Amour et Quiproquos

Avec :

Kittylou dans le rôle de Mrs Myrtle Billingley

&

Luna dans le rôle de Miss Charlotte Green

 

 

Mrs Myrtle BillingleyLondres,le 25 mai 1893

Ma chère Myrtle,

Quel bonheur de profiter de la bonne société londonienne à cette période de l'année ! Je ne pourrai jamais remercier assez ma chère cousine Emily de m'avoir laissée l'accompagner. Bien sûr, elle se sent atrocement seule puisque Charles la délaisse sans arrêt pour s'occuper de ses affaires si importantes. À peine marié, il ne pense qu'à travailler...

Il faut pourtant bien reconnaître à ce cher Charles que ses contacts nous permettent de fréquenter la société la plus raffinée qui soit. Ce soir nous nous rendons chez Lady Abigail qui donne un bal somptueux. Je suis si impatiente ! Lord Archer sera présent bien entendu, et d'après la rumeur son neveu s'y rendra avec lui.

Si vous saviez à quel point il est charmant ! Mais je ne vous ai pas raconté comment je l'ai rencontré. Même si aperçu serait un terme plus exact... Emily ayant attrapé un vilain rhume durant notre promenade matinale, nous nous sommes hâtées de rentrer. Quand nous passions justement près de la maison de Lord Archer, ma pauvre cousine a été prise d'une quinte de toux si atroce que l'on a dû arrêter la voiture un instant afin qu'elle reprenne contenance. Il était là, sous le porche à serrer la main de son oncle.

Il portait certes des habits assez sobres, mais qui lui seyaient à merveille. Emily me dit qu'il doit avoir un caractère aussi noble que sa manière de se vêtir. Bien sûr, nous ne nous sommes pas parlé. Comment aurais-je pu ? Lord Archer ne nous a même pas encore été présenté. Avec le bal de ce soir, il est certain que je pourrais faire sa connaissance.

Croyez-vous qu'il m'invitera à danser ?

Votre amie dévouée,

Charlotte

 

Miss Charlotte GreenDorchester,2 juin 1893

Ma très chère Charlotte, Comme je suis heureuse d’avoir de vos nouvelles ! Si vous saviez à quel point je m’ennuie dans le Devonshire... Depuis que Mr Brook a fui avec la fille de Sir Lawford, l’existence me paraît d’une monotonie que vous ne sauriez imaginer (surtout que ces jeunes gens ont eu l’impolitesse de choisir le jour où j’étais indisposée). Je vous envie, ma chère, de profiter des délices de Londres. Votre cousine Emily a eu raison de vous choisir pour demoiselle de compagnie. Un choix bien plus judicieux que d’accepter la demande en mariage de Charles Miller. Au moins, je dois reconnaître à ce gentleman le mérite de travailler alors que mon mari, Mr Billingley, refuse encore et toujours de m’emmener à Bath sous prétexte qu’il ne pourrait s’adonner à ses parties de chasse. Je me réjouis que ses relations — celles de Mr Miller et non celles de mon époux mais vous l’avez sans doute compris — vous aient ouvert les portes de la haute société. D’après Mrs Morrison qui le tient de source sûre de Miss Sharp, Lord Archer a l’intention de léguer son entière fortune à son jeune neveu. À sa mort, qui ne saurait tarder si ce brave homme continue d’abuser du brandy, son neveu hériterait de plusieurs dizaines de milliers de livres (en plus de son immense résidence dans le Hampshire, un manoir plein de courants d’air si vous voulez mon avis…d’ailleurs, conseillez à votre cousine cette excellente tisane à la camomille, il est si aisé de prendre froid durant les promenades en voiture). Je suis ravie d’apprendre que ce jeune homme soit doté d’un physique avantageux. Il est si difficile de nos jours de trouver un beau parti qui n’ait pas le nez de travers.

Je vous souhaite d’avoir pu faire sa connaissance durant le bal de Lady Abigail. Ne m’épargnez aucun détail, ma chère (et dites-moi si Lady Abigail portait encore cet horrible collier en fausses perles). Votre amie dévouée, Myrtle

 

 

Mrs Myrtle BillingleyHeckfield,le 10 juin 1893

Ma chère Myrtle,

Je suis triste d'appendre que vous vous ennuyez tant. Si seulement vous aviez pu nous rejoindre dans le Hampshire ! Ce séjour est un délice. D'autant plus que nous sommes tout à fait proches de Ransford Hall, cette fameuse demeure dont vous me parliez et que Lord Archer fait rouvrir cet été.

Hier, Emily et moi-même (Charles ayant une énième affaire à régler dans la capitale), avons assisté au premier jeu de cricket de la saison pour célébrer la réouverture du manoir. Je dois reconnaître que je n'y voyais au début qu'un intérêt très modéré. Cependant, une chose tout à fait extraordinaire est arrivée : le mystérieux neveu a réapparu.

Je ne cache pas avoir été très fâchée de son absence au bal de Lady Abigail (qui, je vous rassure, avait opté pour un simple médaillon ce soir-là). Mais, je lui pardonne tout, parce que nous avons enfin pu faire connaissance ! Il s'appelle James Leighton, un nom tout à fait respectable, n'est-ce pas ? Emily trouve qu'il a des manières charmantes, même si son jeu de cricket est un peu rustique (Lord Archer étant indisposé, Mr Leighton s'est chargé comme un parfait gentleman de le remplacer).

Nous avons marché ensemble sur le chemin du retour et avons parlé et ri comme deux enfants. Je dois reconnaître que je l'apprécie beaucoup.

Malheureusement, il doit repartir dans quelques jours. Ce que ce séjour à la campagne va me sembler morne !

Votre amie dévouée,

Charlotte

 

 

Miss Charlotte Green Dorchester, 18 juin 1893

Ma chère Charlotte,

Vous me voyez ravie d’apprendre que Mr Leighton se soit enfin décidé à vous être présenté ! Je dois reconnaître que vous inviter à danser aurait été une façon beaucoup plus traditionnelle de faire connaissance (je fais référence à l’occasion manquée chez Lady Abigail, car danser sur un terrain de cricket aurait été plus qu’inconvenant). Pour ma part, le cricket est un sport parfaitement inutile qui ne vise qu’à faire transpirer. Pourquoi ces gentlemen éprouvent-ils le besoin de courir derrière une balle ? Quoi qu’il en soit, je suis heureuse pour vous (et aussi pour Mr Leighton car je ne doute pas que vous feriez un meilleur usage de son argent que l’une de ces jeunes écervelées — si mariage il y a lieu, bien sûr). Vous me dites qu’il remplaçait Lord Archer ? Bénis soient les courants d’air de Ransford Hall pour vous avoir permis une telle rencontre ! Ses manières ne peuvent être que charmantes ; avec une telle fortune, il aurait été fort déplaisant qu’il se comporte comme un malotru. D’ailleurs, je suis persuadée qu’il éprouve déjà une forte inclination pour vous. Encouragez-le et peut-être repartira-t-il à Londres avec une mèche de vos cheveux… N’hésitez pas à m’écrire, ma chère. Depuis que Mr Billingley s’est offert un nouveau fusil, il ne cesse d’arpenter la campagne pour ses interminables parties de chasse et je me réjouis tant d’avoir de vos nouvelles.

Votre amie dévouée, Myrtle

PS : J’étais sur le point d’oublier ce que Mrs Morrison me racontait hier matin. Il paraît que la famille de Lord Archer posséderait des parts dans une compagnie de diamants. Mr Leighton vous aurait-il parlé de pierres précieuses, par hasard ? PPS : Si vous souhaitez lui offrir une mèche de cheveux, ne commettez surtout pas l’erreur de Miss Hamilton qui, d’un simple coup de ciseaux, a complètement déstructuré sa coiffure.

 

 

Mrs Myrtle BillingleyHeckfield,le 27 juin 1893

Ma chère Myrtle,

Je tremble tant que j'ai peine à écrire cette lettre. Voyez-vous, je suis dans le plus grand des désarrois. Alors que j'étais sur le point d'offrir à mon Mr Leighton une mèche de mes cheveux, cette vile Miss Ellington a fait irruption dans la pièce. La bienséance nous obligeant à ne point montrer notre inclination, je n'ai pu lui dire au revoir comme je le souhaitais.

Et pour couronner le tout, Lady Archer (qui n'avait encore jamais daigné m'adresser la parole) est intervenue à son tour dans la soirée : « Miss Green, m'a-t-elle dit, aidez-moi à convaincre Miss Ellington d'opter pour du taffetas brodé et non du taffetas amidonné, qui est un tissu de très mauvais goût, vous ne trouvez pas ? — Sans l'ombre d'un doute, lui ai-je répondu, à quelle occasion se destine cette nouvelle robe ? — Eh bien, à son mariage, voyons ! Le neveu de mon époux lui mettra bientôt la bague au doigt. »

Croyez-vous vraiment que Mr Leighton va épouser cette déplaisante Miss Ellington ? Croyez-vous qu'il ait oublié ses sentiments pour moi ?

Ma chère Myrtle, dites-moi ce que je dois faire !

Votre amie dévouée,

Charlotte

PS : si Lord Archer a investi dans les diamants, son neveu n'en laisse rien paraître. Mais je soupçonne fortement Lady Archer de vouloir parer de pierres précieuses la maudite robe de Miss Ellington.

 

Miss Charlotte GreenDorchester,5 juillet 1893

Ma chère Charlotte, Je vous trouve bien aimable de qualifier Miss Ellington de vile, si encore sa vilenie ne pouvait concerner que son profil chevalin et ses doigts boudinés. Non, cette demoiselle a un défaut qui m’insupporte au plus haut point : sa manie d’écouter les ragots et les potins ! Vous qui connaissez mon mépris pour les commérages, vous me soutenez certainement quand j’affirme que cette attitude est indigne d’un membre de la haute société. Il faudrait que Mr Leighton soit bien sot pour vous préférer cette créature jacassante ! Du taffetas brodé, me dites-vous ? Les goûts de Lady Archer sont encore plus douteux que dans mon souvenir. Laissée à ses bons soins, Miss Ellington ne tardera pas à ressembler à une meringue dans sa robe de mariée — et avec un peu de chance, aucune église du comté n’a été bâtie avec une porte suffisamment grande pour qu’elle puisse en franchir le seuil. D’ailleurs, ce serait presque amusant à voir… Mais j’oublie votre chagrin, ma pauvre Charlotte. J’aimerais tant pouvoir vous aider ! Si les sentiments de Mr Leighton sont sincères envers vous, ne doutez guère qu’il renoncera à son mariage avec Miss Ellington. Avec la fortune de son oncle, je doute que la dot de cette mégère ait la moindre importance. Vous avez beau être issue d’une famille modeste, vos qualités surpassent de loin les maigres talents de Miss Ellington. Cela risque de faire scandale à Londres mais si les cartons d’invitation ne sont pas encore envoyés, Lady Archer réussira à sauver les apparences (que lui coûte-t-il après tout de remplacer un nom par un autre ?). Ne perdez pas espoir, ma chère ! Votre amie dévouée, Myrtle

 

Mrs Myrtle BillingleyHeckfield,le 16 juillet 1893

Ma chère Myrtle,

Il s'est passé ces derniers jours des événements tout à fait incroyables. Sachez avant toute chose que Mr Leighton ne va pas épouser Miss Ellington. Laissez-moi vous raconter.

Il y a deux jours, tandis que nous étions invitées à prendre le thé à Ransford Hall, un gentleman est arrivé, escorté par Mr Leighton (que je n'avais pas revu depuis la dernière fois et dont le cruel silence m'avait fait dépérir). Tandis que je rougissais de cette rencontre impromptue, l'inconnu nous a été présenté comme le neveu et héritier de Lord Archer. Imaginez donc ma surprise ! Non seulement cette déclaration m'a laissée sans voix, mais attendez donc de découvrir quelle révélation impossible Mr Leighton a dévoilé à son tour : qu'il était au service (oui ma chère, vous lisez bien) de Lord Archer et exerçait des fonctions de secrétaire !

Parfois je me surprends à croire que la nature humaine est incroyablement complexe à saisir. Voyez donc, je m'étonne moi-même puisque j'ai finalement cédé à la demande en mariage de ce cher James. Qui aurait pu soupçonner que sa si gracieuse nature pouvait cacher une telle vérité ? Mais peut-être était-ce mon caractère candide et ma passion sincère qui m'ont rendue aveugle. Emily s'est empressée de me rappeler les tenues si sobres et le jeu de cricket si naïf de mon Mr Leighton, en ne cessant de répéter (et cela tout au cours de la soirée qui suivit) qu'elle avait enfin résolu le mystère qui entourait les manières trop énigmatiques de ce gentleman.

Sans doute ne vivrai-je jamais à Ransford Hall, mais qu'importe ; cette demeure est truffée de courants d'air et de plafonds trop hauts. Et puis, quel intérêt pourrai-je avoir dans ces futilités matérielles, puisque j'ai gagné le cœur de mon cher James ?

Votre amie dévouée,

Charlotte

PS : je crains d'avoir commis l'irréparable erreur de Miss Hamilton. Croyez-vous que je puisse rattraper cela ?

 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Keina
Posté le 08/02/2015
Hihihi il y a un brin de Jane Austen là-dessous, j'adore ! C'était une très chouette correspondance. Bravo !
Luna
Posté le 08/02/2015
Kitty : Jane Austen
EMMA
Posté le 07/02/2015
Très belle plume.
Bravo ! 
Luna
Posté le 07/02/2015
Kitty : Merci pour ton commentaire =)Luna : Merci pour ta lecture et ton commentaire ! :)
Slyth
Posté le 08/02/2015
Une histoire de quiproquo très sympa et qui se termine bien en plus, c'est super ! 
Bravo pour votre  collaboration : on ne saurait dire qui a écrit quoi, vous vous êtes très bien accordées ! ^^
Luna
Posté le 08/02/2015
Kitty : Merci, Slyth ^^ Ravie que cette histoire t’ait plu !Luna : merci beaucoup Slyth ! On s\'est bien amusées à écrire cette correspondance en costumes ^^
dominosama
Posté le 08/02/2015
Un petit air d'"orgueuil et préjugé" très bien raconté, elle fera donc un mariage d'amour :)
Je me demande quelle aurait été la réponse de sa bonne amie qui a l'air bien intéréssée quand même.
Luna
Posté le 08/02/2015
Kitty : Oh, ça me fait plaisir que tu compares nos lettres à Orgueil et préjugés (Mr Darcy
BeuldesBois
Posté le 08/02/2015
Oooh, c'est tout mignon, je suis si contente que ça se finisse comme ça <3 Je cherchais désespérement le quiproquo avec l'espoir qu'il soit salvateur, et il est arrivé à la toute fin, quelle torture ! :p<br /><br />J'ai beaucoup aimé le ton un peu grinçant de Myrtle et la douceur de Charlotte, couplée à une très belle philosophie de vie ! ♥ Les petits détails ci et là à propos d'autres personnages dont on ne lis que les histoires rapportées (les erreurs de coiffures ou de parure, etc.) agrandie "l'univers" de l'histoire et puis donne une dimension très très humaine à vos personnages ! Superbe !
Luna
Posté le 08/02/2015
Kitty : Merci pour ton commentaire ! Je suis contente que notre quiproquo t’ait plu ^^ Je me suis beaucoup amusée à écrire les lettres de Myrtle, tant mieux si tu as apprécié son ton grinçant =) Avec Luna, c’était très amusant de rajouter des personnages extérieurs (et puis, Myrtle est une bonne commère… il lui fallait bien quelques potins ^^)Luna : merci beaucoup Beulette
Cricri Administratrice
Posté le 10/02/2015
Ah, ah, c'est EXCELLENT ! Franchement, chapeau à toutes les deux, vous avez l'une et l'autre parfaitement su adopter le ton épistolaire victorien, sans aucune fausse note (à croire, vraiment, que vous avez voyagé dans le temps en duo). L'homogénité du sytle est impeccable et je ne cessais de me demander en quoi aller consister le quiproquo : eh bien, je n'avais pas deviné du tout, vous avez réussi à me surprendre (et c'est si mignoooon) ! Autre chose excellente : vous écrivez avec le même style, certes, mais vous avez chacune réussi à dégager une personnalité propre. J'ai trouvé Luna excellente dans le registre de l'émotion amoureuse et Kitty extrêmement drôle en confidente pleine de mordant. Ah, Jane Austen a trouvé en vous sa relève ! Bravo, bravo, bravo !
Luna
Posté le 10/02/2015
Kittylou : Merci beaucoup pour tes compliments =) Je suis super contente que notre histoire t’ait plu ! C’était la première fois que j’écrivais en duo et si tu trouves qu’on a adopté le même style, ça me fait très plaisir ^^ Avec Luna, on avait envie d’inventer un quiproquo à l’époque victorienne avec une commère et une demoiselle un peu naïve. Je me suis beaucoup amusée avec le personnage de Myrtle, alors je suis ravie que tu ais apprécié ses lettres =)Luna : Oh merci Cristal
Sierra
Posté le 10/02/2015
Très sympas, ces petits moments volés dans la haute société... Votre Angleterre du 19ème siècle a l'air carrément fidèle à la vraie, on s'imagine chaque petit détails sans aucun problème :)
Vous avez réussi à écrire toutes les deux comme si vous ne faisiez qu'une, c'est bluffant !
Merci pour cette chouette lecture :) 
 
Luna
Posté le 10/02/2015
Kittylou : Merci pour ton commentaire =) Ravie que notre version de l’Angleterre t’ait plu ^^ Le hasard a bien fait les choses, j’étais très contente d’écrire avec Luna. Et si tu trouves qu’on s’est bien accordées, cela me fait encore plus plaisir ^^Luna : Merci beaucoup Sierra
Rimeko
Posté le 10/02/2015
Oh, bravo !
 
Mais... vous êtes vraiment deux ? ^^
Toute l'ambiance de cette fin de 19ème siècle est magnifiquement croquée...
Et effectivement, voilà un beau quiproquo... Heureusement, d'ailleurs, puisque cette détestable Miss Ellington laisse le champ libre à Charlotte.
Et cetet dernière phrase... xD
Luna
Posté le 10/02/2015
Kittylou : Merci, Rimeko =) Ravie que le quiproquo t’ait plu. Un happy end pour Charlotte et tant pis pour Miss Ellington qui aura les diamants ^^Luna : merci beaucoup Rimeko
Toluene
Posté le 11/02/2015
très original la façon dont vous avez interprèté le sujet. Je ma'attendais à voir une correspondance entre amoureux. Et Quel plaisir de lire ces deux délicieuses commères à la place. Vers la fin Je me suis un peu perdu dans le gotta londonien ( mais c'est qui de nouveau miss Hamilton??^^)
 
Luna
Posté le 11/02/2015
Kittylou : Oui, on voulait raconter une histoire d’amour en passant par deux amies plutôt qu’un couple d’amoureux (et puis, des commères c’est beaucoup plus amusant =P ). Ah, Miss Hamilton est la demoiselle qui, en coupant une mèche de cheveux, a détruit sa coiffure (oui, il y avait sûrement trop de personnages ^^)Luna : Merci pour ta lecture et ton commentaire Toluene :) c\'est vrai qu\'on s\'est un peu emporté sur le nombre de personnages héhé, mais plus on écrivait et plus il y avait de personnages qui voulaient sortir ^^
Jupsy
Posté le 11/02/2015
J'en veux encore ! Vous recommencerez les filles ? Oh allez s'il vous plaît ? J'ai beaucoup aimé le ton de la lettre. Vous m'avez donné envie de me replonger dans la romance historique alors que je tentais de m'en désintoxiquer ! Enfin je vous pardonne car c'était une très jolie correspondance, et je ne peux m'empêcher d'espérer vous revoir un jour collaborer ! :) 
Luna
Posté le 11/02/2015
Kittylou : Oh oui, je veux bien recommencer =) C’était super d’écrire en duo avec Luna ^^ Merci beaucoup pour ton commentaire ! Tant mieux si on t’a donné envie de replonger dans la romance historique (c’est très bien la romance historique, pourquoi essayer de s’en désintoxiquer ?)Luna : merci Aresya, ça me touche beaucoup ! Reviens vers le côté obscur des romances historiques héhéhé ! (à la réflexion, je ne suis pas certaine que ce qualificatif soit tout à fait adapté...). J\'ai tellement adoré écrire en duo avec Kitty que moi aussi je recommencerai avec grand plaisir :)
Seja Administratrice
Posté le 11/02/2015
Oh, c'est chouette :')
Franchement, vous avez une plume qui s'accorde parfaitement, c'est impressionant *o* Oh et l'ambiance que vous avez instaurée et le monde que vous avez construit m'ont émerveillée.
Bravo pour cette participation qui somme tout finit bien :P 
Luna
Posté le 11/02/2015
Kittylou : Merci, Sej =) Je suis contente que notre texte t’ait plu ^^Luna : Merci beaucoup Sej
Yggdrasil
Posté le 11/02/2015
Oh la délicieuse atmosphère victorienne!!! Les descriptions sont courtes, mais extrêmement efficaces et détaillées !  Les personnages, eux, sont très réalistes. On retrouve l’écriture fine, raffinée et précise des gens de  l’époque. J'ai très vite accroché a cet  univers, aux personnages etc...
Les filles BRAVO c’est une grande réussite.
Luna
Posté le 11/02/2015
Kittylou : Merci pour ton commentaire =) Je suis contente que tu ais trouvé nos personnages réalistes. Avec Luna, on s’est beaucoup amusées à écrire dans le style de l’époque victorienne ^^Luna : Merci beaucoup Yggdrasil
Lyrou
Posté le 12/02/2015
Wah vote corréspondance est vraiment très réussie! Vos plumes s'accordent vraiment très bien!
Et quelles lettres! Quel vocabulaire! Quel monde que vous créez là en quelques mots! 
Je me suis demandée tout du long de la lecture en quoi consisterait le quiproquo et j'ai été agréablement surprise, franchement BRAVO à vous deux!
Luna
Posté le 12/02/2015
Kittylou : Tes compliments me font très plaisir, merci beaucoup =) Je suis contente que le quiproquo ait réussi à te surprendre ^^Luna : et moi qui croyais qu\'on verrait le quiproquo arriver à 10 km xD comme quoi ^^ merci beaucoup Lyra, c\'est très gentil
Dédé
Posté le 08/02/2015
Une petite parethèse à la Jane Austin fort agréable à la lecture ! Le style d'écriture est vraiment adapté à son époque et ça m'a rendu nostalgique des romans épistolaires !
Un bon travail d'équipe ! :)
Luna
Posté le 08/02/2015
Kitty : Merci, Mister D =) Ça me fait plaisir que notre histoire t’ait plu et tant mieux si tu as envie de te replonger dans un roman épistolaire ^^Luna : Merci à toi pour ta lecture et ce gentil commentaire ! Ah, Jane Austen
DreamsAreLies
Posté le 09/02/2015
Hello les filles! 
Wouah! Quel récit! C'est court 2000 mots, et pourtant! J'ai été saisie par la vivacité de ce receuil de lettres. Cette forme qu'on nous a imposée présente pas mal de contraintes; par exemple, il est assez compliqué d'y inserer de l'action comme on le ferait dans un récit normal. Et double pourtant! Vous avez surmonté cette difficulté à merveille, introduisant de multiples personnages qui n'ont, en soi, pas vraiment d'utilité dans le récit, mais qui rendent cette histoire tellement... réelle. On a vraiment l'impression d'être plongée dans une histoire qui possède un "avant" et un "après"; ce qui est assez compliqué, je trouve. Le language est vraiment approprié à l'époque et Myrtle, quand elle décrit Miss Elligton, m'a bien fait rire! Bref, pour moi, c'est un sans-faute. Je serais même tentée d'aller jetter un coup d'oeil sur vos écrits...
Bonne soirée! 
Luna
Posté le 09/02/2015
Kitty :Merci pour ton adorable commentaire =) Ça me fait super plaisir que tu ais trouvé notre histoire réaliste ^^ Je me suis beaucoup amusée avec le personnage de Myrtle alors je suis très contente que la description ô combien flatteuse de Miss Elligton t’ait fait rire =pLuna : Merci beaucoup Dreams pour ce commentaire enthousiaste ! Myrtle est un personnage particulièrement magique, ça c\'est sûr héhé ! Kitty se l\'ait vraiment très bien appropriée. Et c\'est ça qui était vraiment chouette, de pouvoir confronter nos points de vue et en sortir des choses auxquelles nous n\'aurions pas forcément pensé. Merci encore Dreams, ça fait vraiment chaud au cœur d\'avoir tous ces retours ^^
celineb84
Posté le 08/02/2015
J'adore cette aventure "en costume". En plus, tout est bien qui finit bien donc cela ne gâche rien😁
C'est vrai que c'est une ambiance très Jane Austen et c'est très agréable à lire.
En tout cas, bravo pour votre travail qui vous a certainement  demandé pas mal de préparation pour rendre adapter ces lettres à leur époque.  
Luna
Posté le 08/02/2015
Kitty : Merci pour ton commentaire, Céline ! Avec Luna, on s’est découvert une passion commune pour Jane Austen et puis, Jane Austen rime avec des histoires d’amour qui finissent bien ^^ Pour la préparation, ça n’a pas été trop difficile : je suis une grande fan de tous les dramas en costume de la BBC =pLuna : merci beaucoup Céline ! Comme le dit Kitty, quand on se nourrit de littérature anglaise du XIXe et de dramas en costumes, ça devient presque un réflexe de parler comme eux xD bon j\'exagère sans doute un peu ^^ mais c\'était très sympa d\'adopter ce ton, on s\'est bien amusées :)
Elka
Posté le 10/02/2015
Félicitations à toutes les deux, c'était savoureux à lire ! Bravo pour l'écriture !
Cette Myrtle m'a bien fait rire avec ses remarques presque polies et bien placées. Heureusement pour la douce Charlotte, l'argent ne l'intéressait que moyennement. Passer par elles pour raconter l'histoire d'amour était très sympa et bien fait. Leur amitié est touchante et je trouve que vous vous êtes parfaitement accordées dans les réponses. Vous avez réussi à adopter le même "style" d'époque, mais vos personnages sont clairement différents <3
 
Luna
Posté le 10/02/2015
Kittylou : Merci pour ton commentaire =) Je suis contente que tu aies apprécié les remarques de Myrtle, je me suis beaucoup amusée à écrire ses lettres ^^ Avec Luna, on avait envie de raconter cette histoire d’amour en passant par deux amies (dont une commère bien bavarde qui adore les potins =p )Luna : Merci Elka, c\'est adorable
Rachael
Posté le 09/02/2015
Bravo pour cette histoire délicieusement victorienne. Le ton est parfait, les personnages bien croqués, et l'intrigue parfaitement distillée au fil de chacune des lettres. les petits détails vestimentaires ou autres rendent tout ça très vivant et très réaliste. 
On ne croirait jamais que cela a été écrit pas deux personnes différentes, et en si peu de temps. 
Vraiment, bravo !  
Luna
Posté le 09/02/2015
Kitty : Merci pour tes compliments, Rachael =) Pour la Saint Valentin, on avait envie d’écrire un texte un peu à la Jane Austen, ravie que tu ais trouvé que l’ensemble faisait réaliste ^^Luna : Oh merci Rachael, c\'est très gentil
Diogene
Posté le 08/02/2015
Ah quel ravissement de voir les choses tournées de cette manière.
Et puis,tous cespetits détails de rien du tout,qui rendent si vivant le texte, sont très agréables. 
Bravo pour votre collaboration les plumes
Luna
Posté le 08/02/2015
Kitty : Merci pour ta lecture et ton commentaire =)Luna : Merci Diogène ! Je me suis vraiment amusée avec ce texte ^^
Nascana
Posté le 13/02/2015
Au moins, cela finit bien. Pas comme tout le monde l'aurait voulu mais pour Charlotte, ça finit bien. Je suis contente pour elle même si au final, il n'y aura pas de mine de diamants.
Nascana 
Luna
Posté le 13/02/2015
Kittylou : Merci pour ta lecture et ton commentaire =) Oui, une histoire qui finit bien même si Charlotte n’aura pas sa parure en diamants ^^Luna : Merci beaucoup pour ta lecture et ton commentaire Nascana :) Charlotte n\'aura pas les diamants de Miss Ellington, mais au moins elle fera son mariage d\'amour avec son cher et tendre James ^^
Vous lisez