3 - Choisir

Par Seja

Elisa suit Mathilde à l’intérieur, là où le froid est moins mordant. Elle n’a pas encore croisé son regard, elle ne sait pas à quoi s’attendre.

Elle s’assoit, regarde Mathilde mettre de l’eau à chauffer.

—  On n’aurait jamais dû se séparer.

Elle lui tourne toujours le dos, elle a la tête baissée.

—  On aurait dû rester groupés.

—  Ca aurait changé quoi ? On se serait fait prendre pareil, mais on aurait été plus nombreux.

—  On aurait peut-être pu se défendre.

—  Il y avait trois voitures de soldats, Mathilde. T’aurais rien fait du tout. T’aurais juste fini avec une balle dans le crâne.

Elle se tourne vers Elisa, il y a de la fatigue dans son regard. Puis, elle s’assoit en face, ses épaules s’affaissent.

—  Je suis contente que vous ayez survécu, toi et Charlie.

Elisa hoche la tête. Elle veut tellement oublier ces derniers jours dans la forêt. Le froid, la peur.

—  La petite va bien ?

Elle voudrait bien répondre par l’affirmative, mais ça serait mentir.

—  Elle est pas faite pour cette vie.

—  Tu connais quelqu’un qui est fait pour ?

—  Elle l’est encore moins que n’importe qui. Elle tiendra pas, Mathilde.

—  T’as une solution à ça, Lisa ?

Non. Non, bien évidemment qu’elle n’en a pas.

—  Son seul souci devrait être de pas foirer à l’école, soupire Elisa. Pas de fuir devant des soldats.

—  Et le tien devrait être de ne pas te planter dans la comptabilité de ta boite. Plus personne n’est à sa place ici.

—  Elle pourrait se rendre. Ils vont pas l’exécuter. Ils lui donneront un toit, un endroit plus sûr.

—  Et ils vont en faire une citoyenne modèle.

—  Est-ce que c’est si mauvais ?

—  Je ne sais pas, à toi de me le dire.

Elisa baisse le regard sur ses mains. Mathilde se lève, enlève l’eau du feu, la verse sur les feuilles de thé. Puis, elle lui tend une tasse, revient s’assoir.

—  Elle est sous ta responsabilité, Lisa. On fera ce que tu décideras.

Elle fait une pause, une très longue pause.

—  Mais est-ce que ta soeur aurait voulu ça pour sa gamine ?

—  Compliqué de savoir ce qu’auraient voulu les morts, bougonne Elisa.

Elle boit une gorgée de thé, ça réchauffe un peu.

—  Mais ma soeur n’aurait sûrement pas voulu que Charlotte ait la vie qu’elle a maintenant. Elle a à peine seize ans, Mathilde !

—  Je sais.

Elle soupire.

—  Je le sais très bien, Lisa. Le souci, c’est qu’il n’y a pas vraiment de bon choix. Elle reste avec nous, elle risque de mourir. D’une balle, de maladie, de n’importe quoi. Elle part avec eux, elle peut survivre. Mais ils feront en sorte qu’elle perde qui elle est. Peut-être que tu devrais lui parler ?

—  Pour lui dire quoi ?

Mathilde la regarde un très long moment. Elisa sait qu’elle est en train de chercher la meilleure solution. Sauf qu’il n’y en a pas vraiment. Tous dans ce camp, ils sont des traitres, des ennemis. Tous finiront fusillés un jour. Charlotte aussi, si Elisa ne fait rien pour la protéger.

Elle a l’impression d’être face à un mur. Infranchissable. Et surmonté de barbelés. Quoi qu’elle fasse, l’issue ne sera pas bonne. Quoi qu’elle fasse, elle va perdre sa nièce. Quoi qu’elle fasse, elle va trahir sa soeur.

—  Repose-toi, dit Mathilde en se levant. On discutera de tout ça demain.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Sabi
Posté le 16/05/2020
J'ai lu d'une traite les 3 premiers chapitres pour me faire une certaine idée de l'histoire.
Pour qui aime la culture russe, le titre "Octobre rouge" parle tout de suite. J'ai cru que cela en parlerait. Ce n'était pas le cas.
J'avoue que les deux premiers chapitres m'ont laissé relativement froids. Le temps de s'adapter sûrement. Avec le troisième, j'ai commencé à rentrer un peu plus dedans.
Le problème, c'est que nous sommes balancés dès le départ dans un événement très violent sans aucune attache émotionnelle alors que les personnages principaux sont visiblement très éprouvées par la perte. On est en décalage total avec eux parce qu'on ne peut pas compatir sur la perte d'un homme dont on ne connait que le nom.
Cela dit, on s'y fait. Au bout du 3ème chapitre, on voit bien que ce n'est pas forcément le but recherché. Ceci étant, si ton but est de faire ressentir les émotions de détresse dès les premières lignes, je suggèrerais d'étoffer davantage le background de l'histoire et des personnages avant de lancer l'événement violent. Juste pour donner le temps au lecteur d'atterrir. Sinon, c'est trop brusque.
Il y a à ce stade quelque chose qui donne envie de voir la suite. Je suis curieux de savoir quel est ce pays en guerre dont tu nous parles. Au vu des prénoms, nous ne sommes clairement pas en Russie...
Léthé
Posté le 22/09/2019
Aaaaah, Lise est la tante de Charlotte ?! Eh beh ça c’est pas du tout senti dans les chapitres précédents XD du coup, je me demande si ce serait pas mieux de les rendre un peu plus proches, parce que là c’est carrément le pole nord entre les deux ! J’imaginais que Lise serait plus protectrice envers quelqu’un de sa famille (qu’elle a l’air de vouloir sauver par-dessus le marché)

Après bon, je connais pas encore trop le caractère de Lise mais j’ai cru comprendre que c’était une Ankha en puissance xD ! À mon avis elle doit pas trop parler sentiments et tout ça.

C’était un bon chapitre, j’ai hâte d’en savoir plus sur la guerre, mais l’univers me fait vaguement penser à BP (les résistants/fuyards d’un côté, les soldats de l’autre). On sent le fond de dictature.

Allez, je passe de suite à la suite (ça fait une répétition mais c’est pas grave :*)
Seja Administratrice
Posté le 18/04/2020
Oupsi :p Ouais, niveau caractère, Elisa est plus proche d'une Ankha que... que d'une personne normale x) Toujours un fond de dictature, tu me connais.
Dédé
Posté le 28/08/2019
C'est ce que l'on appelle un dilemme impossible. Deux choix. Aucune option qui fait envie. Aucune option moins pire que l'autre. On pourrait dire que la mort est pire que tout, mais j'en suis pas sûr…

Cette ambiance lugubre qui se dégage de ce dialogue… C'est… Où est la corde ? GIVE ME A ROPE !!

Le "mieux" serait de laisser le choix à Charlie. Peut-être que c'est ce qui est sous-entendu par "tu devrais lui parler". Mais là aussi, la gamine qui doit décider de son sort, c'est pas la grande joie au village non plus…

Bref, à voir ce que va réserver le lendemain. Je suis pas sûr que tout s'arrange d'un coup de baguette magique. Au contraire, je m'attends à une situation pire que l'actuelle.

Je suis pessimiste sur la suite de l'histoire, j'espère que tu es heureuse ?

A bientôt, sinon ! :D
Seja Administratrice
Posté le 29/08/2019
On peut faire tellement pire que la mort x)
Pas dit que Charlie ait très envie de prendre ce genre de décisions, elle est toute jeunette, la pauvre :P
Pire ? Mais non, mais non.
Jupsy
Posté le 25/08/2019
Coucou !

Ce chapitre était intéressant à lire. Je n'aimerais pas être à la place d'Elisa, qui se retrouve face à un dilemme sur sa nièce. En même temps, c'est dur de savoir ce qui est mieux pour ses proches dans une telle situation. C'est un débat intéressant parce qu'il n'y a pas de pire ou de meilleure solution. Est-ce qu'une adolescente de seize ans doit mourir pour des idées ? Ou doit-elle avoir la chance de survivre même si cela signifie qu'elle devrait se soumettre ? Après pourrait-elle réussir après avoir vu Pierre se faire exécuter ? Et puis, aurait-elle vraiment une chance de survivre ? Parce que bon, ça ne veut rien dire. C'est compliqué comme situation, mais il est vrai qu'à 16 ans, elle est sans doute capable d'entendre et de discuter avec sa tante de la question. D'ailleurs ce serait sans doute le mieux parce que si un truc se fait dans son dos, ça va le faire moyen à mon humble avis.

Enfin une chose est sûre, ils sont dans le caca et je n'aimerai pas être à la place d'Elisa.


Rendez-vous au suivant ? Quand ? Surprise !
Seja Administratrice
Posté le 25/08/2019
Bah n'importe quel choix sera le mauvais, non ? C'est pas une question à laquelle on peut trouver une réponse valable. Mais bon, c'est peut-être pas forcément le combat des gamins. Dunno x)

Oh, on peut oublier pas mal de choses, l'esprit est une chose merveilleuse. La propagande aussi. Je ne sais pas si à 16 piges, j'aurais pu prendre ce genre de décisions. Ca peut être rassurant que quelqu'un décide à ta place.
Elga
Posté le 16/04/2019
Coucou!
Me revoilà sur ton chapitre 3. RAS sur le 2. Ici j'ai qq remarques. Déjà je me demandais si tu écrivais parfois des pièces de théâtre, je ne sais pas, j'irai voir sur ton jdb. Beaucoup de dialogue ici mais ça ne me gêne pas du tout, parce que je le trouve bien écrit et efficace.
J'ai juste une remarque, un truc qui m'a fait tiquer en tant que lectrice. On apprend ici qu'Elisa est la tante de Charlie, on suppose donc qu'elles ont une différence d'âge (d'ailleurs on sait que Charlie a 16 ans) or je m'étais imaginé dans le 1er chapitre qu'il s'agissait de 2 ado (je ne sais pas pourquoi). On sentait bien  qu'Elisa était plus expérimentée moins effrayée mais je ne pensais pas que ça pouvait être dû à leur différence d'âge. Du coup, je me questionnais: pourquoi ne pas glisser cette info dans le chap 1? Bon ce n'est pas grand chose mais voilà j'ai eu l'impression de devoir remettre en place les pièces du puzzle.
  Sinon un autre détail, plus petit. Elle a demandé vers la fin "pour lui dire quoi?" Or il me semble que Mathilde juste avant vient de lui suggérer ce qu'elle pourrait dire justement. Il me semble que "pour lui dire ça?" Donnerait une tonalité plus "ironie tragique" et conviendrai assez a ton style.
Enfin, vivement la suite! Car questcequi se passe pour tout ce monde là ? Ça m'intrigue... 
Seja Administratrice
Posté le 16/04/2019
Décidément, l'ombre du théâtre plane toujours au dessus de moi xDD Pour la petite histoire, j'aimerais bien en faire un jour, vraiment vraiment. Du coup, en attendant d'être prête, j'ai tenté quelques fois des romans tout en dialogues : aucune narration, juste des personnages qui échangent. C'était tellement kiffant à écrire :P
Oh, bah oui, si t'as vu Elisa comme une ado, c'est un peu gênant. Je la situe autour des 35 piges. Du coup, je verrai dans une récriture pour glisser une indication dans le premier chapitre. Et bien noté pour l'autre détail ! Owi, tout plein de tragique :P
Merci pour tes lecture ! 
Vous lisez