6. Des loups-garous

Par Elka

Lyz quitta le Diner d’une démarche raide, son nez dirigé vers le sol comme une dague qu’il se retiendrait de lancer sur quelqu’un. Il avait encore pâli et Ismael ne savait pas quoi dire pour l’apaiser. Il craignait que son ami lui saute à la gorge comme à l’école. Ça faisait deux fois en deux jours que Lysander se montrait aussi mal, et il ne pouvait dire si c’était ça ou la présence de deux loups-garous à quelques mètres qui lui nouait le plus l’estomac.

Heureusement, ils ne les suivirent pas.

— Ça va ? osa-t-il demander une fois sur l’escalator.

Le regard que son ami posa sur lui était si affûté qu’Ismael eut envie de s’enfoncer six pieds sous terre. Lysander se reprit avant qu’ils n’atteignent le rez-de-chaussée, faisant un effort manifeste pour ne pas se montrer cassant.

— Je vais rentrer chez moi. Va rejoindre Damian et Alejo. Bonne séance à vous.

Il le salua mollement et traça vers la sortie, laissant Ismael pétrifié. La silhouette de Lyz, ses cheveux sables en épis, ses épaules tendues, sa démarche saccadée, disparurent rapidement de sa vision. Comme ce vendredi, à l’école.

Y avait-il quelque chose qu’il pouvait faire ?

Les jambes en plomb et le cerveau tournant à cent à l’heure, Ismael obliqua pour se rendre vers les salles de cinéma. Plusieurs fois, il leva un regard inquiet vers l’étage, et il lui sembla apercevoir la fille ou le garçon avant de réaliser que ce n’était pas eux.

Des loups-garous.

Avait-il vraiment pris conscience de ce qu’impliquait l’existence de Lyz ? Non, absolument pas. Avant cette seconde, il n’avait même pas imaginé qu’il en existe d’autres comme lui. La lycanthropie demeurait un concept flou. Il avait été stupide, ou alors… Peut-être qu’au fond, une part de lui n’y croyait pas encore pleinement.

Il remarqua Damian et Alejo dans un sursaut, ses amis l’étudiant avec circonspection.

— Tout va bien, Ismael ? demanda Alejo en penchant légèrement la tête.

Dieu qu’il aimait la douceur inquiète de ses yeux sombres.

— Ça va, mentit-il avec un nœud dans la gorge.

— On dirait pas, répliqua Damian avec sa franchise naturelle.

Il se mordit l’intérieur de le joue, dans un tic qui ne ressortait que quand il flairait le soucis. Ismael eut alors une vision très clair de la suite. Il allait voir ce film avec ses deux amis, savourer la présence d’Alejo dans le noir tout en souffrant de la frustration de ne pas pouvoir le toucher ; ils iraient boire un verre ensemble après, rire très certainement, puis il rentrerait chez lui l’esprit plus léger.

— Désolé, dit-il, mais je peux pas venir, finalement. Lyz va pas très bien, faut que je le retrouve. On se voit lundi.

Il tourna les talons avant de chercher à lire leur réaction et marcha d’un pas pressé en faisant semblant de savoir où il allait.

Il se réfugia dans un magasin quelconque et sortit son téléphone.

 

Ismael :

Mon ciné est annulé. Tu veux de la compagnie ?

 

Lysander :

Non, ça va.

 

Ismael :

T’es sûr ? Je peux faire quelque chose ?

 

Lysander :

Ismael, laisse-moi respirer. Je ne suis pas en colère contre toi, je veux juste être seul.

 

Ismael se mordit la lèvre, rongé par une honte qui lui chauffait les joues. Il devait arrêter de s’accrocher à lui comme ça ; à force de craindre que Lyz le lâche, c’est ce qui allait vraiment se produire.

Il trouva un coin où s’asseoir et, tout en jouant avec ses bracelets, réfléchit sérieusement à la situation. Finalement, il n’allait voir ni Alejo et Damian, ni Lyz. Okay, il avait peut-être fait exprès. C’était trop dur de discuter avec Alejo comme si de rien n’était. Trop dur de cacher ça à Damian et de se demander s’il allait aussi tomber amoureux de lui. Il ne s’était jamais posé toutes ces questions avec Lucy.

Mais Lyz traversait un truc et le mettait de côté. Il était fasciné par sa condition, et n’en avait jamais été gêné, alors pourquoi le jeter maintenant ? Que se passait-il vraiment ?

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Dédé
Posté le 03/05/2020
Pauvre Ismael… Alejo ne le mérite pas. Alejo n'a rien fait, en soi, mais aaaah! c'est frustrant de voir notre personnage comme ça… Finir tout seul à la fin du chapitre, le pauvre… Je me suis demandé à un moment si Alejo et Damian ne vont pas penser qu'il se passe quelque chose entre Lyz et lui. Genre, ils seraient l'incarnation-même du lecteur relou qui les shippe :P

Non mais promis, je vois leur relation simplement comme une bromance maintenant.

Lyz a l'air de se renfermer sur lui-même quand "l'autre" s'agite beaucoup. Sans doute pour protéger son entourage d'une éventuelle transformation. C'est si déchirant…

A très vite pour la suite ! :D

Coquillette :
Il se mordit l’intérieur de le joue, dans un tic qui ne ressortait que quand il flairait le soucis. --> souci ?
Elka
Posté le 04/05/2020
Ce chapitre a été modifié uhuhu Je pense qu'il est quand même mieux comme ça (ta réaction me plaît ahahaha). Allez, ils sont mieux comme ça qu'en couple, crois-moi. Je ne sais pas si, à ce stade, ils envisagent quoi que ce soit entre Lyz et Ismael.
Niveau couple, Ismael n'est sorti qu'avec des filles. De mon expérience de lycée, je ne traînais qu'avec des filles et personne ne nous disait amoureuses.

Merci pour ta lecture (et la coquillette !)
Dédé
Posté le 04/05/2020
Je sais, je sais, mais je me demandais si tu allais jouer cette carte-là. Ca aurait pu être un joli pied de nez à tous tes lecteurs relous.

C'est vrai que le côté bromance, ça rend la relation encore plus belle. Hâte de lire la suite en tout cas ! :D
Elka
Posté le 04/05/2020
Dans mon premier jet le sujet était abordé, mais plutôt vers la fin. Là, en réécriture, je ne pouvais pas le caser (et je pense que ce n'était pas nécessaire).;
Ca pourrait s'envisager en tome 2, mais niveau évolution des personnages ça ferait comme un retour en arrière.

Non le top c'est que lecteur se dise tout seul "ah, c'est mieux/plus logique comme ça, en fait"
Et puis, si je ne dis rien, je peux aussi le lecteur imaginer ce qu'il veut :)
Dédé
Posté le 04/05/2020
Autant laisser le lecteur imaginer (même si mon imagination peut s'avérer dangereuse, je peux aller tellement loin… ;) ).
Hinata
Posté le 29/12/2019
Oh la la, bon, faut que je t'avoue que je ship déjà Ismael et Lyz... c'est mal ? XD (nan parce que ça m'énerve, je suis un grande fan de bromance mais là ils sont beaucoup trop mignons, ça pourrait carrément aller plus loin que l'amitié...je sais pas qui est cette Suzan que Lys a évoquée mais même sans l'avoir encore rencontrée je l'aime pas haha XD)

Sinon j'adore l'action, les scènes de famille sont super, les lieux trop cool, et ces deux lycans là, ils mettent une tension c'est niiiice ! ^^
Hinata
Posté le 29/12/2019
"Il y avait le prénom « Bowie » griffonné dessus. Ismael lui fit un sourire innocent, c’était son petit jeu quand on lui demandait son nom, depuis qu’un serveur avait noté « Israel » sur son café."

> aussi j'adore ce genre de détails !! <3
Elka
Posté le 30/12/2019
Les noms sur les gobelets de café, c'est ma passion xD (je me suis calmée, mais je le faisais souvent, au lieu de donner le mien)

Tu as le droit de les shipper... eux et moi nous y sommes résolus ahahahaha (mais pauvre Susan, à peine citée, déjà rejetée !)
Stella
Posté le 16/10/2019
Coucou
Bah écoute moi je trouve qu'il y a de la tension dans ton récit (le terme est plus approprié que suspence) surtout apportée par les conflits internes de tes personnages.
"Ismael eut alors une vision très clair de la suite. Il allait voir ce film avec ses deux amis, savourer la présence d’Alejo dans le noir tout en souffrant de la frustration de ne pas pouvoir le toucher ; ils iraient boire un verre ensemble après, rire très certainement, puis il rentrerait chez lui l’esprit plus léger.
— Désolé, dit-il, mais je peux pas venir, finalement. Lyz va pas très bien, faut que je le retrouve. On se voit lundi."
J'adore ❤️❤️❤️ il est trop chou
C'est intéressant que depuis que Lyz lui a révélé son secret, Ismael n'ait pas cherché à en savoir plus. C'est touchant il ne l'a pas bombardé de questions. Et aussi intéressant qu'il ne l'ait jamais vu se transformer.
Parce que je suis sadique j'ai hâte qu'Ismael soit fâché contre Lyz pour tester leur belle amitié
Des bisous étoilés
Elka
Posté le 25/10/2019
Hello Stella !
Désolée j'étais partie en vacances sans ordinateur, d'où le délai de réponse.
C'est gentil de relever les passages précis que tu aimes (du coup moi je suis contente de voir que cet enchaînement fonctionne)
Oh mais quel sadisme ! :o Les amis ne se fâchent jamais, voyons, que vas tu croire là :p
Bon, donne-leur encore un peu de temps avant d'en avoir marre l'un de l'autre ahahaha
Encore merci !
Vous lisez