28 - Lutter

Par Seja

Thomas ne sait pas trop depuis combien de temps ils sont là. Il a un peu perdu le compte des jours. Il oublie beaucoup de choses en ce moment, il ne sait pas trop pourquoi.

—  Tom ?

Il se tire difficilement de ses pensées, se tourne vers Charlie. Elle vient souvent le voir, lui parler. Il ne sait pas trop pourquoi. Là, c’est le moment où on les laisse sortir. Il aime bien ces moments, malgré la bruine collante.

Elle est pâle, Charlie. Il a l’impression que ça devrait l’inquiéter, mais il n’arrive pas à se rappeler comment on ressent ça. Alors, il hoche la tête, il attend qu’elle poursuive. Parce qu’elle parle beaucoup, elle lui raconte des choses. Il en oublie les trois quarts.

—  Tu te souviens de notre campement ? demande-t-elle. De Mathilde, de Lise, de tous les autres ?

Il fait un effort, vraiment, pour tenter de remettre des images sur ce qu’elle lui dit. Il fait un effort et il a l’impression de voire ressurgir certaines choses, trop vagues pour mettre vraiment des mots dessus. Il hausse les épaules. Ca ne semble pas être important. Mais Charlie insiste.

—  Lise m’avait raconté comment tu les avais rejoints. Tu t’en souviens ?

Il s’en souvient, mais ce souvenir est lointain, comme un rêve. Il hausse les épaules.

—  Elle travaillait dans un centre où on plaçait les enfants en attendant de les réintégrer. T’y étais à la mort de tes parents. Tu te souviens de ce moment ?

—  Oui.

S’il y a une chose qui est restée claire, c’est bien ce moment. Des soldats qui sont venus pour l’arrestation, les coups de feu, les corps qui s’effondrent. On lui a dit que ses parents avaient trahi le pays, pour ça qu’ils ont dû être arrêtés.

Il se souvient aussi de Elisa, de ce centre. A ce moment-là, il sentait de la colère, il ne comprend plus trop pourquoi.

—  Elle vous a fait sortir, toi et d’autres. Vous avez fui la ville. Tu te souviens ?

Il se souvient.

—  C’était comment au début ? demande-t-elle.

Il croise son regard, réfléchit. Elle n’était pas là au début, elle les a rejoints plus tard. Il réfléchit, encore et encore. Il réfléchit pour essayer de faire remonter les souvenirs, les ressentis. Il réfléchit.

—  Froid.

Il prend une inspiration de l’air humide.

—  C’était l’hiver, dit-il. On… on avait pas beaucoup de provisions. On a passé un moment dans un… dans un entrepôt abandonné. On…

C’est difficile de réfléchir à ça. Parce que de poser des mots dessus, ça ne fait pas que remonter les images, ça fait remonter la colère. Et la colère, c’est mauvais, c’est ce qu’on lui a dit.

—  Elisa était là, avec nous. Elle… elle…

Il se prend la tête entre les mains. Ca lui cogne, là, entre les tempes.

—  C’était difficile, dit-il en relevant le regard vers Charlie. Pour tout le monde. Mais…

C’est tellement compliqué de dire ce qu’il a envie de dire. Il a ces pensées qui lui susurrent que c’est mal. Mais là, il a envie de les faire taire.

—  Mais c’était mieux que d’être dans le centre. Mieux que d’être avec ceux qui ont tué nos proches.

Il se sent tellement mal face à cette déclaration. Il se sait en faute. Il sait que ce n’est pas ce qu’il devrait penser.

—  Elisa, elle… elle nous a fait promettre de ne pas oublier ce qu’ils avaient fait à nos parents, ce qu’ils voulaient nous faire. Elle… elle nous a fait promettre qu’on continuerait à se battre. Pour ne pas les trahir. Elle…

Il inspire, même respirer devient difficile.

Il sent alors la main de Charlie sur la sienne, relève le regard vers elle. Et là, dans ses yeux, il voit quelque chose. Quelque chose qu’il a souvent vu chez les autres enfants qui étaient avec eux. Il le voit et il sent son coeur se serrer.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Dédé
Posté le 24/04/2020
C'est toujours la joie au pays de Candy par ici…

On change de point de vue avec celui de Thomas. Ca faisait longtemps ! Un personnage qui souffre. Beaucoup. Tellement. C'était dur à lire, waouh !

Ces souvenirs qui remontent et qui font mal. Je ne sais pas ce qu'il a vu dans le regard à la fin : la force de se battre ? l'innocence de l'enfance ? il s'est vu lui avant que tout ça n'arrive ?

A très vite pour la suite ! :D
Vous lisez