19 Août 23h50

Par Hylm
Notes de l’auteur : Encore désolé pour le délai d'upload. J'aimerais dire que c'est parce que je joue à plein de jeux sympas, mais en vrai j'ai juste trop de boulot. Vous avez déjà codé en java pendant 9 heures d'affilées un samedi?
Sinon, j'aime BEAUCOUP les ratons-laveurs.

19 Août 23h50

« Tu…vas…crever oui ?!

-Ngnfngnf !

-C’est plus difficile de m’engueuler quand je t’étrangle hein ? »

Voilà bien dix minutes qu’Eloïse s’occupe de son grand-père.

« Si t’avais pas mis autant de temps à monter dans l’avion on n’en serait pas là !

-Gnf !

-Attends, t’aimes l’or ? »

Eloïse sort d’une main le lingot et l’abat (ou plutôt le laisse retomber vu son poids) sur le crâne du vieil homme. Ce dernier arrête de gesticuler et elle finit simplement le travail en resserrant le nœud autour de son coup. Trois ans qu’elle prévoit ce coup, et cet idiot avait fait demi-tour au dernier moment car il voulait un sandwich au thon. Résultat : des billets (donc de l’argent) perdus, du temps aussi, ils allaient devoir passer la nuit dans un hôtel moisi et trouver un moyen de semer leurs poursuivants.

« T’ain, je vais avoir besoin d’un sac plus grand que ça si je veux m’en débarrasser… J’aurais peut-être dû le buter près des quais. Bon, trop tard, là, priorité au pognon. »

Sur ces mots, elle remet le lingot dans le sac, avec le reste de leur butin. Elle enfile son manteau gris, met le sac sur son dos et sort après avoir mis la petite pancarte ‘ne pas déranger’ sur la poignée. Une fois l'argent loin d'elle, elle pourra s'en servir de monnaie d'échange si elle est rattrapée, et elle ne fait pas confiance au type qu'elle a vu à l'entrée.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Vous lisez