7 jours

Aujourd'hui j'ai été condamné à mourir. Vous m'avez jugé le jour de mon anniversaire. Un homme devrait avoir le droit de fêter sa naissance comme il se doit et non de renoncer à sa liberté le même jour. Je n'écris pas cette lettre pour ma famille, je n'en ai point. La seule famille que j'avais était mon chien et vous me l'avez enlevé. Il était vieux et avait besoin de soin tous les jours. Il est mort durant mon procès. Si j'étais resté chez moi pour m'occuper de lui, il serait peut-être encore en vie. Pourtant, on m'a arrêté. J'ai perdu ce que j'avais de plus cher, la vie n'a plus de sens pour moi. Peu importe maintenant vu que vous allez me l'ôter. J'écris pas une lettre de clémence et encore moins une demande de grâce. Le gouverneur peut aller voir ailleurs, je ne le supplierais pas. J'écris pour crier à l'injustice de la justice. Pas pour moi mais pour les futurs condamnés. Je veux que mon âme de futur-sans-vie les mette en garde. Méfiez-vous de la justice révolutionnaire, elle est sombre et terne. Mieux vaut mourir sous les coups de mousquet d'un quelconque policier que de dire bonjour à la guillotine de bon matin. Et ensuite lui dire au revoir. Fuyez la mort préparée avant qu'elle ne vous attrape. Je suis le Comte De Fenay, condamné à mort pour Royalisme et il me reste 7 jours avant l'application de ma sentence.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
touratiy
Posté le 25/02/2021
Bon début. Il faut espérer qu'il ne va pas mourrir à la fin, sinon, ce serait une grande frustration. L'histoire se déroule à une époque où être royaliste était un crilme ? Situer l'époque aurait peut être apporté un plus
Ora Koro
Posté le 26/02/2021
Dans les prochaines lettres on comprend quelle époque avec des mentions de personnages célèbres, mais je ne peux pas te révéler ça maintenant 😜
Vous lisez