1. UJU

Notes de l’auteur : Attention , scène pouvant hurter la sensibilité.

Au commencement.

J’existe.

Seul, nu, vulnérable. Ma peau se couvre de frissons sous les caresses de l’air glacé et mes muscles tressautent dans plusieurs sursauts. Mon regard s’ouvre sur ce nouveau monde à découvrir.

Je ne sais plus où j’étais hier. Seul l’instant présent compte.

Mon esprit et mon corps, encore vierge de toutes expériences de cette terre, ont accueilli avec émerveillement ce flot de pensées étrangères.

J’ai absorbé goulument les mots, les phrases, les sentiments qui se déversaient en moi. Mon être tout entier était assoiffé de vie, et l’humanité m’entourant en était une source inépuisable.

Je me souviens de la chaleur de leur regard sur ma peau, de la couleur de leur étonnement sur ma présence inattendu. Les frissons qui parcouraient leur corps, clapotaient à mes oreilles tandis que les aiguilles de leur méfiance me griffaient le cœur.

Ces premières fois conserveront cette saveur particulière qui ont teinté ma conscience naissante.

Cette virginité est loin à présent.

Les moindres parcelles de mon âme ont archivé l’entièreté du riche panel de sentiments, de sensations des habitants de cette terre.

J’ai appris leurs langues, leurs coutumes, leur loi.

J’ai lu la vérité de leur existence dans leurs yeux.

J’ai envahi leurs pensées pour les modeler.

J’ai pris place au centre de leur univers.

Je suis leur TOUT, je suis UJU.

Au fil des siècles, je suis resté à leur côté, rapatriant les égarés, guidant leur choix pour améliorer leur vie.

Leur dévotion me nourrit et je les récompense de ma bienveillance.

Les guerres ont disparu par ma seule volonté. J’ai supprimé les idées rebelles et individualistes. J’ai rendu leur cœur fertile à l’altruisme et à mon adoration.

Je suis le père universel, la voix absolue.

Mon unique préoccupation est le bien-être des mes sujets.           

Ils lèvent la tête pour me contempler et me suivent du regard, comme les fleurs suivent la trajectoire du soleil.

Des sanctuaires ont été construit à ma gloire. J’aime me rendre dans ces lieux où une profusion de vierges attendent en silence ma pénétrante bénédiction.

La tendresse et le moelleux de leurs formes rebondit ne m’intéresse pas en comparaison de leurs pensées qui viennent caresser mes lèvres, leur crainte chatouiller mon bas ventre, leur dévotion allumer la flamme de mes yeux et au rythme saccadé de mes hanches, je sens leur âme s’émietter, s’effriter et s’éparpiller parmi les courants de l’univers. Ma flamboyance les consume toute entière et j’aspire avec délice les volutes sucrées émanant de leur esprit.

Leur crâne vidé de leur personnalité se remplit peu à peu d’une folie sombre et scintillante que je ne cherche pas à dompter. Elles m’ont offert leur existence en offrande. Le juste prix pour une union avec UJU.

Dans la semi obscurité de cette place sacrée, les flammes des torches dansent sur les murs et leur corps nues usées et fatiguées. Des pantins sans âme. Je coupe les liens qui me connectent à elles.

Lassé de cette situation, je propage autour de moi la réalité que je veux voir et sans un mot de ma part, les grands prêtres m’exaucent et viennent débarrasser les lieux.

Quelques hurlements désordonnés de ces femmes fragmentées par ma puissance résonnent dans les couloirs en pierre du sanctuaire, pour finalement disparaitre. Mes serviteurs les font taire pour me laisser saoul et repus de leur présence, savourant la plénitude éphémère qui s’offre à moi. Cette plénitude rapidement interrompue par la connexion qui me relie à chacun de mes sujets et qui ne me laisse aucun répit. Comme des milliers de fils invisibles vibrant à chaque instant. Des pensées à modeler, des idées à gouter, des émotions à archiver. Ma volonté à injecter dans chacune des molécules de leur esprit.

Ma peau accueille la fraicheur d’une pluie d’automne, la douceur d’un premier baiser, la chaleur réconfortante d’un feu de cheminée. Des saveurs multiples se déposent entre mes lèvres, l’amertume d’un fruit vert, la tendresse d’une cuillère de miel. Des paysages vallonnés de collines fleurit, de champs de blé brulé par le soleil, de rivières étincelantes, se déversent devant mes yeux. Le chant entêtant de nuée d’oiseaux, le grondement menaçant du tonnerre, la mélodie d’une comptine enfantine coulent dans mes oreilles. Le parfum suave d’une nuit d’ivresse, de l’iode qui voyage caché dans la brume, du musc savoureux du travailleur emplissent mes narines.

Mon esprit ne se limite pas aux frontières de mon enveloppe charnel.

UJU est libre.

UJU vit à travers chacun.

Je voyage de corps en corps, honorant chaque existence de ma présence.

Je suis le Dieu créateur de toutes pensées.

Par moi, avec moi et en moi, la vie défile.

Les secrets de toutes âmes me sont dévoilés.

Les grands prêtres sont revenus de leur mission, brisant ma bulle de silence. Ils se déplacent sans bruit, leurs pieds nus effleurent les dalles rectangulaires en granit et forment un cercle autour de moi.

Debout, face à moi, leur robe blanche glisse jusqu’à leurs chevilles. Ils se présentent à moi sans artifice. Leur corps, comme leur âme sont nus.

Dans leur main droite se trouve un long bâton en bois à l’embout multiplement clouté. Le mariage du bois et du fer est magnifique de promesses.

Un frisson me parcourt le bas des reins et je dépose du courage dans chacun de leur esprit tremblant.

Les nuées de vierges étaient les préliminaires. Je passe au plat de résistance.

Le bruit sourd du premier coup retentit. Les clous viennent déchirer la chair de mes grands prêtres et je tremble de plaisir envahi par leurs pensées exaltées.

En pleine transe, chacun d’eux se martèlent le dos. Rapidement leurs corps ruissèlent de fines lignes de sang.

L’amour absolu qui se dégage de cet instant me broie violemment le ventre. Je m’emplis de chacune des motivations qui arment leur bras.

Les liens qui nous connectent vibrent intensément, j’en veux encore plus.

Intérieurement je leur hurle d’augmenter la cadence et la force des coups, je partage avec eux le plaisir qui me transperce et ils se délectent de mon bonheur.

Cette averse de sensations intenses, de pensées extrêmes est une ivresse. Je pourrais me noyer dans cet orgasme pour toujours. Mais dans mon infinie bonté, je libère les grands prêtres.

A l’unisson, les bâtons frappent lourdement le sol, projetant de multiples gouttelettes de sang sur le sol, tandis que mes sujets tombent sans force, à genoux sur le tissu de leur robe devenue rouge.

J’efface la douleur qui pulse dans leur dos lacéré et répands sur eux un sentiment d’absolu bien-être, de plénitude dans lequel ils plongent aveuglement avec délice.

Je ne suis qu’amour et bonté.

Je suis UJU.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
LysKrysler
Posté le 04/05/2020
Wouahou, le ton est lancé d'entré de jeu ! Personnellement, j'adore, je trouve ça hyper intéressant de commencer avec ce POV, tes phrases sont courtes mais poignantes, ce qui accentue le côté omniscient de UJU (d'ailleurs je suis bien curieuse de savoir ce que ce nom veut dire). Je me doute que son pov ne sera pas le seul du roman, du coup j'ai hâte de découvrir le ou les autres persos principaux ^^ C'est un grand oui pour moi, je sens que je vais accrocher ;)
Cocochoup
Posté le 04/05/2020
Coucou toi !
Merci pour ton retour si enthousiaste ! J'espère que tu prendras autant de plaisir à decouvrir l'autre point de vue ❤️
À bientôt !
Isapass
Posté le 29/04/2020
Salut Coco !
A mon tour de te lire. Je préfère te prévenir que ça risque d'aller moi vite que toi XD
Alors, si le but de ce premier chapitre était de donner une impression de démesure, de narcissisme et de puissance, c'est complètement réussi. Tant sur la forme que sur le fond, ton dieu-narrateur me partage entre fascination et horreur, un mélange aussi étrange que les méthodes qu'il emploie pour prouver qu'il n'est qu'amour...
Je me demande si tu ne prends pas un risque en démarrant sur un pov aussi malaisant, mais qui ne risque rien n'a rien (c'est ma journée proverbe, apparemment) et si ça peut effrayer certains lecteurs, il y a des chances pour que ça harponne en revanche les plus curieux. Ce qui est mon cas, d'abord en tant que lectrice pour voir qui est ce personnage et comment il va "s'intégrer" au monde des vivants, et aussi en tant qu'auteure pour voir comment tu vas tenir sur la longueur avec une narration aussi particulière ! Beau challenge !
Je reviens vite pour la suite ;)
Cocochoup
Posté le 29/04/2020
Coucou Isapass et bienvenue par ici ❤️
À la base, j'avais commencé l'histoire avec le PDV d'ely et puis j'ai changé d'avis.
C'est vrai que c'est risqué de commencer avec UJU... Ah tu me fais douter !
Isapass
Posté le 29/04/2020
Alors, non, je pense qu'il vaut mieux garder le pov UJU en premier. Ce que je voulais dire par "risqué", c'était qu'il place la barre très haut en termes de sensations. Du coup, tu vas peut-être perdre certains lecteurs (sûrement très peu), mais ceux qui restent sont harponnés d'entrée de jeu ! En revanche, leurs attentes risquent d'être forte aussi avec un truc pareil !
Garde comme ça, hein : de toute façon, tu ne vas pas faire "moins bien" pour ne pas effrayer les lecteurs timorés ! XD
Shangaï
Posté le 26/04/2020
La construction de ce premier chapitre est je dois dire assez déroutante ! Un poème qui décrit un dieu qui se délecte de la souffrance de ses admirateurs, c'est vraiment surprenant !
J'ai hâte d'en découvrir plus à propos de cet UJU et de voir aussi la construction de tes autres chapitres ! :)
Cocochoup
Posté le 26/04/2020
Coucou Shangaï et bienvenue par ici !
Effectivement ce personnage est plutôt déroutant et même moi il me surprend 😅
Je n'ai aucun contrôle sur lui ça en est flippant !
J'espère que la suite de l'histoire n'te plaira tout autant ❤️
Ysaé
Posté le 11/04/2020
Ce premier chapitre est renversant ! Ta plume est très imagée, puissante.
On est envoûté par cet UJU, par la complexité de ce Dieu à la fois bon et cruel.
C'est de très bon augure pour la suite, et j'ai hâte d'en savoir davantage sur cette créature et quelle va être sa trajectoire.
Je lis la suite de ce pas.
Cocochoup
Posté le 11/04/2020
Coucou et bienvenue par ici
Les chapitres sur UJU sont assez particulier et je suis ravie que tu les aimes.
J'espère que la suite te plaire tout a tant ❤️
Elornyx
Posté le 09/04/2020
Bonjour, bonjour ^^ j'ai commencé à lire en diagonale quelques chapitres mais je viens reprendre une lecture plus concentrée. Je suis toujours sous le charme de ta plume.Pour mon impression de lecture j'adore tout ce que j'ai lu sur UJU. Je trouve cette approche originale et je suis moi aussi bien curieuse de voir où tu nous mènes avec UJU ! Pour l'instant il est le fil rouge que j'aime retrouvé et qui me pousse à lire. Rendez-vous au chapitre 2.
Cocochoup
Posté le 09/04/2020
Coucou Elornyx ! Bienvenue par ici XD
Je vois que UJU compte une fan de plus, ça va lui plaire !
J'espère que tu aimeras la suite de l'histoire et que les chapitres sur ELY sauront te séduire 😉
NM Lysias
Posté le 09/04/2020
Bonjour,

C'est tout bonnement machiavélique. Onirique et sensuelle.
UJU es tun personnage rudement bien amené. Il fait écho au narcissisme et à la folie devenue pur.
Il me plaît divinement.
Cocochoup
Posté le 09/04/2020
Coucou NM Lysias et bienvenue ici ❤️
Je suis toute rouge de ton commentaire si enthousiaste ! J'espère que la suite te plaira tout autant
À bientôt !
Flowrale
Posté le 07/04/2020
Et bien Uju est un Dieu et en cela il n’a pas de cheville. Mais elles seraient enormes !! \o/
Un chapitre intriguant qui donne envie de continuer pour amorcer l’histoire. C’est un début original et accrocheur !
C’est aussi une jolie plume que tu as <3 Mélodieuse, elle nous emporte facilement dans la lecture.
Cocochoup
Posté le 08/04/2020
Coucou Flowrale !
Ça me fait très plaisir de te voir passer par ici 😁
Je prend les compliments, qui me rassure beaucoup !
Fauchelevent
Posté le 03/04/2020
Un premier chapitre très intriguant et très réussi ! (Ouvert avec une série d'allitérations en "s" qui susurre et s'accorde à merveille avec la voix caressante que l'on imagine à UJU.)
J'apprécie beaucoup ce point de vue peu anodin, d'être de son côté à lui et non de ceux des fidèles. C'est plein de vibrations, très bien cadencé, et ça monte en puissance jusqu'à ces châtiments corporels qui paraissent s'enchaîner de façon tout à fait logique.
Les quelques coquilles et erreurs d'accord que j'ai vu passer ont été ciblées dans les commentaires avant moi donc je me contenterai de dire que je l'aime drôlement bien, ce début ! <3
Cocochoup
Posté le 03/04/2020
Ravie de t'accueillir par ici Fauchelevent❤️ et surtout que ton commentaire est le... 100eme de cette histoire. Ca donne une saveur toute particulière à ton commentaire !
Je suis contente que tu ais apprécié ce chapitre, j'espère que la suite te plaira tout autant !
Fauchelevent
Posté le 03/04/2020
Trop heureuse de passer le cap du centième avec toi ! :)
kujiu
Posté le 22/03/2020
Surprenant ! Un vrai dieu-narrateur égoïste qui martyrise ses sujets, j'aime bien le concept. J'attends de voir ce qui va se passer, mais c'est prenant.

Petite coquille : enveloppe charnel -> charnelle.
Cocochoup
Posté le 23/03/2020
Bienvenu par ici Kujiu !
J'espère que la suite te plaira 😉
_HP_
Posté le 16/03/2020
Ouah c'est...surprenant. Dans le bon sens ! ^^
J'ai été transportée dans ton monde, et ça donne envie d'appuyer sur SUIVANT ^^ Sa puissance est... fascinante, bien qu'un peu effrayante. Son lien aux autres est original, j'ai hâte de voir son évolution ^^

- "Attention , scène pouvant hurter la sensibilité." → heurter
- "J’ai absorbé goulument les mots" → goulûment
- "de la couleur de leur étonnement sur ma présence inattendu" → inattendue (je suppose que c'est la présence qui est inattendue" ^^)
- "Des sanctuaires ont été construit à ma gloire." → construits
- "La tendresse et le moelleux de leurs formes rebondit ne m’intéresse pas " → 'rebondit' a l'air d'être utilisé ici comme un adjectif, du coup ce serait 'rebondies'
- "Ma flamboyance les consume toute entière" → je pense que ce serait plutôt 'toutes entières' mais je n'en suis pas sûre... 😅🤔
- "les flammes des torches dansent sur les murs et leur corps nues usées et fatiguées." → il me semble que 'nues', 'usées' et 'fatiguées' parlent ici des corps... ce serait donc 'leur corps nu, usé et fatigué' (ou bien 'leurs corps nus, usés et fatigués ^^)
- "des idées à gouter" → goûter
- "Des paysages vallonnés de collines fleurit, de champs de blé brulé par le soleil, de rivières étincelantes" → je crois que 'fleurit' est ici un adjectif : 'fleuries' / brûlés / des rivières
- "Le chant entêtant de nuée d’oiseaux," → de nuées d'oiseaux (ou d'une nuée)
Cocochoup
Posté le 16/03/2020
Salut HP
Ah oui on peut pas dire que UJU soit un cas ordinaire hein XD
Je suis contente que ce 1er chapitre t'ai plu !
Ra(p)ture
Posté le 16/03/2020
Wow. Alors... J'ai été très surpris. Dans tout ce qu'il peut y avoir de bien à être surpris, j'entends ! La lecture m'a transporté, la progression va crescendo tout en paraissant naturelle, et on sait directement à qui on a affaire. Je souhaite bien du courage à quiconque se dressera face à UJU.

Sinon, il y avait quelques petites coquilles effectivement, mais j'étais trop captivé par le reste pour les noter (pardon) xD
Cocochoup
Posté le 16/03/2020
Coucou !
Pas de souci pour les coquilles, je sais qu'il y en a et je prendrai le temps de corriger tout ça au moment de la ré écriture.
Je suis contente que tu ais été agréablement surpris :)
Seja Administratrice
Posté le 15/03/2020
Bon, tu peux commencer à trembler.

Et comme je sais que t'aimes que je parle de négatif, on va commencer par lui. Alors... nah, en vrai, tout va bien, j'ai décidé de pas te démonter aujourd'hui <3 J'ai juste croisé quelques coquillettes, des mauvais accords, ce genre de trucs. Mais vu que j'ai pas relevé, bah... tu m'aimes quand même ? xDD

Sinon, j'ai absolument pas lu ton résumé (déso), j'essaie de me spoiler le moins possible quand je me mets dans une histoire. Donc bah Juju, ça m'a l'air d'être un mec cool. J'veux dire, on voit qu'il a beaucoup bossé pour rassembler tous ces fidèles. Et je suis sûre que parfois, ils se montrent bien ingrats. Toute ma sympathie, mec ! J'ai très hâte de le voir répandre le bannissement divin :')

A la revoyure <3
Cocochoup
Posté le 15/03/2020
Mais noooon j'ai l'honneur d'avoir un commentaire de seja !!
Ah vi les fautes tout ça tout ça... Je suis pas au top que la grammaire et l'orthographe.
Je me suis inspirée de toi pour UJU XD
Renarde
Posté le 06/03/2020
Coucou CorinneChoup,

Ah, je comprends mieux la réputation sympathique d'UJU après avoir lu ce chapitre ! Je comprends également mieux ta difficulté à parler à travers sa voix, tant il est... antipathique dirons-nous.

Le personnage est aussi fascinant que rebutant. Vu sa puissance, je me demande ce que tu vas en faire et où tu vas nous emmener.

Dans tous les cas, ce mélange de poésie/érotisme fonctionne vraiment bien !
Cocochoup
Posté le 06/03/2020
Salut renarde !
C'est fou Parceque je m'étais pas rendu compte que le texte pouvait avoir cette orientation erotique XD
Jupsy
Posté le 05/03/2020
Hello,

Alors on commence par quoi ? Par les aspects négatifs ou positifs ? Allez commençons par le négatif. Nous avons quelques coquilles qui traînent ici et là. J’ai été aussi perturbée par une phrase un peu trop longue pour son propre bien. Je ne savais plus qui était le sujet arrivé au point final, ce qui trouble un peu la compréhension.

Côté positif, je dirais que tu devrais creuser ta voix dans l’érotisme, je suis sûre qu’il y a de place pour ta poésie au sein des productions actuelles. Je dois d’ailleurs dire que le passage avec les prêtres m’a rappelé des passages de Kushiel écrit par Jacqueline Carey. Et c’est clairement un compliment. Si tu as l’occasion d’y jeter un œil ou deux, n’hésite pas.

Quant à ce dieu UJU, il promet d’être intéressant même si je lui souhaite étrangement de se casser la figure… sans doute mon aversion naturelle pour tout être se prétendant Dieu.

Bref, tout ça pour dire que je poursuivrais ma lecture. Du coup ce premier chapitre a fait son job, j'ai envie de lire la suite !
Cocochoup
Posté le 05/03/2020
Pour les points négatifs, tu as absolument raison. C'est un 1er jet et quand je le relis aujourd'hui, je vois qu'il y a du boulot pour le retravailler.
Pour ce qui est positif, et bien je n'avais jamais songé à explorer le domaine erotique XD mais pourquoi pas, c'est un genre littéraire comme un autre !
En tout cas merci de ton passage par ici :)
Soah
Posté le 05/03/2020
Piou <3
A part quelques coquilles qui traînent çà et là, je trouve ce premier chapitre vachement chouette. On a tout de suite une construction hyper intéressante, un personnage fort qui passe par plusieurs stades d'évolution sans pour autant que ça soit déroutant. C'est un joli tout de force !
J'espère jamais croisé ce brave UJU de ma vie par contre xD parce qu'il a pas l'air bien dans son assiette le pauvre garçon x:...
Cocochoup
Posté le 05/03/2020
Oh my gooood
Soah qui passe ici, dans mon petit chez moi... Attend vite vite je range un peu, un coup d'eponge sur la table... Ah merde... Y'a des coquilles qui traînent et qui sont bien incrustées( je compte les déloger à coup d'antidote quand j'aurai investi)
J'espère que la suite te plaira en tout cas ! :)
Flammy
Posté le 11/02/2020
Re-Coucou !

Bon, le moins qu'on puisse dire, c'est que le changement est radical entre les deux chapitres, mais honnêtement, ça passe nickel ! Au début, c'est un poil déroutant (le changement, toussa toussa), mais très rapidement on se laisse happé et UJU est clairement un perso très intéressant je trouve ! Sa vision de l'humanité, sa manière d'interagir avec les mortels et tout, je trouve vraiment intéressant ! Même si bon, on va pas se le cacher, c'est pas trop glop, mais la manière de le présenter est cool ^^

J'avoue que je suis très curieuse de voir comment ça va évoluer de son côté et d'en savoir un peu plus sur son point de vue, j'ai vraiment bien aimé lire ça !

Pluchouille zoubouille !
Cocochoup
Posté le 12/02/2020
Yep je me doute que le changement de point d evu et de style est un peu déroutant, mais tant mieux si ça passe. J'avais peur que ça bloque les gens !
UnePasseMiroir
Posté le 07/02/2020
Re ! J'ai relu ce chapitre avec plaisir ! "Relu", oui, parce que cela faisait plusieurs jours que je tournais autour de ton histoire sans trouver de temps pour m'y plonger la conscience tranquille, mais que j'étais trop intriguée pour résister à cet étrange nom en majuscule... (oui je suis pas logique, je commence les histoires par les deuxièmes chapitres, BREF). Je l'ai adoré, et je suis même revenue plusieurs fois dessus depuis. Bref, j'arrête d'épiloguer, on avait dit "commentaire constructif" ^^

Ton écriture est toujours aussi magnifique, et ce grand malade d'UJU me fascine complètement ! J'ai tendance à adorer les personnages dingues comme lui, et sa psychologie, sa recherche du plaisir au travers des émotions, m'intéresse tout particulièrement...
Encore une fois, ton style est hyper agréable à lire, presque poétique malgré la violence de ce qui se déroule... Un dieu qui se nourrit des pensées et des émotions, c'est pas commun ! De quoi est-il né, au fait, d'où vient-il, est-il réellement le dieu qu'il prétend être, bref trop de questions XD et surtout, que va-t-il se passer quand Ely va se retrouver face à lui, parce que ça va forcément arriver...
Cocochoup
Posté le 08/02/2020
Ah ah c'est original de commencer par le 2eme chapitre :)
Ça me fait chaud au cœur que tu ais aimé !
PetraOstach - Charlie O'Pitt
Posté le 07/02/2020
J'ai eu une très grande surprise en découvrant ce chapitre. Une surprise très positive, je te rassure ;)
Tout d'un coup, on passe à une narration à la 1ère personne, on est dans la peau d'un dieu, dans sa tête, et on se sent tout puissant.
Le plus beau, c'est la manière dont ton style s'adapte à l'histoire et la personnalité de ce personnage. Rien à voir avec le chapitre d'Ely, ça donne du rythme à la lecture. Le texte est vivant et même engageant, on se fait happer par l'histoire. Bravo !
Cocochoup
Posté le 07/02/2020
Ah cool ! C'était une de mes grosses craintes de changer de temps et de point de vue narratif pour le 2eme personnage... J'avais peur que ça ne soit pas fluide et que ça choque le regard. Tu me rassures :)
peneplop
Posté le 21/01/2020
Hey !
Mais génial ! Malgré la violence de ce que tu décris, c'est de la poésie. Ce chapitre est magnifique (bon, tu vois ce que je veux dire...).
Si je comprends bien (questions oratoires :D), ce dieu se nourrit des sensations et des émotions de ses sujets ? Il s'insinue aussi dans leurs pensées ? Il modèle leurs pensées ? Ce dieu est venu d'ailleurs ?
Bref : j'adore ! <3
Cocochoup
Posté le 22/01/2020
Peneplop en mode détective ;)
je répond oui à tout sauf pour ta dernière question ou je te laisse la surprise de le découvrir dans la suite!
Danalieth
Posté le 19/01/2020
Un dieu avec des défauts, mes préférés ! Par rapport aux changements de temps, pour reprendre ton commentaire sur Xendor, ce n'est pas dérangeant dans le sens où l'on suit les pensées d'UJU, qui a tendance à les laisser virevolter entre l'instant présent, ses souvenirs et son égocentrisme.
Personnellement j'apprécie le développement de tes personnages et je suis maintenant dans l'attente de la suite. Bravo à toi !
Cocochoup
Posté le 21/01/2020
Effectivement je ne voyais pas UJU être autrement que dans le présent... J'avoue que c'est un peu beaucoup bizarre de devoir me glisser dans sa peau pour écrire son histoire!
Contente que cela t'ai plu :)
Alice_Lath
Posté le 19/01/2020
Du cul, du cul et du cul hahahaha c'est comme ça que je vois UJU. En tout cas, j'ai beaucoup apprécié l'approche "biblique" de la narration de cette partie, qui rend parfaitement hommage à ce dieu si singulier. On est loin du Dieu chrétien qui rejette l'aspect charnel des choses. Je sens que sa rencontre avec Ely promet d'être... étonnante huhu vu la grande divergence d'état d'esprit entre eux. Je suis aussi curieuse, même si c'est normal s'il n'y a pas la réponse, c'est juste une interrogation qui flotte, curieuse de savoir de quoi est né UJU et d'où vient ce côté si "humain" chez lui huhu
Cocochoup
Posté le 21/01/2020
Réponses dans les prochains épisodes haha !
Xendor
Posté le 19/01/2020
Bigre, bigre c'est le grand gourou sur Uju ! 🤔 j'hésite entre l'imbu de lui-même ou le mystificateur. Ou peut-être les deux 😁 Mais c'est ce qui fait son charme : le fait que ce soit un être profondément charnel jusqu'au bout des pieds. C'est un bon personnage à développer parce qu'il représente la part un peu bestiale de l'humanité si tu vois ce que je veux dire. Tout le côté pulsionnel (quand même sadomaso le bonhomme).

J'ai vu au passage quelques fautes mais pour l'instant ce n'est pas la priorité. Ma question maintenant c'est comment il va gérer, peut-être, l'intrusion de la jeune fille du chapitre précédent, Ely.
Cocochoup
Posté le 19/01/2020
Ce personnage est complètement dingue....
Tu n'a pas tiqué sur le fait que je modifie le temps de narration ?
En tout cas merci pour ton retour :)
Xendor
Posté le 19/01/2020
Ah non 🤔 j'étais trop concentré sur l'histoire pour ça. Donc c'est que ce n'est pas gênant 🙂
Vous lisez