir Grenade refuser tenacement en sachant bien qu'il finirait par céder... Rien que ça, ça fait déjà super mal. J'imagine que tout ne sera pas sadique/triste, je connais ta plume, je suis sûr que tu peux nous montrer de chouettes choses, mais je préfère garder l'idée que j'ai de cet épisode après la lecture de KEM que d'en avoir plus de détails et la vivre de près.

Bref, je ne dis pas que ce récit est une mauvaise idée. Au contraire ! C'est un épisode très fort qui a impacté toute la suite de l'histoire des personnages. Mais à moins de changer d'avis (ce qui est bien possible), je ne lirai pas la suite, et je voulais t'expliquer pourquoi.

Bisous !
Sorryf
Posté le 07/04/2020
Aucun problème, je te comprends et c'est bien que tu prennes mes avertissements au sérieux ! Et puis je me dis que ça veut dire que j'ai bien réussi dans KEM a rendre tout ça affreux xD
Ce spin-off est tout a fait dispensable, je sais pas pourquoi j'avais autant besoin d'écrire ces horreurs, mais personne ne devrait être obligés de les lire xD !

Merci pour ce com là ! maintenant que ce spin off est terminé je vais me lancer dans une histoire toute nouvelle et a priori pus légère !
Mart
Posté le 07/04/2020
Tu as déjà des idées pour ta prochaine histoire ? :D
À défaut de JdB à suivre, j'en discuterais bien par commentaires interposés ou sur Discord :P.

J'ai hâte de voir ce que tu vas nous concocter ! :D
Rimeko
Posté le 06/04/2020
Hey Sorryf !
Donc tu l'as finalement écrit ce spin-off. Je sens la bonne ambiance arriver :P

Coquillettes :
"il avait surement (sûrement) dit plein de saloperies sur moi aussi"
"Les parents de Liam sont plus respectueux de l’intimité que les mien(s)"
"Mais je l’aime trop pour lui rire au nez, et cette confiance, cet amour qu’il a pour les gens, c’est un truc chez lui que j’adore et que je trouve précieux, j’en rirai pas." C'est beau ToT
"Ils veulent m’humilier tellement fort que Liam de (ne) voudra plus de moi" Et je suis sceptique par rapport au "humilier fort"... ?
"Si tu fais pas ça pour Anthony fait (fais) le pour moi !"
"Mais moi aussi, une fois tous les 10 (dix) ans, j’ai besoin que tu me prouves que tu te fous pas de ma gueule"
"Il y avait aussi son petit frère de 13 (treize) ans qui écoutait"
"C’était pas si gênant, je passais tellement de temps avec cette famille, je la connaissait (connaissais) et l’aimait (l'aimais) autant que la mienne."

Je sais pas trop quoi dire sinon... Les dialogues sonnent très vrais, et le tout colle parfaitement au résumé de ce moment qu'on a dans KEM. Et j'appréhende vraiment la suite...
C'est intéressant de voir leur relation à ce moment en tous cas, notamment avec les insécurités de Rahim et sa peur de voir Liam le quitter, ça explique encore mieux je trouve comment il peut en arriver à, lui, le rejeter en pensant que c'est le mieux.
Au fait tu as écrit les 8 chapitres ou... ?
Sorryf
Posté le 07/04/2020
Salut Rimeko !
Oui j'ai fini par le faire ce foutu spin-off, au moins comme ça il me tournera plus dans la tête !
Merci pour les coquilles ! je file corriger ça !
Les 8 chapitres sont écrits ! sinon je saurais pas qu'il y en a 8, dans ma tête il y en avait seulement 2, j'ai du tout découper pour que vous vous retrouviez pas avec des chapitres de 8k et 12k mots !
Merci beaucoup pour ta lecture et ton com super rapide *v* !
Vous lisez