5. Duel

Par Mart

Par Greg, avec une balle de basket et trop d’émotions, le 8 décembre 201*.

« Tout repos

Hanté

Pas de répit

Chassé »

J’ai bien failli me prendre la balle en pleine figure quand il me l’a lancée. Sur le moment, je n’ai rien compris, je l’ai juste attrapée par réflexe. Il m’avait touché, et soudain toute ma colère s’était évaporée, ne me laissant que mon hébétude. Lui par contre avait l’air plus furieux que jamais.

– Je me le demande aussi, parfois… C’est quoi qui te dérange ? Je ne suis pas assez bien pour toi ? Non… C’est toi le problème, t’as peur, et tu ne veux même pas l’assumer. Petite bite !

Je devrais me défendre, dire quelque chose, lui expliquer… mais je reste bouche bée. Je crois que je suis encore sous le coup de l’émotion. Cette scène a quelque chose de surréel, j’ai comme l’impression de l’observer de l’extérieur.

– T’es vraiment minable, tu sais ? ajoute-t-il. Rends-moi ma balle, je me tire.

Il est si calme d’ordinaire… Pourquoi est-ce qu’il s’énerve comme ça, tout à coup ? J’avais jamais fait gaffe, il est plutôt craquant avec les sourcils froncés. Merde, faut que je m’éclaircisse les idées, c’est pas moi, ça.

– Viens la chercher, lui lancé-je d’un air de défi.

– T’es sérieux là ? me demande-t-il, un sourcil levé, une veine battant à la tempe.

– Et comment !

Je lui tourne le dos et commence à marcher tranquillement vers le terrain de basket en dribblant. Il était temps qu’on commence à bouger, j’allais finir par geler sur place avec le froid qu’il fait. Ce qu’on nomme parc n’a rien de très vert, surtout maintenant en hiver. Il y a bien une promenade flanquée de quelques arbres rachitiques, quelques parterres à fleurs déserts et un gazon plus brun que vert, mais il y a surtout un grand skate-parc et le terrain de baskets, coulés dans le béton. Les dossiers des bancs ont presque tous disparus, les paniers de basket ne sont plus que des anneaux avec des panneaux en état… approximatif au mieux. Les marquages cependant sont encore clairs ; ça fera l’affaire.

J’ai une conscience bizarre de Jason. Je lui tourne le dos, mais je le sens hésiter. Je me l’imagine sûrement. Ce qui est certain, c’est qu’il n’hésite pas longtemps. Il se jette à ma poursuite, me dépasse par la gauche et essaie de me prendre la balle. Je l’ai senti venir, il ne brasse que de l’air.

Tel un taureau agacé par un lâche picador, il revient à la charge. Le jeu est lancé ! Je feinte à droite et perds presque la balle. J’arrive cependant à la garder par un tour sur moi-même. Bon, je pense que j’enfreins un peu les règles, mais il n’y a pas d’arbitre pour siffler la faute, alors je reprends mon dribble et fonce vers le panier. Trois pas, un lay-up parfait, et c’est le panier !

Quand je me retourne, je vois Jason, quelques pas plus loin, les bras croisés et un sourcil levé. Je me demande à quoi il pense. Est-ce qu’il me prend pour un fou ou bien est-il un peu amusé ? Il m’est de nouveau complètement étranger, et… Ça fait bizarre. Mon enthousiasme est tout à coup douché, et je me demande ce que je fais là. Je n’étais pas censé le planter là, de base?

Avant que j’en décide autrement, je fais une passe à Jason. À lui de voir ce qu’il décide de faire, la balle est littéralement dans son camp.

S’il tourne les talons et part, ce sera la fin de… Quoiqu’il y ait eu. Je le regretterai sûrement, mais ce serait probablement pour le mieux. Qui sait combien de temps je vais rester avant que mon père fasse un nouveau caprice. Si je devais me faire mon premier ami depuis que j’ai dix ans, je serais inconsolable de le perdre. S’il décide de rester, de devenir vraiment mon ami… Eh bien je serai vulnérable. Je le suis déjà, à le voir m’observer, les sourcils froncés, la balle serrée dans ses longs doigts bruns.

Puis, peu à peu, sa posture perd de sa raideur, ses traits s’adoucissent, et il commence à dribbler.

Et je ne sais pas si j’en suis soulagé ou terrifié.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Flammy
Posté le 29/02/2020
Coucou !

Les choses bougent un peu, c'est pas plus mal ! ^^ Par contre, j'avoue que j'ai un peu de mal à suivre la successions des émotions de Greg. Il est énervé, il a peur, il veut jouer, veut choper Jason, puis veut de nouveau fuir, a peur... Bref, ça modifie beaucoup est très peu de temps, et même si certains changements sont compréhensibles/normaux, certains m'ont laissé un peu plus perplexe, comme le même où, au début, il reste bouche bée et se sent déconnecté de la situation. Je trouve que ça fait un peu "surréaction" comme ça. En fait, c'est peut-être que tout s'enchaîne un peu trop vite.

Sinon, c'est cool de voir que Greg s'ouvre enfin un peu, je me demande ce que ça va donner =D

Je peux lire le chapitre suivant ou pas ? ^^
Mart
Posté le 29/02/2020
Yo Flam !
Oui, tu peux lire la suite ^^.
Pour ce qui est des émotions de Greg... En fait c'est voulu. Je ne sais pas si c'est une bonne idée de ma part, mais ça s'explique plus tard. x)
Flammy
Posté le 29/02/2020
Oui, je me suis dit que c'était peut-être fait exprès mais bon, vu que la question s'est posée, j'ai préféré le souligner au cas où ^^
Mart
Posté le 29/02/2020
Et tu as bien fait, au moins ça me dit que ça marche avec le lecteur ^^.
Renarde
Posté le 18/02/2020
Coucou Mart,

J'ai eu de la peine avec le début du chapitre, notamment ce "C’est sûr qu’un noir gay, personne n’en voudrait !" qui tombe un peu de nulle part pour moi.

Je trouve normal que Jason s'énerve, mais je ne vois pas trop le rapport avec sa couleur de peau ou son orientation sexuelle, surtout que Greg n'a fait aucune allusion en ce sens et que Jason n'a pas l'air d'être ostracisé ni pour l'un ni pour l'autre à ce stade du récit.

Quand Greg lui demande "Pourquoi tiens-tu tant à te rapprocher de moi ? On se connaît à peine…" je ne trouve pas que c'est une question humiliante, mais plutôt une bonne question. Je trouvais la première réponse de Jason "Mais j’en sais rien, putain ! T’es casse-couilles, sérieux ! Pourquoi tu peux pas juste accepter que je m’intéresse à toi ?" plus cohérente (et également parfaitement adaptée à cette nouvelle question).

Je ne sais pas si tu as prévu quelque chose entre ces deux-là, mais je laisserais planer le mystère plus longtemps sur leurs orientations/attraction respective.

Après, j'ai beaucoup aimé la partie de basket et le revirement de Greg, qui se prend au jeu malgré lui. On sent que les barrières tombent à son grand désarroi et que toute la peur de ses expériences passées refait surface.

Cela rend tout son comportement hyper cohérent je trouve. Il a à la fois très envie et besoin d'avoir un ami, tout en redoutant ce qui va invariablement suivre.

Donc hormis le petit bémol du début, j'accroche toujours bien et j'ai hâte de lire la suite !
Mart
Posté le 18/02/2020
Coucou Renarde !
Je comprends que tu aies eu du mal avec le début... J'ai changé le "Comment peux-tu m'aimer ? On se connaît à peine" de Greg en la réplique que tu as citée. Et du coup, la première réponse de Jason est vachement forcée... Je vais voir comment j'arrange ça. Merci en tout cas de m'avoir fait part de ton ressenti !
Si Greg semble cohérent, ce début d'histoire est déjà une petite réussite ! :D
Merci beaucoup pour ton com' <3
La suite arrive bientôt ! (Au plus tard demain soir !)
Mart
Posté le 28/02/2020
Voilà, passage modifié ! :D J'espère que ça passe bien comme ça ^^' (je me suis laissé aller dans le vulgaire, je ne sais pas si ça va choquer, mais ça semblait... Pertinent.)
Renarde
Posté le 07/03/2020
Désolée pour le temps de réponse ! Alors je préfère nettement la nouvelle version, c'est beaucoup plus "logique" (même si lorsqu'on parle d'émotions, ce n'est pas forcément la logique qui prédomine). En plus, cela ajoute une part de mystère (on devine sans être sûr) et ça, j'aime beaucoup !
Sorryf
Posté le 12/02/2020
Quoi mais c'est déjà fini ? c'est allé trop vite purée !!
Bon, pour le moment j'aime beaucoup, c'est mignon et intriguant, fluide, peut-être un brin classique, mais une fois de temps en temps ça fait du bien !

J'ai hate d'en voir plus, de savoir pourquoi Greg est si renfermé, et surtout, inutile de le dire : je les shippe à fond xDD

Maintenant, j'ai plein de questions ! comme le forum est en panne je n'ai pas pu enquêter sur ton JDB, et je me demande ce que c'est que cette histoire : un ancien projet terminé que tu reprends (vu que t'as mis réécriture). Ton projet dont Olek attendait la suite, ou rien a voir ? est-ce que Héros ratés sont en pause le temps que tu finisse celui-ci, ou tu fais les deux en parallèle ? Tant de questions...

Aussi, histoire de pas te laisser sans pinailler :p : j'ai lu ces deux derniers chapitres à la suite mais j'ai quand meme été un peu perdue au début de celui-ci, je comprenais pas pourquoi Jason balançait d'un coup qu'il était noir et gay comme si Greg le repoussait pour ça alors que a priori il le savait même pas (qu'il était gay). J'ai relu la fin du chapitre précédent et en fait ça se suit bien, c'est même un bon dialogue et on comprend que Jason ait sauté a cette conclusion. Mais d'avoir coupé entre les deux ça fait perdre le fil, (en tout cas pour moi, a voir si je suis la seule). Peut-être que ce serait plus compréhensible si tu terminais le POV Jason par un petit paragraphe intérieur, ou il fait comprendre au lecteur qu'il se sent rejeté parce qu'il est gay, comme ça on comprendrait tout de suite pourquoi il explose au chapitre suivant.
Tu postes a quelle vitesse ? Tu as combien de chapitres sous la main ? c'est de grosses réécritures ou juste des petites corrections ?
j'attends la suite !
Mart
Posté le 12/02/2020
Yo Sorryf !
C'est vraiment un gros chantier, cette réécriture (Jason par exemple n'existait pas dans la version précédente...) alors à part les grandes lignes de l'histoire, tout change et je me retrouve avec plein de questions que je ne m'étais pas posées avant.
Je vais essayer de poster un chapitre par semaine à partir de maintenant parce que ma copine m'a mis au défi de finir cette histoire pour août. Héros ratés passe donc un peu au second plan, même si j'ai presque fini l'écriture du prochain chapitre (depuis deux semaines, je crois... ^^').
Ce n'est pas le même projet que celui dont Olek attend la suite, c'est La Guerre des Ombres, ça. De la fantasy qui me demande encore un peu de worldbuilding pour ne pas faire n'importe quoi et où je multiplie les points de vue... Je me suis mis la pression dessus à mort à un moment, et là j'ai difficile à le reprendre parce que j'ai l'impression que j'écris moins bien ^^'.
Pour en revenir à HalM, je n'ai presque pas d'avance mais je sais très bien où je vais (pas de plan, mais j'ai longuement réfléchi à comment je voulais changer mon premier jet). Le prochain chapitre ne devrait pas trop tarder du coup ^^ (y a moyen que je fasse plus d'un par semaine, mais on verra).
Pour la réaction de Jason, elle s'explique peut-être mieux en sachant que j'avais initialement mis comme dernière phrase de Greg "Comment peux-tu m'aimer ? On se connaît à peine...", mais je trouvais ça un peu trop direct et préférais que ce soit Jason qui saute à cette interprétation. J'aimais bien terminer sur la phrase de Greg, mais c'est vrai que ce n'est peut-être pas la meilleure façon de couper le chapitre. Je vais réfléchir à ton idée de paragraphe introspectif pour Jason.

Merci en tout cas pour ton gros com', ça fait vraiment plaisir de voir que tu as accroché ! (C'est une de mes premières histoires, la première après l'écriture du "premier tome" de Héros ratés ^^)
Vous lisez