Publié le 26/04/2021 par Dan

Sages comme une... Ah non

Puisqu'il faut râler encore

Une fois n’est pas coutume, nous voilà contraintes d’exprimer un léger agacement devant le non-respect systématique d’un point crucial du règlement de Plume d’Argent. Aujourd’hui, il s’agit des images de couverture.

Rappel du règlement :

L’image utilisée en couverture de texte doit être la création personnelle de son auteur·e ou une image libre de droit. S’il s’agit de la création d’un tiers, le membre doit obtenir son consentement explicite avant de l’utiliser.

Rappel de la FAQ :

Les images utilisées doivent être strictement personnelles ou libres de droit.

Vous trouverez ici une banque d’images libres de droit (une parmi tant d’autres !). Vous pouvez également utiliser le moteur de recherche Google Images : le filtre "Droits d'usage" de la page "Recherche avancée" vous indique si vous pouvez utiliser, partager ou modifier le contenu trouvé en ligne ; vous pouvez trouver ici la marche à suivre.

Si vous souhaitez utiliser la création d’un tiers, vous devez obtenir son consentement explicite.

 

Malgré ces consignes et ces astuces, nous tombons (trop) régulièrement sur des images protégées par des droits, productions d’artistes, couvertures de livres publiés, affiches de films, etc. Plume d’Argent n’est pas responsable des images postées par ses utilisateurs, mais le respect de ces droits est important pour nous (et devrait l’être pour tou·tes les créateur·ices, n’est-ce pas ?) Alors quand la tête d’Harrison Ford surgit dans les nouveautés, on ne peut pas faire comme si on n’avait rien vu – et pas seulement parce qu’on a un faible pour Indiana Jones (« on » inclut de force ses collègues admines dans sa faiblesse).

Indiana ou pas, on perd alors un temps fou à avertir les auteur·es responsables. Il nous semble important de rappeler que la question de la protection des images est encadrée par la loi et qu’il ne s’agit pas d’une lubie de notre part : chaque contrevenant·e s’expose jusqu’à 300 000 euros d’amende et trois ans de prison (l'auteur·e, pas Plume d’Argent). Le fait que cela ne concerne pas directement le texte que vous publiez ne rend pas le manquement au règlement moins grave.

Nous vous rappelons aussi que :

  • Le fait que l’image appartienne à un·e artiste/photographe étranger·e ne vous donne pas le droit de l’utiliser sans son autorisation ;
  • Le fait que l’artiste/photographe n’interdise pas clairement l’utilisation de ses images avec un gros panneau rouge qui clignote ne vous donne pas automatiquement le droit de les utiliser. Vous devez obtenir son autorisation formelle ;
  • Le fait que d’autres auteur·es, sur PA ou ailleurs, aient utilisé une image sans autorisation ne vous donne pas le droit de l’utiliser à votre tour sans autorisation.

Si vous avez le moindre doute, vous pouvez utiliser des outils tels que TinEye ou la recherche par image de Google Images (par url ou en important une image précédemment enregistrée), qui remonteront à la source d’une image. Le plus simple restant quand même d’utiliser l’une des innombrables banque d’images libres de droit disponibles sur internet, et proposées dans notre FAQ.

Sous peu, nous supprimerons systématiquement toutes les images de couverture contrevenant au règlement, avec avertissement automatique de l’auteur·e. D’ici là, merci de faire attention aux couvertures que vous choisissez. Harrison Ford ne suffira pas à nous amadouer.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.
Hortense
Posté le 02/06/2021
Je suis nouvelle dans la communauté et du coup, j'ai un doute sur la photo utilisée pour ma couverture. Je l'ai modifié mais cela ne semble pas suffisant. Comment la changer ?
Sergueii
Posté le 02/05/2021
Au temps pour moi Seja ...
Seja Administratrice
Posté le 02/05/2021
Sergueii > Je te fais une réponse au nom de l'équipe d'administration. On n'a pas compris la raison de ton message. En effet, nous ne sommes jamais intervenues auprès de toi pour des raisons d'images non libres de droit. Quant à ce qui est abordé ici dans l'article de Dan, c'est un simple rappel à la loi en vigueur.
Sergueii
Posté le 02/05/2021
Salut à toi, Dan. Je viens de lire ton envoi. Qu'est ce à dire ? Le cliché du "Grand" Jaurès remonte à plus d'un siècle (il a été assassiné, comme tu le sais le 31 juillet 1914). Il y a donc, selon moi - ainsi que le Droit français et son socle jurisprudentiel - totale liberté de droit. D'autant plus, par ailleurs, que cette séquence visionnaire et émouvante, aussi annonciatrice d'un futur délétère, qu'illustrative d'un climat donné, appartient par essence à notre patrimoine mémoriel commun...
Halycanth
Posté le 01/05/2021
J'ai l'impression que c'est de plus en plus difficile la modération sur plume d'argent, la rançon du succès j'imagine...
Mais c'est vraiment dommage que ces auteurs, qui sont sensés être des créateurs, essaient d'en faire le moins possible à ce point-là. Bon courage en tous cas pour gérer tout ça en plus !
Ewen
Posté le 30/04/2021
Mea culpa, il n'y aura pas de deuxième fois ! Merci pour votre taff, je tâcherai à présent de ne pas vous en rajouter ;)
Dodonosaure
Posté le 29/04/2021
Pour répondre à la question de Laurence.
Peut-on utiliser une création faite à partir d'images glânées sur internet ?

Oui et non.

D'abord le "non" : Ces images appartiennent à d'autres. Sans leur accord, personne ne peut porter atteinte à leur droit de propriété.
Coller des photos d'artistes avec plus ou moins d'effets photoshop ne signifie pas que la création finale appartienne à son nouvel auteur.

Mais... Et c'est vu au cas par cas par les tribunaux : lorsque l'oeuvre finale revêt une véritable originalité (une histoire d'empreinte de l'auteur) et qu'elle puisse se dissocier totalement de l'oeuvre initiale... C'est possible que ça passe.

A condition d'avoir envie de passer devant un juge pour tenter sa chance, je déconseille vivement l'utilisation de créations protégées par les droits d'auteurs, surtout pour faire une illustration d'un roman.

Pour info, le fait de publier gratuitement ne rend pas le truc "acceptable" par la justice.
Exemple : une association proposait gratuitement des vidéos pour apprendre le japonais. Ils ont été condamnés à 15000€ d'amende et à verser des indemnités au propriétaire des vidéos.

(Je précise que c'est un raccourcis bancal de droit français. Je ne traite pas du système du "copyright" anglo-saxon auquel je ne capte quepouic)
Laurence Acerbe
Posté le 27/04/2021
Je me pose la question d'une image créée par nous même, mais à partir d'images et d'objets chinés sur le net (qui ne sont pas forcement libre de droit).
Considère-t-on que la nouvelle image créée est une production entière de nous même, et par procuration libre,
Ou le moindre pixel non libre de droit dans une création la rend tout de suite interdite?
Pouiny
Posté le 26/04/2021
Quand on voit la beauté de certaines images et photos sur les banques libres de droit et sans besoin d'attribution, je trouve ça encore plus dommage de ne pas faire l'effort de chercher ! C'est peut être pas le plus évident mais je pense qu'on fini toujours par trouver son bonheur !
Le Saltimbanque
Posté le 26/04/2021
.....et si je suis Harrison Ford, puis-je poster ma photo ? (entre deux tournages d'Indiana Jones, j'aime écrire sur PA)