1. Le feu dormant

Par Mart

 

Les coups de marteau résonnaient contre les parois voûtées de la pièce souterraine. Un cercle de flammes illuminait le forgeron, et les rares objets qui couvraient le sol, l’établi ou l’enclume ne projetaient presque pas d’ombres.

Soudain un rai de lumière naturelle s’invita. Une grande ombre écarta les flammes et entra dans le cercle qu’elle venait de briser.

– Tu sais que je n’aime pas être dérangé pendant que je travaille, Mart, grogna l’artisan sans s’arrêter de marteler le fer qu’il venait de plier à mains nues.

– Le feu en disait autant, oui. Mais j’ai des choses importantes à discuter.

L’intrus était vêtu d’un long manteau richement décoré qui descendait jusqu’aux pieds. Il portait les cheveux bruns longs et bouclés, ainsi qu’un duvet sous le nez et une barbe peu fournie qui trahissaient sa jeunesse. Ses traits sévères semblaient pourtant s’évertuer à démentir celle-ci.

– Ça attendra, répliqua le forgeron d’une voix égale.

L’autre resta patiemment à sa place. Il s’attendait à la réaction de son ami. Si les nouvelles qu’il portait étaient en effet d’importance, il n’aurait pas l’entière attention de Dimitri avant qu’il ait fini son arme. Alors autant garder patience. Voilà au moins une vertu dont il n’était pas dépourvu.

Il observa le roulement des épaules noueuses de son ami. S’il avait excédé le mètre septante, on aurait pu le comparer à un colosse. Dimitri avait le dos large, et ses muscles trempés de sueur luisaient sous la lumière dansante des flammes.

Le voir au travail était un spectacle qui aurait pu être agréable s’il n’avait pas fait aussi chaud. Mart tira sur son col, il commençait à étouffer dans l’atmosphère lourde du souterrain. Il songea à créer une brise, mais le forgeron n’apprécierait certainement pas qu’il soulève de la poussière. Alors il se contenta de défaire quelques boutons de son vêtement.

Les mouvements des muscles et le ruissellement de la sueur étaient assez hypnotiques, mais le spectateur décida qu’il serait quand même plus intéressant de regarder le fer prendre forme.

Imperturbable, Dimitri continuait d’enchaîner les mouvements comme un automate, inlassablement et avec une précision mortelle. Des gerbes de métal en fusion éclaboussaient par moments sa peau nue, et en glissaient sans laisser de marques. Son insensibilité à la chaleur était telle que le maître de la forge tenait de sa main gauche la lame qu’il était en train de façonner. Quoique, insensibilité n’était pas le terme exact, se dit Mart. Une extrême maîtrise serait plus juste.

Depuis combien de temps déjà travaillait-il à cette épée ? Mart le savait pourtant d’une extrême efficacité. Dimitri ne faisait jamais de mauvais travail, mais cette commande-ci devait être spéciale…

Tout à coup, un sifflement accompagné d’un nuage de vapeur le tira de sa transe. La longue lame légèrement courbée venait d’être plongée dans un bassin d’eau froide sans aucun avertissement.

– Je n’ai pas fini, mais on peut parler maintenant.

Dimitri ne s’était toujours pas tourné vers son hôte. Il lui tournait même le dos alors qu’il déposait avec précaution le katana fraîchement forgé sur l’établi.

– On peut peut-être aller dehors ? Je n’ai pas la même résistance à la chaleur que toi…

– Bien sûr, pardon, s’excusa le forgeron alors que le cercle enflammé disparaissait pour ne laisser que de petites flammes de part et d’autre de la trappe oblique.

Mart reboutonna son manteau et précéda son ami dehors. Sa longue silhouette sembla se déplier alors qu’il inspirait avidement l’air hivernal. Mais il frissonna lorsqu’un flocon de neige tomba sur la peau moite de son cou.

Dimitri émergea juste après, pas plus vêtu qu’il ne l’était à l’intérieur : des tongs aux pieds et un short en cuir ignifuge. Si en effet il ne craignait lui-même pas la chaleur, cette propriété ne s’étendait pas à ses vêtements. Mais le froid n’avais pas l’air de l’importuner plus : la légère couche de neige autour de l’entrée de la forge souterraine commençait déjà à fondre, et dès qu’un flocon se posait sur sa peau, il se sublimait avec un petit sifflement.

Le forgeron observa son ami. Il avait l’air content de retrouver la fraîcheur du dehors. Il essuyait les gouttes de sueur qui perlaient sur son front, et ne semblait aucunement souffrir du froid sous sa grosse pelisse. Comme toujours, le vent l’évitait et déviait les flocons, de façon qu’il n’y en avait pas un seul qui tombât dans ses cheveux ou sur sa fourrure. Et pourtant la neige tombait de plus en plus dru.

– Alors, de quoi tu devais me causer ? demanda Dimitri.

– De plusieurs choses en fait. Mais le plus important : j’ai une nouvelle piste.

– Un faux espoir de plus… C’est pour ça que tu me déranges ?

– C’est du sérieux cette fois. Mais ce n’est pas tout ; je crains que Cyril se soit créé des ennuis.

– Rien de nouveau non plus. Encore un père déçu ? Un époux jaloux ?

– Oui, mais il y a des adjectifs qui conviennent mieux : furieux et royaux.

– Oh le con !

Mart acquiesça. Il n’avait jamais approuvé la conduite de leur ami commun, mais, jusque-là, la question avait surtout été éthique. La fierté d’un fermier était bien plus facile à réparer que celles d’un souverain et son gendre.

– Ils l’ont déjà attrapé ? demanda Dimitri.

– Aucune idée. Je viens d’avoir le message. Il l’a écrit à la hâte et confié à un messager. Sans relais, il a dû ménager sa monture, alors au moins trois jours doivent s’être passés…

Les deux hommes se turent un instant, pensifs. Ce fut le forgeron que le rompit.

– À l’heure qu’il est, il est soit en fuite, soit dans un cachot. Enfin, si on ne l’a pas déjà exécuté… Tu as vérifié le lac ?

– Par ce temps ? Non.

Le silence revint, uniquement interrompu par le hululement du vent et le sifflement de la neige au contact de Dimitri.

– Bon, il fait trop froid pour qu’il passe sous l’eau, alors vérifie la surface quand ça se sera calmé, dit Dimitri avant de se retourner. Je vais réfléchir à ce que je suis prêt à faire s’il s’est fait avoir.

Mart avait encore des choses à dire, mais il savait qu’il ne servait à rien de brusquer son ami. Il regarda donc celui-ci regagner sa forge, puis se retourna.

Alors qu’il commençait à marcher, il mit sa capuche. Tout à coup, le vent forcit. La neige ne le gênerait pas longtemps.

 

 

-

 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Catulle Demoison
Posté le 20/12/2019
Bonjour Mart,

Premièrement, le concept est très atypique et original. Étant donné que je n'aime pas les fins heureuses, l'idée de l'échec dans ton premier chapitre est très intéressante.

Même si tu ne décris pas toute la scène dans les moindres détails, on ressent très bien ce que vivent les personnages, et c'est un plus, je trouve! Pas besoin de tout expliquer, suffit de lire.

J'adore le personnage de Dimitri, et j'irai la suite dans pas longtemps pour voir comment il évolue.

Sinon, continue. J'ai hâte de lire la suite!

Bonne journée
Mart
Posté le 23/12/2019
Salut Catulle ! (Quel mystère, ce pseudo :-P )

Je ne prends aucun crédit pour l'idée de l'histoire participative, je ne fais que copier Rachael qui a eu l'idée avant moi, probablement inspirée par les histoires interactives de Readiktion (et pour moi, les "Livres dont vous êtes le Héros" avant ça.)

Show don't tell, mon ami ;). J'applique peut-être trop cet adage par moments ^^'.

J'attends tes impressions avec impatience ;-) (ça tombe bien, tu as choisis le perso qui évolue le plus, je pense...)

Bonne journée !
Joke
Posté le 27/08/2019
Coucou Mart, j'avais commencé les héros ratés il y a un moment (un nom pareil, c'était obligé que je vienne voir, et puis le concept de base est quand même génial) et puis la publication est allée trop vite pour moi XD
Je vais rattraper mon retour mais jte laisse déjà ce petit com, avec spéciale dédicace à ton pauvre Dimitri que tu plantes à moitié à poil dans la neige, superpouvoirs ou pas, ça augure quand même de tout ce que tu vas faire subir par la suite à tes pauvres persos...
Prochain chapitre que tu publieras, je lis et je vote!
à plus ;)
Mart
Posté le 27/08/2019
Coucou Joke!
J'ai pourtant fait de grosses pauses par moments! :P (On sort d'une belle là d'ailleurs...)
Je vais essayer de publier le prochain demain soir, on verra si j'arrive à m'y tenir ^^.
Et ça va, je ne les maltraite pas tant que ça...
Léthé
Posté le 18/06/2019
Hello Mart !
Ah, je suis contente de venir enfin faire un tour sur ton histoire et je t'avoue que je suis à la fois surprise par la maturité de ta plume (dans ma tête de vieille personne tu es un tout petit pipou trop chou qui sort de l'adolescence) et la qualité de ton récit qui vient pourtant à peine de commencer !
En 1000 mots, tu parviens à faire passer énormément de choses, mais surtout je me suis déjà attachée aux personnages, je trouve ça fort x)
J'ai quelques retours à te faire sur la forme surtout :
- tu utilises souvent d'autres noms pour qualifier tes personnages et éviter les répétitions de prénoms (l'intrus, l'autre, le spectateur, etc) et je trouve que ça alourdit le récit au lieu de le rendre plus fluide. Je te conseille soit d'utiliser les prénoms, soit de trouver un seul et unique adjectif pour chacun (par exemple "le forgeron" pour Dimitri et pour Mart j'ai pas trouvé d'idée pardon ._.)
- À un moment quand Dimitri sort de la forge, tu dis qu'il est vêtu que d'un short et de tongs, et juste après il y a des flocons qui tombent sur sa pelisse, du coup j'ai pas compris, je croyais qu'il était torse nu xD
- J'ai adoré le moment où Mart trouve agréable de regarder Dimitri qui travaille le fer, j'avoue que j'avais un peu chaud moi aussi xDDD j'ai hâte de savoir si tu as prévu que l'un de tes persos soit LGBT, on verra bien !
- Ça me fait trop bizarre de t'imaginer dans une fiction XD on est d'accord que brun, cheveux bouclés, un peu de barbe, c'est toi ça ?! Et Dimitri on a une description de son corps, mais je l'imagine blond aux cheveux courts et imberbe (je prépare mes fanarts yaoi comme tu le vois XDD)
C'était un excellent premier chapitre, je vais lire la suite maintenant ! 
Mart
Posté le 27/08/2019
Ahum, vive la fonctionnalité "gros attention devant les chapitres où tu n'as pas répondu à tous les commentaires" xD.
Je pense que j'avais répondu à tous tes commentaires en une fois, vu que j'étais en route pour chez Dust quand tu m'as bombardé de commentaires ^^.
M'enfin, ça fait plaisir de relire ces com's :).

En plus, je crois que je n'ai toujours pas changé cette lourdeur due aux désignations...
Sinon, tu en penses quoi, maintenant, côté LGBT? :P
Léthé
Posté le 27/08/2019
Eh beh le côté LGBT je trouve qu’il a pas beaucoup bougé ! Un bouche-à-bouche inconscient, J’APPELLE PAS ÇA UN BISOU !! Mais je sais déjà que les prochains chapitres seront chauds bouillants, ça commence déjà à le devenir un peu :D
Mart
Posté le 27/08/2019
Hahaha, je savais bien quelle réaction je provoquerais, mais l'occasion était trop belle xD.
On va voir... Je suis peut-être justement en train d'écrire la suite...
Renarde
Posté le 17/07/2019
Eh, mais c'est GENIAL ce concept ! Il faut que je me dépêche de lire tout ça pour participer ^_^
(le commentaire hyper constructif, on est d'accord...) 
Mart
Posté le 17/07/2019
Yaaaaay une nouvelle lectrice, bienvenue! :D 
Les votes de chapitre dix sont clôturés, je suis en pleine écriture du onzième. Si tu te mets à jour pour ce weekend (voire avant mercredi) tu auras le temps de voter pour celui-là ^^.
(Pas très constructif, mais plein d'enthousiasme, c'est toujours bon à prendre! :) ) 
Hinata
Posté le 20/05/2019
 
 J'adore l'atmosphère, tu arrives à donner aux personnages un peu taciturnes une certaine complicité qui donne envie de les voir à l'oeuvre tous les deux, et de rencontrer bien évidemment le troisième larron dont on ne connaît que le nom et la propension à se fourrer dans les ennuis visiblement (ce sont les meilleurs, ceux-là ;) 
 bref, bravo, c'est un début qui donne assez d'information pour donner envie de continuer, et qui plonge surtout dans une atmosphère bien particulière, sérieuse et poétique à la fois !  
Mart
Posté le 20/05/2019
Coucou Hinata,
Merci pour ta lecture et ton commentaire, ce dernier fait chaud au coeur.
Ne t'accroche pas trop au sérieux par contre, il n'est pas toujours présent dans ce récit :P .
Au plaisir de te lire! 
Flowrale
Posté le 11/12/2018
Et bien, j'étais certaine de t'avoir fait un retour, est-ce que c'était sur PA ?
J'ai beaucoup aimé ce premier chapitre qui nous entraine bien. Je ne me souviens plus exactement ce que je t'avais dis mais je crois qu'il y avait un rapport avec le fait que l'un de tes personnages s'appellent Mart. Ah! Je crois qu'on en a parlé sur le chat ! :o
 
Enfin bref, je suis désolé ce ne sera pas un commentaire très intéressant à lire, mais il faut absolument que je me note ton histoire pour revenir lire la suite !
 
A bientôt :) 
Mart
Posté le 11/12/2018
Coucou Flowrale!
On en avait bien parlé sur le PAchat et en message privé ;) .
Je ne pense pas que tu avais déjà lu, mais je t'avais expliqué l'idée.
Je serais ravi d'avoir ton avis sur la suite. :)
D'ailleurs, tu en es où dans Faëries? Tu voudrais bien m'envoyer la suite par e-mail? :D 
 
À bientôt! 
Une_amande_douce
Posté le 24/11/2018
Coucou Mart ! 
Déjà, merci d'avoir posté un commentaire pour mon chapitre et je me disais que je ferais mieux d'en faire de même pour toi. 
Bon, je vote pour le 2. Un gars en fuite c'est toujours plus intriguant (selon moi). J'aimerais en savoir plus sur ce monde. Il y a de la magie, des amis, un fugitif, un roi... Bon début franchement ! Tu nous mets directement dans l'ambiance et c'est intéressant la manière dans tu exposes tes persos. A part quelques coquilles ça devrait aller mais sinon c'est un bon départ. 
A plus !  
Mart
Posté le 24/11/2018
Coucou Amande!
Avec plaisir! Je suis content s'il t'a été utile :).
Merci pour ta lecture et ton commentaire! Je vais laisser filtrer quelques éléments à chaque nouveau chapitre, alors tu n'as plus qu'à t'y abonner pour en savoir plus! :P (T'en fais pas, l'abonnement est gratuit xD )
En effet, j'avais laissé traîner pas mal de coquilles... Je vais essayer de mieux me relire.
À bientôt et au plaisir de te lire! 
Cliene
Posté le 16/11/2018
Coucou Mart,
Je n'avais pas lu de fictions depuis les HO, il était temps que je m'y remette ! Et ton premier chapitre m'a fait de l'oeil dans les nouveautés.
C'est assez surprenant de voir que tu utilises ton pseudo pour l'un des personnages, il va falloir s'y habituer ;-)
J'aime bien la façon dont tu introduis les trois personnages principaux, la manière dont tu effleures leurs pouvoirs spéciaux. Ca donne envie d'en savoir plus, d'en apprendre aussi davantage sur le monde dans lequel ils vivent. On remarque aussi la dynamique entre les trois héros et ça pourra se révéler intéressant si tu continues de l'exploiter.
Deux petites choses :
- Mais j’ai des choses importantes à discuter. : la formulation m'a un peu génée à la lecture, après ça ne vient peut-être que de moi !<br />
- Les deux hommes se turent un instant, pensifs. Ce fut le forgeron que le rompit. : je crois que le "le" de la deuxième phrase ne se rapporte à rien...
Pour le vote, je suis pour la deuxième proposition ;-) si c'est toujours possible de voter. D'ailleurs c'est une très bonne idée de nous faire participer comme ça !
Bonne continuation dans l'écriture !
Cliène
Mart
Posté le 16/11/2018
Coucou Cliène!
Content que tu t'y sois remise ^^.
Ce n'est pas juste mon pseudo, c'est mon prénom, et ça vient du fait que cette histoire est tirée... Je t'ai déjà dis d'où vient cette histoire en fait ^^.
"le" se rapporte au silence, mais il est vrai qu'il n'est pas nommé... Erreur due à un manque d'attention sur correction... Merci d'avoir relevé.
Ton vote ne change pas grand chose : il n'y a qu'un seul vote pour la première option! Décidément, vous le vouliez en liberté, ce charmeur ;).
Merci d'avoir lu et commenté!
Au plaisir de te lire,
Mart 
GueuleDeLoup
Posté le 15/11/2018
Yoh je suis au travail et j'ai vraiment pas le temps d'écrire un com plus construit:
2!!
Mart
Posté le 15/11/2018
Je suis flatté que tu ais pris le temps de même laisser ces quelques mots!
Merci de confirmer le choix majoritaire, je vais pouvoir y réfléchir sérieusement ^^. 
Isapass
Posté le 13/11/2018
Salut Mart !
Excellent ce début : le débarquement dans la forge magique avec un (petit) colosse en short et tongs, et un grand maigre nommé... Mart ! Il fallait oser !
Je ne te cache pas que le passage sur les muscles qui roulent et la sueur qui dégouline m'a fait mourir de rire : je me suis demandé si ce n'était pas un texte préparé spécialement pour "lectures intimes" :D 
Ceci dit, passée la première surprise, l'histoire du copain Cyril pourchassé donne tout de suite envie d'en savoir plus. En plus il a l'air rigolo ce cyril qui drague les filles de roi. Et il y a aussi les quelques mots sur la nouvelle piste...
Bref, c'est un peu loufoque mais néanmoins très accrocheur, bravo !
Je vote pour l'option 1 (pour voir si Dimitri et Mart vont le sortir de là) !
Détails :  
"Son insensibilité à la chaleur était telle, que le maître de la forge tenait de sa main gauche la lame qu’il était en train de façonner. " : la virgule est en trop
"Depuis combien de temps travaillait-il déjà à cette épée ?" : je mettrais le "déjà" après "temps" ou en fin de phrase.
"La neige gênait. " : je trouve cette phrase un peu expédiée, surtout pour une chute de chapitre. Elle gênait qui, comment, pourquoi, pour quoi faire ?... 
A+ 
Mart
Posté le 13/11/2018
Coucou Isa!
Quand j'ai fait lire ce chapitre à mon ami, il n'a pas manqué de lire le passage avec la sueur et les muscles avec son imitation d'accent espagnol sensuel xD. Figure-toi que j'ai supprimé le passage où Dimitri envisageait de réchauffer Mart... Mon pote s'est trop emballé et ce n'était pas le but xD.
Si tu as envie, je te ferai le passage pour la prochaine émission ;p .
Merci pour ton retour (et les coquilles que je vais m'empresser de supprimer), je peux toujours compter sur toi pour ne pas me prendre trop au sérieux, et ça fait du bien! ;)
Tu es la première à voter 1... Y aura-t-il un retournement de situation?
Au plaisir de te lire! 
Rachael
Posté le 13/11/2018
Ah, à mon tour de voter ! Mouhahaha ! Riche idée ! Tu vas voir, tu vas te prendre la tête, t’amuser et apprendre plein de trucs avec cette histoire interactive/participative
Ça commence bien cette histoire ! Le forgeron insensible à la chaleur (c’est bien commode !), l’autre qui a visiblement quelques pouvoir… y’aurait pas de la magie dans l’air ? En tout cas, on est vite projeté dans l’action avec le troisième larron qui est dans les ennuis jusqu’au cou !
Malgré tout, je ne suis pas sûre d’avoir envie de commencer le voyage dans ton univers par la visite des prisons, alors je vote pour le choix 2. Cyril est en fuite. 
 
Détails
Dans le résumé :
Chacun vit de sa façon cet échec : à sa façon ?
Quelque chose de positif saura-t-il sortir : sortira-t-il ? (saura-t-il sortir, c’est un belgicisme je crois… et puis c’est un peu lourd)
Chapitre 1 :
Pas de virgule après enclume
qui le couvrait des épaules aux pieds : je pinaille, mais un manteau ça couvre toujours les épaules. Du coup ce n’est peut-être pas utile de parler des épaules. Un manteau qui descendait jusqu’à ses pieds ? (ou un truc du genre)
une vertu dont il ne manquait pas : ça sonne bizarre pour moi. « dont il n’était pas dépourvu »
Si ça n’avait été pour sa petite taille : là aussi ça me fait bizarre. Ce ne serait pas un anglicisme ?
Son insensibilité à la chaleur était telle, : pas de virgule après « telle »
Mais le froid n’avais pas l’air : n’avait
Mart
Posté le 13/11/2018
Je m'amuse déjà! Rah, avec ce deuxième vote pour le 2 et Isa qui vient ensuite voter 1, il y a déjà de la tension! J'adore! :D
Quant à ta remarque sur la magie... Je dirais même qu'il y a de la magie de l'air! haha
Merci de relever les coquilles, je vais vite aller les corriger. J'essaierai de mieux me relire pour le prochain chapitre.
(Tu as raison de pinailler. Pour le belgicisme, je ne sais pas, mais en effet, j'ai lu trop de romans en anglais on dirait...) 
Flammy
Posté le 13/11/2018
Coucou !
J'avais toujours été curieuse de voir ce que tu écrivais avec les extraits sur le PAchat, du coup, c'est enfin chose faite ! 
Alors, chose que j'avais déjà remarqué, j'aime bien comment tu écris. De ce côté, pas grand chose à dire ^^ On commence à découvrir aussi l'univers, à voir ce que sont devenus ces héros ratés. Donc un qui maîtrise le vent, l'autre le vent, et le coureur de jupon l'eau ? Yen a un qui a visiblement bien réussi à reconversion, mais un autre qui aurait bien fait d'apprendre à garder son pantalon fermé x) Parce que bon, même si on est un héros, c'est compliqué quand on s'est mis la famille royale à dos ='D 
Bref, pas forcément encore grand chose à dire, tu as éveillé ma curiosité et je viendrais sans faute lire la suite =D Pour le choix, j'avoue que vu qu'on connait pas ce brave Cyril, c'est pas simple de choisir, mais vu qu'il doit avoir l'habitude de ça, je penche pour l'option 2 =D 
Pluchouille zoubouille ! 
Mart
Posté le 13/11/2018
Coucou Flammy!
Je ne m'attendais pas à déjà trouver un commentaire sur cette histoire quand j'ai vu que j'avais reçu un mail! L'histoire est publiée depuis moins d'une demie heure! xD
Tes remarques sont d'une justesse... Et tu as bien deviné pour Cyril ^^.
Je suis content d'avoir ma première lectrice et j'enregistre ton vote! =D
Bisous! 
Dust
Posté le 02/05/2019
Bon ben Mart je te félicite. Je savais que tu aimais écrire des nouvelles mettant en scène les émois de jeunes hommes découvrant l'homosexualité. Mais là je suis époustouflé.
Tu dépasses les genres pour directement proposer à tes lecteurs une histoire mêlant fantasy et yaoi. Je suis stupéfait. Cette scène où tu décris Mart qui observe le corps de son ami, emprunt de désir, près du feu de la forge qui symbolise ce dernier. Du jamais vu.
Mais une question demeure, est-ce que tu n'as pas peur qu'en écrivant ainsi, tu dévoiles à tout le monde le fait que tu as viré ta cuti? Ou bien est-ce au contraire une manière de crier cette vérité nouvelle haut et fort à la face du monde? 
Mart
Posté le 02/05/2019
Merci pour ce commentaire passionné, Dust!
Je crains cependant que tu projettes un peu trop ce que tu désires lire - ou même ta propre personne?- sur mon récit. En effet, une histoire s'écrit deux fois : une fois sous les doigts de son auteur, puis une seconde sous les yeux de son lecteur. Il me semble qu'ici l'écart est peut-être plus grand que dans la majorité des cas, mais je te remercie de nous donner ta propre interprétation, si intimement liée à ta personnalité.
C'est beau de se montrer aussi honnête sur un sujet qui n'est pourtant pas toujours facile!
Au plaisir de te lire,
Mart
#LaGuerreACommencé xD 
Liné
Posté le 07/04/2019
Hello Mart !
Je me plonge dans les Héros Ratés en espérant rattraper mon retard et pouvoir participer aux votes quand tu posteras la suite ! Vu que les chapitres sont relativement courts, je devrais pas avoir trop de mal à embarquer à bord =D 
J'aime beaucoup ce début, on y retrouver un univers poétique qui te ressemble pas mal. On ne sait pas trop où et quand on se situe (bien que la mention d'un forgeron et d'un souverain nous indique la période médiévale) mais ce n'est pas grave : je me suis laissée emporter comme on suit un conte ancien.
A très vite !
Liné
Mart
Posté le 07/04/2019
Coucou Line!
Sois la bienvenue dans mon imaginaire loufoque ;) . Parce que si je me laisse aller par moments à un peu de poésie, c'est surtout un récit bien décontracté où je m'amuse à imaginer la suite de ma toute première histoire.
Tu auras des détails sur l'univers au fur et à mesure de la lecture. Je suis en train d'écrire le sixième chapitre, et vu que j'ai encore des trucs à faire pour demain, je ne pense même pas que j'aurai le temps de finir ce soir :'( . Mais ça te donnera le temps de voter normalement ^^.
À très vite! :D 
Vous lisez